AccueilTypesJournée d'étude




  • Paris

    Journée d'étude - Représentations

    Stigmatiser : normes sociales et pratiques médiatiques

    Les journées d’études sont ouvertes à tous les travaux qui observent les langages de la stigmatisation dans les médias d’information et de communication, et dans les arènes numériques. Stigmatiser est un acte de langage et, à ce titre, il intéresse la sémiotique, la sociologie, l’anthropologie, l’histoire, et toute démarche interdisciplinaire à même d’apporter un éclairage sur les conditions de production et de réception ainsi que les stratégies de circulation de la stigmatisation.

    Lire l'annonce

  • Paris

    Journée d'étude - Droit

    Le sens de la peine

    Le projet de cette journée d’étude est né d’un constat de crise : celle de la rationalité pénale contemporaine. Qu’elles proviennent de certains courants critiques de la criminologie ou des partisans d’une justice restaurative, les remises en cause des principes (rétribution, dissuasion...) qui sous-tendent les institutions pénales modernes invitent à penser, non plus seulement des peines alternatives, mais de réelles alternatives à la peine.

    Lire l'annonce

  • Lille

    Journée d'étude - Époque moderne

    Histoire de l’économie sans travail : finances, investissements, spéculation de l’Antiquité à nos jours

    Troisième volet : la résolution des conflits

    L’ « économie sans travail », à savoir la masse d’opérations financières rémunératrices ni du travail humain ni d’un échange de biens, a aujourd’hui un impact extraordinaire sur l’agencement socio-économique contemporain. Les outils juridiques de cette  « économie sans travail » sont effectivement voués à la rémunération d’un quid ontologiquement très différent des prestations qui font l’objet des relations synallagmatiques classiques (le travail, l’échange de biens).

    Lire l'annonce

  • Paris

    Journée d'étude - Droit

    Journées internationales de philosophie du droit

    Les journées réunissent des doctorants et des jeunes docteurs qui partagent une approche théorique ou philosophique sur le droit afin d’encourager le dialogue sur ces sujets. Les langues de ces journées sont le français et l’anglais.

    Lire l'annonce

  • Paris

    Journée d'étude - Histoire

    Paul Viollet (1840-1914), bibliothécaire, professeur à l’École des chartes et historien du droit

    « un grand savant assoiffé de justice »

    Le parcours très classique du savant est brouillé par les engagements successifs du personnage. Car Paul Viollet, fervent catholique, est aussi un fervent dreyfusard, corédacteur des statuts de la Ligue des droits de l’homme, fondateur du Comité catholique de défense du droit, membre puis directeur du Comité de protection et de défense des indigènes, mis à l’Index pour ses écrits sur l’infaillibilité pontificale… L’objectif de la rencontre est de faire découvrir ou redécouvrir un homme dans toute sa complexité, dans ses différentes activités, avec leurs apparentes contradictions, et leurs logiques sous-jacentes.

     

    Lire l'annonce

  • Rennes

    Journée d'étude - Études du politique

    Aujourd'hui l'Empire : héritage et nouveauté

    L'objet de cette manifestation transdisciplinaire est de dégager des éléments transversaux permettant de définir tout empire sans distinction de temps ou de lieu, ainsi que d'étudier les réceptions et les utilisations du concept d'empire des points de vue théorique et méthodologique.

    Lire l'annonce

  • Reims

    Journée d'étude - Épistémologie et méthodes

    Écrire l'histoire

    Reconstruction, récit, fiction ?

    Les questions de méthodologie sont souvent considérés comme arides et ne suscitent que rarement l’enthousiasme, mais elles sont un élément sine qua non de la recherche scientifique et le manque de conscience méthodologique est une tare pour toute science. Pour la recherche historique, l’interrogation méthodologique est par essence interdisciplinaire et doit porter aussi bien sur les objets d’étude et les modalités de leur construction que sur la nature linguistique des outils mobilisés pour les aborder et les disséquer. Depuis le linguistic turn, les réflexions post-modernes sur le statut de la parole historienne et les analyses de Foucault sur l’« ordre du discours », l’horizon d’une telle interrogation est donc toujours nécessairement le langage et la nature textuelle de la réalité abordée par les sciences historiques.

    Lire l'annonce

  • Dijon

    Journée d'étude - Épistémologie et méthodes

    Entre confrontation, reconnaissance et/ou rejet : les différentes formes de l’altérité

    Journée d'étude doctorale « Transversales » du Centre Georges Chevrier

    Cette Transversale se propose d’interroger les différents rapports qui peuvent intervenir entre un sujet et ce qui s’oppose à lui, ce qui lui est étranger, par conséquent à ce qui est autre. À travers des disciplines aussi diverses que l’histoire du droit, la musicologie, la sociologie ou la philosophie des doctorants du Centre Georges Chevrier se proposeront d’aborder quelques problématiques relatives à cette thématique de l’altérité. Ainsi, les différentes communications aborderont les questions de l’image que nous avons de l’Autre, de la nécessité de se confronter à l’altérité pour la construction d’une identité singulière ou des différents mécanismes qui s’engagent avec les autres dans les rapports d’intersubjectivités qui rythment inévitablement bon nombre de liens sociaux. Il s’agira ainsi d’observer la transversalité et l’interdisciplinarité que la notion d’altérité peut engager, mais aussi de nourrir les échanges entre les disciplines qui seront représentées dans cette Transversale.

    Lire l'annonce

  • Paris

    Journée d'étude - Religions

    L’ecclésiologie au miroir du complexe « théologico-politique » : le cas d’Erik Peterson

    Les définitions de l’Église comme société ont souvent privilégié une approche hiérarchique, au sens humain du terme, qui insistait sur l’inégalité foncière des membres, la masse des fidèles n’ayant vocation qu’à se soumettre à l’élite cléricale. La profonde originalité d’Erik Peterson (1890-1960) est d’avoir concilié une approche liturgique de l’Église et un sens aigu de sa nature juridique : tout baptisé est pour lui « citoyen de la Cité céleste », uni aux anges dans l’acclamation du Kurios, et précisément en tant que citoyen sujet d’un ensemble de droits et de devoirs par lesquels la cité trouve son équilibre et surtout sa fin, son eschaton.

    Lire l'annonce

  • Paris

    Journée d'étude - Histoire

    Diffuser, recevoir, conserver la loi du XIVe au XVIe siècle

    L'UMR de droit comparé de Paris 1 et le Laboratoire de médiévistique occidentale de Paris 1 également, associés au Centre Jean Mabillon de l'École nationale des chartes, organisent une journée d'étude consacrée à la matérialité de la loi. En effet, si l'idéologie législative qui structure la construction de la souveraineté a été bien mise en évidence à l'époque des grandes entreprises historiographiques sur la Genèse de l'État moderne, la réalité concrète de la loi (écriture, diffusion, authentification, réception, conservation...), au bas Moyen Âge et dans la première modernité, demeure encore insuffisamment connue, alors qu'il s'agit d'une documentation essentielle et souvent utilisée, mais pour laquelle les catégories d'analyse demeurent encore largement incertaines.

    Lire l'annonce

  • Paris

    Journée d'étude - Histoire

    La quadrature du savoir architectural moderne : ordonner, distribuer, mesurer et régler

    Présentation du site web de consultation et d'études des manuscrits des cours d'Antoine Desgodets

    Le projet de recherche sous l'acronyme Desgodets, lancé fin 2007 sous ma direction et soutenu par l’Agence nationale de recherche (ANR), devait permettre la mise à disposition des lecteurs, amateurs et spécialistes, d'une première édition critique des quatre cours d’Antoine Desgodets portant sur les ordres, la commodité, le toisé et les servitudes. Prononcés à l’Académie royale d’architecture de 1721 à 1728, les cours d’Antoine Desgodets constituent un jalon important dans la construction et la normalisation du savoir architectural à l’époque classique. Pendant plus de six ans, une équipe pluridisciplinaire d’une vingtaine de chercheurs s’est attelée à repérer les divers témoins manuscrits conservés à travers le monde, soit un corpus de vingt-six manuscrits et sept ouvrages imprimés, pour les transcrire et les collationner en vue de cette édition. Cette présentation, produite dans le cadre de ce travail, constitue les premiers résultats de cette aventure.

    Lire l'annonce

  • Bruxelles (Ixelles)

    Journée d'étude - Pensée

    La pensée sociale française face au droit (XVIIIe-XXe siècle)

    Quels sont les liens que la pensée sociale française a tissé et entretenu avec les notions de droit et d'individu ? Cette journée d'étude abordera la question en tentant de cerner les effets produits par une pensée sociologique sur le droit et, inversement, les impacts de l'évolution post-révolutionnaire du droit sur la sociologie naissante. Il s'agira de reconstruire dans toutes sa complexité l'histoire de la pensée sociale française face au droit, de Saint-Simon à Gurvitch en passant par Durkheim et Duguit, des lendemains de la Révolution aux premières ébauches de l'Etat social. Nos réflexions seront guidées par l'hypothèse selon laquelle la séquence historique qui va de la critique du droit et de l'individualisme à leur réhabilitation sociologique touche à des questions qui sont aujourd'hui encore les nôtres. 

    Lire l'annonce

  • Paris

    Journée d'étude - Pensée

    La responsabilité au passé

    Politique, droit et histoire

    Une communauté politique doit se tourner vers son passé pour comprendre son présent et éclairer son avenir. Ce mouvement peut prendre la forme d’une connaissance élaborée par les historiens, d’une mémoire spontanément produite par des groupes sociaux, ou encore d’une lecture institutionnelle et même juridique du passé. Cette journée d’étude souhaite explorer les  convergences, tensions et contradictions qui existent entre ces différents modes de rapport au passé. Elle s’attachera à la fois à en analyser les formes effectives et à en interroger la légitimité, en se centrant sur les conceptions de la responsabilité qui se trouvent engagées dans chaque cas. Les questions du lien entre cause et responsabilité, du type de sujet (individu, groupe ou État) susceptible d’être tenu pour responsable, et des frontières temporelles posées à la responsabilité, comme celle de la fonction politique de ces assignations, seront ainsi abordées. 

    Lire l'annonce

  • Paris

    Journée d'étude - Europe

    La connaissance du génocide des Arméniens

    Les enjeux en France d'une loi de pénalisation

    Cette journée prolonge la sortie de La loi peut-elle dire l’histoire ? Droit, justice et Histoire, (sous la direction de Bertrand Favreau, éd. Bruylant, novembre 2012) et de Légiférer sur la contestation des génocides : débats et enjeux, (dossier de la Revue arménienne des questions contemporaines, n°15, décembre 2012). Le 27 avril, plusieurs communications reviendront sur l’état de l’historiographie comme de l’enseignement du premier génocide de cet « âge des extrêmes », sur l’engagement des intellectuels devenus des dreyfusards, sur la première des lois dites « mémorielles » (loi Gayssot), sur les problématiques politiques, juridiques et judiciaires, comme sur la question de la mémoire et de l’Histoire, de la Justice et de la Loi. Une table ronde, réunissant là encore historiens, politistes, juristes, sociologues, permettra de s’interroger à la fois les enjeux et la diffusion des savoirs sur cette question.

    Lire l'annonce

  • Paris

    Journée d'étude - Droit

    Corps, communautés, minorités

    L’Institut Michel Villey organise le mardi 2 octobre 2012 une journée d’étude intitulée « Corps, communautés, minorités », sous la responsabilité de François Saint-Bonnet, professeur à l’Université Paris II Panthéon-Assas.

    Lire l'annonce

  • Paris

    Journée d'étude - Études du politique

    La République moderne défendue par Le Fédéraliste

    Origines et fondements d'une forme de gouvernement

    La journée d'études qui se tiendra le jeudi 7 juin porte sur le Fédéraliste de Hamilton, Jay et Madison. Cette journée d'études est le point d’aboutissement du séminaire des Doctorants de la Mention Études politiques de l'EHESS : http://etudespolitiques.blogspot.fr/. Après avoir minutieusement commenté le texte du Fédéraliste cette année, nous souhaiterions partager les résultats de cette collaboration. Nous avons ainsi proposé à plusieurs chercheurs et doctorants d'ouvrir un espace de discussion pour faire le bilan des recherches récentes et considérer de nouvelles perspectives.

    Lire l'annonce

  • Paris

    Journée d'étude - Études du politique

    L’écriture constitutionnelle

    De la pensée politique au texte juridique : comment écrit-on une constitution ?

    À travers le thème de l’écriture constitutionnelle, cette journée d’étude s’intéressera au rapport entre le droit constitutionnel et ses modes d’énonciation. Plusieurs questions seront ainsi abordées : quelles sont les formes consacrées de cette écriture et dans quelle mesure le droit constitutionnel et les aménagements institutionnels qu’il sous-tend sont-ils dépendants du cadre linguistique dans lequel ils sont exprimés ? Et plus généralement, comment passe-t-on d’une idée politique, d’un corpus de valeurs ou d’une conception du « meilleur régime » à un texte juridique ?

    Lire l'annonce

  • Paris

    Journée d'étude - Droit

    Devenirs de l’autonomie de la volonté

    Cette journée d’études entend contribuer à l’exploration des destins croisés de l’histoire de la philosophie et de la culture juridique de longue durée, autour de la notion d’autonomie de la volonté.

    Lire l'annonce

  • Villetaneuse

    Journée d'étude - Droit

    Les institutions : de la genèse de la notion aux usages actuels en histoire du droit

    Le CERAL et l’UMR 8103 de Droit Comparé de Paris-1 organisent une journée d’étude le mercredi 4 avril 2012 sur le campus de Villetaneuse, avec pour titre : « Les institutions : de la genèse de la notion aux usages actuels en histoire du droit ». Cette rencontre doit permettre l’étude interdisciplinaire d’un objet historiographique transversal : la notion d’institutions, depuis le moment où elle se dote de ses contours actuels, jusqu’à l’emploi qui en est aujourd’hui fait par les historiens des facultés de droit.

    Lire l'annonce

  • Paris

    Journée d'étude - Droit

    L'inexpugnable État de justice. Autour de l'emprise contemporaine des juges de Jacques Krynen

    Jacques Krynen propose dans un ouvrage en deux volumes, L’État de justice. France XIIIe-XXe siècle, une réflexion critique sur l’organisation de la justice et les valeurs des magistrats. La parution du premier volume, consacré à L’idéologie de la magistrature ancienne (Gallimard, 2009), a connu un important retentissement, y compris médiatique, d’une ampleur inhabituelle pour un ouvrage universitaire. Le second (Gallimard, 2012) vient de paraître, et traite d’une problématique essentielle, celle des rapports de la magistrature avec l’État, au travers de sa longue durée. Partant du postulat de l’importance décisive de la justice et des modalités selon lesquelles on la rend dans la tradition occidentale, il défend la thèse d’une continuité de l’idéologie de la magistrature jusqu’à aujourd’hui, sous les formes diverses qu’ont imposées les vicissitudes politiques, qui débouche sur une interrogation sur la légitimité des juges et les moyens de la conforter.

    Lire l'annonce

RSS Filtres sélectionnés

  • Journée d'étude

    Supprimer ce filtre
  • Histoire du droit

    Supprimer ce filtre
  • Pensée

    Supprimer ce filtre