De la souffrance à la « réparation » : l’avenir d’une illusion moderne