Accueil




  • Appel à contribution - Époque moderne

    Représenter le conflit et le désordre au XVIIIe siècle (1715-1799)

    Depuis deux ans, l’équipe du Salon XVIIIe organise des séminaires et des Journées d’études consacrés à des thèmes variés liés à la recherche en histoire de l’art de l’époque moderne. Si, l’année dernière, le thème proposé était celui de la survivance d’un motif décoratif du XVIe au XVIIIe siècle, nous souhaitons à présent organiser une journée d’études consacrée au thème du conflit au XVIIIe siècle, et plus particulièrement sur ses représentations, ses significations et les manières de le mettre en scène. Nous avons choisi une borne chronologique allant de la mort de Louis XIV (1715) à la fin de la Révolution française (1799), en nous intéressant à tous les supports visuels (gravure, peinture, sculpture, architecture) afin de voir comment, mises en synergie, les différentes formes d’art expriment, de façon plus ou moins évidente, la notion de conflit, de trouble et de désordre.

    Lire l'annonce

  • Fort-de-France

    Appel à contribution - Histoire

    Les fréquentations maritimes militaires des petites Antilles

    Escadres, stations navales, navires du domaine et autres fréquentations liées aux missions géopolitiques (fin XVIIe – années 1820)

    Cette journée d’études autour des fréquentations maritimes aux Antilles répond à un double objectif. Il s’agit d’abord de rendre aux marines militaires toute la complexité de leurs missions. À cet objectif s’ajoute celui de décentrer le regard et de considérer l’espace des Antilles non plus seulement comme une destination mais comme des mers parcourues de manière régulière par des navires qui devaient s’adapter aux différentes conditions de navigation qu’ils rencontraient.

    Lire l'annonce

  • Paris

    Colloque - Histoire

    1801-1840 – Haïti, entre indépendance et restauration

    L’objectif de ce colloque est de repartir du constat de Michel Rolf Trouillot constatant une désespérante absence de travaux concernant Haïti après son indépendance, lacune qui empêche de comprendre la naissance de cette nouvelle nation dans un contexte des plus complexes et des plus adverses. De récents travaux sont revenus de façon importante sur la révolution de Saint-Domingue, et ont eu le mérite de replacer le soulèvement des esclaves, leur conquête de la liberté, dans le mouvement plus vaste des révolutions atlantiques. Pourtant, demeure encore en suspens, au-delà de la naissance en 1804 d’un nouveau pays, son mode de fonctionnement et le choix d’économie politique qu’il fait, dans un contexte des plus difficiles, entouré de colonies esclavagistes.

    Lire l'annonce

  • Mont-Saint-Aignan

    Appel à contribution - Histoire

    L’exception politique en révolution. Pensées et pratiques (1789-1917)

    Ce colloque entend étudier les diverses manières dont les modèles révolutionnaires ont circulé de la Révolution française à 1917. Le projet ne se limite ni à ces deux révolutions, ni bien sûr aux cas européens. On mettra l'accent sur des cas concrets qui ont donné à penser cette exception politique, mais aussi sur les pratiques concrètes, avec une volonté de développer des perspectives comparatistes.

    Lire l'annonce

  • Marseille

    Appel à contribution - Époque contemporaine

    Combattre, souffrir, mourir dans les guerres de la Révolution et de l’Empire

    Approches croisées histoire-anthropologie

    Ce colloque participe au renouvellement des études sur l'anthropologie historique de la guerre en se concentrant sur la période 1789-1815. La violence sous toutes ses formes sera d'abord l'objet d'une interrogation chronologique. Est-il pertinent de concevoir la période comme un moment de forte inflexion, articulé à une montée en puissance de l'« idéologisation » de la violence au combat ? En plaçant l'analyse à hauteur des combattants, il s'agit de participer à la réflexion sur les souffrances inhérentes à la guerre.

    Lire l'annonce

  • Clermont-Ferrand

    Colloque - Histoire

    La France en guerre : cinq « années terribles »

    1792-1793 / 1814-1815 / 1870-1871 / 1914-1915 / 1939-1940

    Le colloque a pour enjeu de discuter la notion « d’année terrible » au sens hugolien du terme à travers cinq temps courts au cours desquels la nation a été confrontée à la guerre, à la défaite militaire, parfois à la guerre civile et aux sentiments d’échecs, de décadence et de division. Dans une optique comparatiste, il explore les expériences du basculement dans la guerre.

    Lire l'annonce

  • Villeneuve-d'Ascq

    Colloque - Histoire

    Le royaume de Naples à l'heure française (1806-1815)

    Revisiter l'histoire du decennio francese

    Ce colloque international, organisé à Lille du 14 au 16 octobre 2015 à l'occasion du bicentenaire de la fin du règne de Murat à Naples, vise à interroger les pratiques de gouvernement, les circulations économiques, diplomatiques, artistiques et culturelles impliquées par l'occupation française à Naples. Il se propose de reconsidérer le decennio francese dans une perspective franco-italienne et européenne.

    Lire l'annonce

  • Paris | Pierrefitte-sur-Seine

    Appel à contribution - Histoire

    La nationalité en guerre (1789-1991)

    La guerre, temps de confrontation avec l’extérieur et simultanément de remise en ordre intérieur, est un moment critique de reconfiguration des formes d’inclusion et d’exclusion sociale et nationale : la nationalité des individus y devient donc un enjeu crucial. Elle prend, en situation de conflit, un sens nouveau, se chargeant de dimensions nouvelles théoriques, juridiques et pratiques. Les sorties de guerre entraînent également des modifications de frontières induisant l'arrivée ou le départ de populations et les questions de nationalité font partie intégrante des traités de paix. Hors des périodes de conflit, la guerre imprime sa marque sur les réflexions, les représentations et les définitions de la nationalité : qu'il s'agisse de dynamiser la démographie ou de traquer les éventuels « mauvais nationaux » ou ennemis intérieurs, ou de définir la loyauté ou la dignité nationale, l’épisode guerrier laisse toujours planer son ombre. Lors de ce colloque il s’agira d’aborder dans toutes ces dimensions la question des relations entre guerres et nationalité lors de la période contemporaine (1789-1991).

    Lire l'annonce

  • Appel à contribution - Histoire

    Hôpitaux, médecine et guerres

    Du XVIIIe siècle à nos jours

    L’élargissement du cadre temporel vers l’amont jusqu’au début du XVIIIe siècle vise à prendre en compte les transformations induites par la création officielle d’un service de santé des armées en 1708 puis les initiatives majeures prises durant les guerres de la Révolution et de l’empire dans l’organisation des services militaires d’urgence ou encore celles développées dans le prolongement des conflits du second empire (création de la Croix rouge notamment). Ce colloque s’inscrit donc dans la longue durée tout en intégrant l’approche commémorative des deux guerres mondiales. Il se veut également résolument interdisciplinaire tout en proposant de mettre les établissements hospitaliers et leurs prolongements au centre des réflexions.

    Lire l'annonce

  • Paris

    Journée d'étude - Histoire

    Annexer la mémoire, centraliser le savoir dans l’Europe napoléonienne

    Archives et bibliothèques de l’Europe à Paris

    La centralisation des biens culturels et la confiscation des objets patrimoniaux durant la période du Premier Empire ont fait l’objet depuis une quinzaine d’années de nouvelles études, concentrées notamment sur les œuvres d’art. À l’occasion de l’exposition « Napoléon et l’Europe », organisée par le Musée de l’armée à l’hôtel des invalides, entre avril et juillet 2012, ces deux journées se proposent d’explorer la question de l’annexion de la mémoire et de la centralisation du savoir, à travers la circulation et le transfert des archives et des bibliothèques au cours de la décennie impériale (1805-1815). Il s’agit d’examiner les objectifs et les pratiques de confiscation impériale face au double héritage – diplomatique et administratif – des rapports souverains en Europe et dans le temps plus restreint du projet révolutionnaire de savoir universel.

    Lire l'annonce

  • Aix-en-Provence

    Colloque - Histoire

    Peuples en révolution

    Les révoltes et révolutions populaires au cours de l’année 2011 dans le monde arabe donnent aux travaux conduits dans le groupe de recherches de l’UMR Telemme, « Lumières et Révolution française », une acuité certaine. Les historiens de la Révolution française ne peuvent rester insensibles aux événements contemporains, tant la mobilisation pour promouvoir des revendications sociales et politiques, rappelle les pratiques politiques de la France en 1789. On y trouve non seulement la vitalité des principes universels de liberté et d’égalité dans des contextes socio politiques spécifiques, mais encore la vivacité des revendications démocratiques. Ce colloque offre l’occasion de s’interroger sur un certain nombre de thèmes majeurs : Comment le peuple entre en révolution ? Comment se manifeste l’apprentissage de la politique ? Comment se construit la vitalité démocratique ? Comment s’affirme la souveraineté nationale au cœur des mobilisations collectives ?

    Lire l'annonce

  • Poitiers

    Journée d'étude - Histoire

    Surveillance révolutionnaire

    Les comités révolutionnaires dans l'Ouest en guerre 1793 – 1794

    Cette journée d’étude « Surveillance révolutionnaire » s’inscrit dans le renouveau du travail sur le fonctionnement du gouvernement révolutionnaire en général et, plus précisément, participe à l’avancée de l’enquête nationale initiée par la Société des études robespierristes sur les comités de surveillance révolutionnaire. Elle vise à aborder le sujet dans une optique à la fois fortement territorialisée, inscrite dans les enjeux spécifiques des espaces qui deviennent, ou sont susceptibles de devenir, ceux de la guerre intérieure, ici à l’Ouest. Son optique est aussi résolument comparatiste dans l’espace et le temps. C’est pourquoi chaque table ronde fait une place importante à des discutant/es qui apporteront un point de vue partiellement extérieur à la problématique des « comités de surveillance révolutionnaire ». La visée est ainsi de comprendre cette « surveillance », à la fois dans l’enchevêtrement étroit des contextes locaux, nationaux, internationaux, mais aussi dans l’accélération de la politisation, à travers la constitution de collectifs de type nouveau notamment, qui caractérise les processus révolutionnaires.

    Lire l'annonce

  • Paris

    Journée d'étude - Études du politique

    L’attentat politique : de l’actualité à l’histoire (XVIIIe-XXIe siècle)

    Partant du constat de l’actualité de l’attentat politique – qu’on le qualifie ou non de « terroriste » – cette journée voudrait proposer une réflexion sur l’histoire longue de ce type d’événement. Il convient d’interroger les étapes et les rythmes de cette histoire depuis la Révolution française, moment où se forge le terme « terrorisme », mais aussi début d’un mouvement – peu contestable quoique difficile à quantifier – de multiplication des attentats politiques, qui paraît accompagner le développement du régime d’opinion et d’une culture médiatique. Il nous semble également important de revenir sur la définition de l’attentat et sur sa place dans l’éventail des formes de violence subversive ou « révolutionnaire » depuis la Révolution.

    Lire l'annonce

  • Paris

    Journée d'étude - Histoire

    Pratiques comparées de mémorialisation des massacres

    L’histoire des lieux de massacre et des fosses communes staliniennes reste à écrire. Elle pose violemment à la société russe la question de la place de la répression de 1937-1938 dans la mémoire nationale. Quelle place accorder à ces victimes de la violence stalinienne ? Comment, très concrètement, organiser le nouveau lieu de mémoire ?Pour aborder ces questions, nous avons rassemblé des spécialistes français et russes directement impliqués dans la construction de ces lieux de mémoire. Leur regard sera complété par celui de scientifiques travaillant sur ces questions aussi bien en France qu’en Russie.

    Lire l'annonce

  • Guyancourt

    Journée d'étude - Représentations

    Les mots des révolutions

    Nommer, dénoncer, héroïser, nier (XVIIe-XXe siècles)

    Si les mots produisent du réel, ils peuvent aussi le transformer, voire le masquer, créant une autre réalité ou la niant, transformant au fil des jours des événements qui semblent être placés dans une mystérieuse lanterne magique. Partant de la crise de l’année 1788, on interrogera également les moments révolutionnaires et les guerres des XIXe et XXe siècles. Le vocabulaire s’y transforme parfois pour masquer la réalité (apposition de qualificatifs originaux pour renommer des événements, de la « révolutions des œillets » portugaise à la « révolution de velours » tchèque ou tout récemment, « la révolution orange » d’Ukraine, la couleur devant identifier le vainqueur). Enfin, la notion juridique de « crime contre l’Humanité » après la fin de la IIè guerre mondiale, a conduit la communauté internationale à réclamer et à vérifier sans cesse davantage de précision dans le vocabulaire et l’emploi des mots.

    Lire l'annonce

  • Arras

    Colloque - Histoire

    Civils et militaires dans l'Etat Nation

    Civils, citoyens-soldats et militaires dans l'Etat Nation (1789-1815)
    Colloque de la Société des Etudes Robespierristes

    Vendredi 7 novembre matin (10h.) Présidence . G. Deregnaucourt (U. d’Artois) , J.P. Bertaud (U. de Paris I) Thème 1 Une armée nationale: comment l'armée se voit-elle dans la société? Comment la société voit-elle l'armée? A. Crépin (U. d’Artoi

    Lire l'annonce

  • Appel à contribution - Époque moderne

    Guerre et droit

    De la guerre et du droit pendant la Révolution française : enjeux et héritages

    Commission Internationale d’Histoire de la Révolution française (CIHRF) Lors de sa réunion pleinière tenue le 12 août 2000 sous la présidence du Professeur Michel Vovelle, à l'occasion de la tenue à Oslo du XIXe Congrès international des sc

    Lire l'annonce

RSS Filtres sélectionnés

  • Révolution française

    Supprimer ce filtre
  • Guerres, conflits, violence

    Supprimer ce filtre