Página inicialTipos




  • Susa

    Curso de verão - História

    L'organisation du travail aux époques médiévale et moderne

    Sixième école d'été d'histoire économique

    La thématique de la sixième école d’été permettra de poursuivre et d’approfondir celles qui ont été développées les années précédentes (la valeur des choses, la pauvreté, les biens communs, les moyens de paiement, la qualité). Si le travail implique une action sur la matière, son organisation implique une réflexion sur, la propriété des choses, le rapport au temps, la discipline, le contrôle et les savoir-faire. Elle nécessite aussi, de la part des gouvernants une information qui rende possible une réflexion sur l’état de la vie économique ainsi que sur l’ensemble des conflits traversant la société afin de pouvoir élaborer des dispositifs juridiques et pratiques qui implique la constitution d’un savoir particulier. Elle met enfin en cause les questions d’apprentissage technique et de maîtrise des savoir-faire, dans des contextes qui mettent parfois en opposition des systèmes rivaux.

    Ler o anúncio

  • Champs-sur-Marne

    Chamadas de trabalhos - Época Contemporânea

    Corps au travail

    Performance, discipline et fatigue à l’épreuve du métier (XVIIe-XXe siècle)

    La fatigue n’a cessé de meurtrir les corps au travail, mais, au sein des populations laborieuses, ce n'est qu'à la fin du XIXe siècle qu'elle est désignée comme telle. Elle devient ainsi progressivement un « mot à maux » que l'on associe à l'apparition de pathologies multiples qui, toutes, confinent à l'usure physique et psychologique des travailleurs. Cependant, dès que l’on se rapproche du terrain, la fatigue qu’éprouvent celles et ceux qui sont soumis aux exigences de la performance reste un objet fuyant.

    Ler o anúncio

  • Champs-sur-Marne

    Jornadas - Ciências políticas

    Le pouvoir domestique (XVIe-XXe siècle)

    Une première journée d’études s’est tenue en 2015 pour évaluer la longue permanence de l’imbrication des rapports domestiques dans les rapports de travail. Elle a révélé une question que nous souhaitons placer au centre de cette nouvelle journée de réflexions : celle du pouvoir dans le travail. En effet, si la domesticité est bien un cadre qui pose la dépendance personnelle, la soumission, l’obéissance au cœur de la relation de travail, elle attire également l’attention sur une dimension fondamentale de ce qui se joue au travail : l’exercice du pouvoir. 

    Ler o anúncio

  • Grenoble

    Chamadas de trabalhos - História

    Domestiques et domesticités

    Servir un maître de l’Antiquité à nos jours

    Pensé comme multidisciplinaire et transpériodique, ce projet se fonde sur une volonté commune de faire éclore une journée d’étude doctorale d’échelle nationale. Le thème de la domesticité prend corps dans l’histoire sociale et culturelle, mais aussi dans l’histoire des représentations, ouvrant dès lors une brèche pour une approche littéraire et artistique. Par « domestiques et domesticités », on entendra, dans son acception la plus large, tous les individus au service d’un autre dans un rapport de subordination, sans en être nécessairement la propriété (esclaves, serfs, fidèles, employés…), exerçant des fonctions diverses au sein d’une maison et de la sphère domestique de celle-ci (précepteurs, aumôniers, secrétaires, gouvernantes, bonnes, domestiques…), et cela quelles que soient leur origine sociale et celle de leur(s) maître(s) ou patron(s).

    Ler o anúncio

  • Paris

    Seminários - História

    Routine-s

    Séminaire « Genre et classes populaires » 2014 / 2015

    Le séminaire « Genre et classes populaires » propose son programme pour l'année 2014-2015. Cette quatrième année sera consacrée à la notion de « routine-s » avec huit séances, de novembre à juin, à l'université Paris I Panthéon Sorbonne. La routine renvoie à la répétition d’actions ordinaires au quotidien, à des habitudes ancrées dans les corps et les esprits des individus. L’histoire se désintéresse souvent de cette temporalité mineure en faveur de l’évènement, de l’exceptionnel, reproduisant alors la vision négative de la routine comme monotonie, « train-train » quotidien, voire ennui. La sociologie est plus attentive aux dimensions ordinaires, elle qui cherche les régularités du monde social. Elle fait pourtant peu souvent l’effort de retracer précisément les activités qui appuient quotidiennement les tendances générales observées au niveau d’un groupe social. La routine renvoie à des actions invisibles car banales et attendues. Cette temporalité est plutôt celle du féminin que du masculin ; le temps du travail domestique en étant l’exemple le plus flagrant.

    Ler o anúncio

  • Paris

    Seminários - História

    État, travail et société (France et Angleterre, XVIIIe-XIXe siècles)

    Atelier d’histoire socio-économique, université Paris 8 (IDHES, EHESS et ENS)

    On examinera les modalités d'organisation et de régulation des relations de travail en France, Angleterre et dans le monde atlantique, à partir de divers dossiers : apprentissage, travail des enfants, corporations de métier, travail libre ou contraint, et enfin propriété technique et industrielle. On rendra compte aussi des travaux récents, français et britanniques, dans le domaine de l'histoire politique, économique et sociale. Sont prévus en outre, au second semestre, des exposés de chercheurs étrangers: Bert de Munck (apprentissage) et Peter Kirby (travail des enfants).

    Ler o anúncio

  • Santiago de Compostela

    Colóquios - História

    Immigration, marché du travail et travail domestique urbain en Europe, XVIIIe-XIXe siècles

    Immigration, marché du travail et travail domestique urbain en Europe, XVIIIe-XIXe siècle, 11 avril - 12 avril 2013, Santiago de Compostela.

    Ler o anúncio

  • Paris

    Jornadas - História

    Femmes au travail, questions de genre, XVe-XXe siècle

    Transmissions et partages du travail en « non-cadres » professionnels et cadres atypiques

    En complément aux réunions régulières du séminaire « Femmes au travail, questions de genre, XVe-XXe siècles » de l'IHMC et pour permettre à celles et ceux qui ne sont jamais disponibles le mardi après-midi de se joindre à nous au moins une fois dans l’année, nous nous retrouverons le samedi 18 juin, de 9h45 à 17h, autour d’interventions présentées par cinq collègues. Ces cinq interventions interdisciplinaires ont pour dénominateur commun d’aborder des questions de transmissions et partages du travail – c’était notre fil rouge de l’année – dans des « non-cadres professionnels » ou dans des cadres atypiques.

    Ler o anúncio

  • Chamadas de trabalhos - História

    Femmes au travail, questions de genre, XVe-XXe siècle

    2010/2011 : partages et transmissions

    En 2010/2011 le groupe « Femmes et histoire » de l'IHMC déclinera son séminaire « Femmes au travail : questions de genre, XVe-XXe siècle » sur le thème des « Partages et transmissions » du travail, pour faire suite à l'approche par les « Écritures du travail », objet des séances en 2009/2010. Le séminaire qui est interdisciplinaire, histoire et sciences sociales, privilégie le partage de la réflexion autour de chantiers de recherches encore en cours ou achevés récemment et leur mise en discussion.

    Ler o anúncio

  • Toulouse

    Jornadas - História

    Le travail des femmes, un élément moteur du changement économique ?

    L’approche historique ici proposée à propos du travail des femmes s’efforcera de mettre l'accent sur les interactions entre les transformations dans les réalités et les représentations du travail féminin et les mutations économiques majeures. La place occupée ou prise par les femmes dans le monde du travail constitue un élément essentiel, que l’on a trop souvent tendance à considérer comme contingent ou second, dans l'avènement, le déroulement, le développement, l'accélération des grandes mutations ou transformations socio-économiques, telles que la « révolution » industrielle, la fin des corporations et l’essor de la libre entreprise, l’exode rural ou la tertiarisation de l'économie.

    Ler o anúncio

  • Paris

    Jornadas - História

    Formes d’asservissement et contraintes à la mobilité du travail dans l’espace euroasiatique

    XVIIIe-XXI siecles

    Depuis le XVIIIe siècle, les comparaisons entre l’Europe, l’Asie et la Russie en matière de travail se font comme si la limite entre travail libre et travail forcé était universellement définie. Cette journée d’étude vise précisément à placer cette limite dans des contextes historiques et institutionnels précis. Les contraintes au travail sur la longue durée (XVIIIe –XXIe siècle) seront discutées dans un espace euroasiatique et suivant une approche d’histoire globale.

    Ler o anúncio

RSS Filtros selecionados

  • Época Moderna

    Suprimir este filtro
  • Sociologia do trabalho

    Suprimir este filtro