Interartes : hypertextualité mimétique entre réécritures et continuations allographes