Le livre médiéval au regard des méthodes quantitatives