Trompe-l’œil, simulacres et vérité(s) dans le monde hispanique