AccueilTypesJournée d'étude




  • Paris

    Journée d'étude - Histoire

    L'Orient à l'épreuve de la Grande Guerre. Autour d'« Une enquête aux pays du Levant » de Maurice Barrès

    « Le voyage de Barrès, après ceux de Chateaubriand, de Lamartine, de Gautier, de Gérard de Nerval, aura été le dernier des voyages romantiques d’Orient, des voyages vers l’Orient romantique. Là encore 1914 marque la grande coupure. Cet Orient n’existe plus. » (Albert Thibaudet) La journée se propose d’interroger dans quelle mesure la Grande Guerre modifie la perception et l’écriture de l’Orient chez Barrès. Pour éclairer la genèse d’Une enquête aux pays du Levant, récit né du voyage de 1914 et publié en 1923, on confrontera l’exemple de Barrès aux cas d’écrivains et de savants orientalistes, que ces derniers soient les contemporains ou les informateurs du voyageur.

    Lire l'annonce

  • Saint-Laurent-du-Maroni

    Journée d'étude - Amériques

    Journées de l'archéologie en Guyane

    Comme chaque année, les journées de l'archéologie en Guyane, organisées par le service de l'archéologie de la direction des affaires culturelles de Guyane, sont destinées à présenter au grand public les résultats des recherches et actions menées dans le domaine de l'archéologie sur le territoire guyanais au cours de l'année écoulée.

    Lire l'annonce

  • Tunis

    Journée d'étude - Afrique

    Archéologie et tourisme en Méditerranée, XIXe-XXe siècle

    Journée d'étude à l'IRMC (Tunis)

    Journée d’étude organisée en partenariat avec l’Institut de recherche sur le Maghreb contemporain (Tunis), la Casa de Velázquez (Madrid) et l’Université de Toulouse-le-Mirail.

    Lire l'annonce

  • Paris

    Journée d'étude - Ethnologie, anthropologie

    Archéologie(s) coloniale(s), une approche transversale

    Ces journées d’études voudraient esquisser une réflexion comparative sur les formes d’archéologies coloniales et interroger, au travers de cas précis, ses implications idéologiques et épistémologiques. À terme, l’objectif de ces réflexions est de proposer un paradigme qui puisse rendre compte d’une perception du passé Autre, à l’articulation de l’archéologie et de l’ethnologie, et d’en reconsidérer les éventuels usages au-delà de la période concernée. Du statut des vestiges à l’élaboration de mythes de fondation peu à peu appropriés par les peuples colonisés, ce qui sera interrogé ressort donc autant des orientations de l’archéologie en période coloniale que de l’élaboration de modèles normatifs de connaissance dont les effets paraissent jusqu’à présent mieux connus par leur emprise que par leur identité.

    Lire l'annonce

RSS Filtres sélectionnés

  • Journée d'étude

    Supprimer ce filtre
  • XXe siècle

    Supprimer ce filtre
  • Archéologie

    Supprimer ce filtre