AccueilCatégoriesEsprit et LangageReligionsHistoire des religions




  • Cagliari

    Appel à contribution - Religions

    Hagnos, Miasma, Katharsis. Voyage entre les catégories du pur et de l’impur dans l’imaginaire du monde ancien

    Dans le monde ancien, l’exigence d’accomplir des actes de purification, liés au besoin d’expier une faute ou d’accompagner un changement de statut, est perçue comme capitale dans beaucoup de circonstances. Les mots miasma et catharsis utilisés pour désigner respectivement la souillure et la purification, englobent de fait une dimension beaucoup plus articulée, qui se situe entre les sphères de compétence du pur et de l’impur. Les occasions qui prescrivaient le recours à des rites de purification étaient en rapport avec des phases liminaires de la vie, telle la naissance, la mort, mais aussi le mariage, ou encore avec les festivités religieuses. La mort était par exemple considérée l’une des principales sources de souillure. Le miasma qui l’accompagnait pouvait contaminer les dieux et les hommes, les vivants et les morts. Tous devaient alors indifféremment se soumettre aux rituels de purification. Les divinités elles-mêmes n’hésitaient pas à prendre les distances des individus contaminés, comme Artémis, lorsqu’elle abandonne son favori, Hippolyte, à son destin.

    Lire l'annonce

RSS Filtres sélectionnés

  • Histoire des religions

    Supprimer ce filtre
  • Italien

    Supprimer ce filtre
  • 2016

    Supprimer ce filtre

Choisir un filtre

Événements

Langues

Langues secondaires

Années

  • 2016

Types

Lieux