« Sang bleu » et sang noble, pureté et impureté : l’identité définie par le sang ?