Accueil




  • Paris 05 Panthéon

    Séminaire - Histoire

    Révolution, République et corruptions (1789-1815 et au-delà)

    Séminaire doctoral de l'Institut d'histoire de la Révolution française (IHRF)

    Le beau titre du livre de Mona Ozouf, L’homme régénéré, dit à lui seul combien la corruption fut au cœur du processus révolutionnaire et comment la geste, commencée au mois de mai 1789 avait pour but de lutter spécifiquement contre ce qui était devenu un des marqueurs ontologiques d’un régime plus qu’ancien, en quasi putréfaction pour nombre d’acteurs radicaux prenant part à son effondrement. 225 ans plus tard, la corruption demeure un des poisons de la politique et fait le lit des populismes ou de lois plus ou moins efficaces de moralisation de la vie politique.

    Lire l'annonce

  • Mont-Saint-Aignan

    Appel à contribution - Histoire

    L’exception politique en révolution. Pensées et pratiques (1789-1917)

    Ce colloque entend étudier les diverses manières dont les modèles révolutionnaires ont circulé de la Révolution française à 1917. Le projet ne se limite ni à ces deux révolutions, ni bien sûr aux cas européens. On mettra l'accent sur des cas concrets qui ont donné à penser cette exception politique, mais aussi sur les pratiques concrètes, avec une volonté de développer des perspectives comparatistes.

    Lire l'annonce

  • Pessac

    Appel à contribution - Études du politique

    Sociabilités et pratiques de la démocratie en Grande-Bretagne, 1760-1850

    Des mouvements populaires associés à la figure de John Wilkes dans les années 1760, aux Chartistes des années 1830 et 1840, un nombre croissant de revendications s'exprime en-dehors des grandes institutions étatiques et ecclésiastiques (cour, Parlement, Église), et souvent contre elles. Dans les années 1780, les partisans de la réforme parlementaire s'unissent en associations de comtés en Angleterre, en sociétés de burgh reform en Écosse.

    Lire l'annonce

  • Villeneuve-d'Ascq

    Journée d'étude - Histoire

    Le pouvoir exécutif et la loi

    Réceptions, réinterprétations, réécritures (1789-1804)

    Cette journée d'études a pour but d’explorer un champ encore trop peu étudié par les historiens : l’exécution de la loi. En effet, les actes du pouvoir exécutif, entre 1789 et 1804, n’ont jamais été de simples reproductions neutres de la loi : toute reformulation de la loi est de fait une interprétation, dès lors qu’il s’agit de l’expliquer aux fonctionnaires ou aux citoyens. C’est cette latitude dans l’interprétation de la loi qu’il conviendra d’examiner afin de mesurer la manière dont l’exécutif s’emploie à « refaire » la loi, dès lors qu’il la met en mots et en actes. Il s’agira plus particulièrement de s’intéresser aux mots employés par le pouvoir exécutif pour faire appliquer la loi, afin de mettre en évidence les éventuelles discordances par rapport à ceux utilisés par le pouvoir législatif dans le texte même de la loi.

    Lire l'annonce

  • Lille

    Appel à contribution - Histoire

    Le pouvoir exécutif et la loi

    Réceptions, réinterprétations, réécritures (1789-1804)

    Cette journée d’études doctorales vise à éclaircir l'inévitable écart entre la lettre de la loi et son exécution, entre 1789 et 1804, à travers l'étude des mots employés par le pouvoir exécutif pour faire appliquer la loi, afin de mettre en évidence les éventuelles discordances par rapport à ceux utilisés par le pouvoir législatif dans le texte même de la loi. Pour ce faire, l’étude privilégiera les actes du pouvoir exécutif, dans toute leur diversité, de l’échelon local à l’échelle centrale – c'est-à-dire les promulgations royales, arrêtés du conseil exécutif provisoire et du Directoire, circulaires et instructions ministérielles et arrêtés des corps administratifs (communes, districts, départements). C’est cette latitude dans l’interprétation de la loi, qu’autorise le droit ou que s’octroient les administrateurs, qu’il conviendra d’examiner en fonction des périodes et des régimes, afin de mesurer la manière dont l’exécutif s’emploie à « refaire » la loi, dès lors qu’il la traduit dans ses propres mots.

    Lire l'annonce

  • Paris

    Journée d'étude - Histoire

    Appliquer la loi

    Acteurs, modalités et limites de l'exécution de la loi (1789-1815)

    Cette journée d’études s’inscrit dans la continuité des grands chantiers autour de la création de la loi en Révolution et sous le premier Empire. Elle se propose d’examiner, en aval de l’adoption de la loi, les différentes déclinaisons de son exécution, entre 1789 et 1815. Que devient en effet la loi une fois qu’elle est votée ? Une loi adoptée est-elle nécessairement appliquée ? En somme, que fait-on, concrètement, de la loi dans la pratique ? Il s'agit ici de questionner l’exécution des lois « par en bas », en se concentrant sur ses relais et ses incarnations. En effet, l’application de la loi se fait selon des modalités complexes, parce qu’elle prend véritablement forme à travers les acteurs chargés de l’exécuter, et/ou appelés à y obéir. Notre réflexion se concentrera donc sur toute la diversité des rapports et des positionnements de ces acteurs face à la loi.

    Lire l'annonce

  • Rouen

    Appel à contribution - Histoire

    Centralisation et fédéralisme de la Révolution française à nos jours

    Controverses et représentations, projets et réalisations (dans l’espace européen francophone, germanophone et italophone)

    A l’aube du XXIe siècle, la question de l’organisation des pouvoirs et du fil conducteur entre ces pouvoirs possède toujours une grande acuité, certains pays européens ayant choisi des voies menant vers une organisation de type fédéral, d’autres ayant privilégié un modèle plus centralisé, sans pour autant que deux « modèles » s’opposent de manière par trop manichéenne. Le présent colloque se propose une approche résolument comparatiste entre les pays européens de langue française, allemande et italienne, les plus touchés par l’influence de la Révolution française, même si naturellement ils n’ont pas été les seuls à l’être. Le colloque insistera sur les représentations qu’elle a fait naître : vocabulaire avec entre autres les stigmatisants politiques, iconographie et monuments, fêtes et cérémonies, espace public à vocation politique, littérature et cinéma, etc.

    Lire l'annonce

  • Paris | Pierrefitte-sur-Seine

    Séminaire - Histoire

    Le Directoire et la loi : la refondation de la République

    La loi en Révolution : collection Baudouin

    Mené à bien, le projet ANR « Revloi » a permis de numériser tous les décrets et toutes les lois des trois premières assemblées révolutionnaires (1789-1795). Durant trois ans, au sein du séminaire de l’IHRF, la réflexion s’est portée sur les textes de la loi. L’étude de l’histoire des processus politiques et des procédures juridiques a permis de réfléchir à la fondation d’un ordre public nouveau, que la République devait officialiser et faire vivre. Le nouveau projet « 89-99 » a pour objectif premier la numérisation indexée de la loi durant le Directoire, entre 1795 et 1799, soit environ 8 000 textes. Cette première série de séminaires a pour vocation d’ouvrir le chantier des problématiques à construire sur la période 1795-1799, en intégrant les acquis du programme de numérisation précédent, en présentant les chantiers d’histoire politique et juridique du Directoire, sans oublier la question centrale des républiques sœurs.

    Lire l'annonce

  • Paris

    Journée d'étude - Études du politique

    L’écriture constitutionnelle

    De la pensée politique au texte juridique : comment écrit-on une constitution ?

    À travers le thème de l’écriture constitutionnelle, cette journée d’étude s’intéressera au rapport entre le droit constitutionnel et ses modes d’énonciation. Plusieurs questions seront ainsi abordées : quelles sont les formes consacrées de cette écriture et dans quelle mesure le droit constitutionnel et les aménagements institutionnels qu’il sous-tend sont-ils dépendants du cadre linguistique dans lequel ils sont exprimés ? Et plus généralement, comment passe-t-on d’une idée politique, d’un corpus de valeurs ou d’une conception du « meilleur régime » à un texte juridique ?

    Lire l'annonce

  • Paris

    Appel à contribution - Études du politique

    L’écriture constitutionnelle

    De la pensée politique au texte juridique : comment écrit-on une constitution ?

    À travers le thème de l’écriture constitutionnelle, cette journée d’étude s’intéressera au rapport entre le droit constitutionnel et ses modes d’énonciation. Plusieurs questions seront ainsi abordées : quelles sont les formes consacrées de cette écriture et dans quelle mesure le droit constitutionnel et les aménagements institutionnels qu’il sous-tend sont-ils dépendants du cadre linguistique dans lequel ils sont exprimés ? Et plus généralement, comment passe-t-on d’une idée politique, d’un corpus de valeurs ou d’une conception du « meilleur régime » à un texte juridique ?

    Lire l'annonce

  • Bordeaux

    Journée d'étude - Droit

    Écrire l’histoire de l’administration et de son droit aujourd’hui

    Autour des ouvrages de Katia Weidenfeld et de Grégoire Bigot

    La parution simultanée, quoique fortuite, de deux ouvrages de synthèse consacrés à l'histoire de l'administration et de son droit traduit la consécration de ce champ de la recherche encore nouveau pour les juristes et les historiens (Katia Weidenfeld, Histoire du droit administratif du XIVe siècle à nos jours, Economica, Corpus histoire du droit, 2010 ; Grégoire Bigot, L'administration française : politique, droit et société 1789-1870, Litec, Manuel, 2010). Dans une optique fermement interdisciplinaire, la rencontre réunit historiens du droit, magistrats, publicistes et historiens, et vise à ouvrir au maximum les temps de discussion pour permettre l'explicitation de l'architecture qui émerge dans ce nouveau champ de la connaissance.

    Lire l'annonce

  • Londres

    Colloque - Histoire

    La crise de la monarchie absolue

    Colloque international en l'honneur de William Doyle

    Réunissant une équipe internationale d'historiens spécialistes de l'Etat, de la politique, de la religion, de l'armée et de la diplomatie au XVIIIe siècle, cette conférence se propose de contribuer au débat sur les origines de la Révolution en portant son attention sur le thème de la crise de la monarchie absolue.

    Lire l'annonce

  • Oxford

    Journée d'étude - Représentations

    Les théâtres institutionnels au prisme de leurs querelles (1660-1848)

    Le lien des théâtres institutionnels aux régimes monarchiques nous invite à étudier ces questions sur une longue période, de 1669, date de création du premier privilège de l’Opéra, à 1848, où une grave crise des théâtres éclate au moment de la chute de la dernière monarchie.En portant notre attention sur l’intervention structurante des querelles dans les institutions théâtrales et dans l’institutionnalisation des pratiques, et non pas sur les querelles dramatiques déjà étudiées pour elles-mêmes dans de nombreux travaux, nous nous interrogerons sur ce qui peut faire la continuité de cette période, non pour faire un tour exhaustif de la question abordée, mais pour porter notre attention sur des études de cas concrets, susceptibles de dessiner des problématiques stimulantes pour la recherche.

    Lire l'annonce

RSS Filtres sélectionnés

  • Révolution française

    Supprimer ce filtre
  • Institutions politiques

    Supprimer ce filtre

Choisir un filtre

Événements

Langues

Langues secondaires

Années

Catégories

Lieux