La relationalité à l’aune de la vulnérabilité