AccueilCalendrier2017juin

L M M J V S D
      01(52) 02(26) 03(4) 04(0)
05(11) 06(14) 07(22) 08(31) 09(43) 10(16) 11(2)
12(19) 13(13) 14(16) 15(71) 16(41) 17(6) 18(4)
19(13) 20(19) 21(14) 22(30) 23(30) 24(5) 25(6)
26(10) 27(13) 28(9) 29(19) 30(73)    



  • Marseille

    Journée d'étude - Sociologie

    Le genre de l’état civil : entre identité personnelle et relations sociales

    Ces journées d’étude analyseront l’état civil comme une institution sociale complexe, à la fois outil d’identification des individus dans une perspective de police sociale et instance d’affiliation des personnes à la société dans une perspective plus anthropologique. Considéré d’un côté comme une preuve de l’état des personnes à vocation publique, et de l’autre comme un « conservatoire de la vie civile » relevant éminemment de la vie privée de chacun, l’état civil est composite : tout ce qu’il conserve n’a pas vocation à être accessible aux tiers, d’autant plus qu’il se modifie tout au long du parcours biographique, de la naissance à la mort. Ainsi, l’état civil est à la fois un élément constitutif de l’identité individuelle et une institution d’organisation des relations sociales.

    Lire l'annonce

  • Appel à contribution - Sociologie

    L’origine sociale des dispositions professionnelles

    Revue « Émulations »

    Ce numéro souhaite se saisir d’un phénomène sous-estimé par les études de sociologie des professions, du travail et de la socialisation professionnelle : la manière dont des dispositions acquises en dehors de la sphère du travail contribuent à façonner les carrières, les visions du métier et les pratiques professionnelles (Avril et al., 2010). Ce « hors-travail » comprend tant la trajectoire antérieure à l’entrée dans le métier que les expériences vécues et les parcours suivis en parallèle de celui-ci. Il s’agit en somme d’appréhender la socialisation professionnelle, ses « sources, la manière dont elles agissent et les effets de ces actions sur l’individu » (Darmon, 2016 : 99), en tenant compte d’autres instances de socialisation, comme le milieu d’origine, le genre, l’ethnicité ou la socialisation politique.

    Lire l'annonce

  • Villetaneuse

    Journée d'étude - Études du politique

    L’État plurinational de Bolivie : concepts et réalités

    Deuxième journée des bolivianistes

    L’ambition de cette deuxième journée des bolivianistes est de parvenir, d’une part, à étudier l’impact de l’État plurinational sur la société bolivienne et les relations qu’entretiennent ces deux sphères, et d’autre part d’identifier les défis et les problématiques nouvelles que pose ce nouvel État plurinational qui, à bien des égards, a modifié la façon qu’ont les chercheur·se·s d’analyser et d’appréhender la Bolivie comme objet d’étude.

    Lire l'annonce

  • Paris

    Séminaire - Histoire

    Les internationalismes au miroir des littératures et des cinémas

    Séminaire interdisciplinaire et interaréal (Asie, Afrique, Amérique latine)

    L'une des hypothèses de travail de ce séminaire est que les épistémologies issues de la guerre froide, qui ont eu souvent pour effet de naturaliser les catégories explicatives dichotomiques (problématique des blocs), ont en même temps soustrait à la mémoire des pans entiers d'histoire et ont fait des récits de ces évènements des squelettes sans promesse. Ce séminaire a donc pour objectif de rétablir les circulations artistiques, politiques, idéologiques et philosophiques qui, au lendemain de seconde guerre mondiale, ont largement nourri des artistes, des intellectuels et des représentants politiques dans les continents dits du Tiers Monde.

    Lire l'annonce

  • Paris

    Séminaire - Sociologie

    Sociologie et anthropologie des corps en transformation

    L’an passé, le séminaire était consacré à la présentation de travaux de jeune·s chercheur·e·s qui thématisaient le corps comme objet d’intervention, de transformations ou de catégorisation. Dans la continuité de ces réflexions, le séminaire de cette année est orienté vers la présentation et la discussion d’enquêtes en cours qui interrogent les opérations de politisation et de dépolitisation de la matérialité du corps. Plus précisément, on s’interrogera sur la manière dont différents acteurs sociaux mobilisent ou non la matérialité de leur corps, de celui d’autrui, ou d’êtres qui ne sont pas juridiquement reconnus comme des personnes, pour défendre des positionnements politiques, mettre en cause certaines pratiques, voire certaines institutions (l’État, la famille, la médecine).

    Lire l'annonce

RSS Filtres sélectionnés

  • 2017 - Juin

    Supprimer ce filtre
  • Mouvements politiques et sociaux

    Supprimer ce filtre
  • Ethnologie, anthropologie

    Supprimer ce filtre