HomeCréation-recherche en olfaction (acte 1) : métiers et pratiques en mutations

HomeCréation-recherche en olfaction (acte 1) : métiers et pratiques en mutations

*  *  *

Published on Monday, September 26, 2022

Abstract

Ce colloque a pour ambition de sortir l’olfactif de son territoire de l’intime au public, et de mobiliser un réseau interdisciplinaire de chercheurs, de professionnels et de créateurs pour explorer les possibilités de la création-recherche en olfaction. Trois axes principaux guideront les journées : l’intrusion de l’olfactif sur le territoire de l’art et du design ; entre pouvoir des senteurs et manipulations olfactives ; les métiers de l’olfactif. Ce colloque « expérimental » se veut lui-même un élément de création-recherche, c’est pourquoi il combine des propositions de contribution scientifique orale avec des participations créatives et une exposition.

Announcement

Colloque Jeunes Chercheurs

Argumentaire

Ce colloque a pour ambition de sortir l’olfactif de son territoire de l’intime au public, et de mobiliser un réseau interdisciplinaire de chercheurs, de professionnels et de créateurs pour explorer les possibilités de la création-recherche en olfaction. Trois axes principaux guideront les journées :

L’intrusion de l’olfactif sur le territoire de l’art et du design ; Entre pouvoir des senteurs et manipulations olfactives ; Les métiers de l’olfactif

Ce colloque « expérimental » se veut lui-même un élément de création-recherche, c’est pourquoi il combine des propositions de contribution scientifique orale avec des participations créatives (entre-sort, ateliers, spectacles) et une exposition « À vue de nez » qui regroupe une sélection d’œuvres (des cloches sonores et odorantes, des cartographies, des photographies, des olfactogamis, des matières à sentir, des mirages, etc.).

La création-recherche est apparue en France, dans les années 1970, avec l’introduction des études universitaires en arts plastiques, et une réflexion sur les rapports entre arts et sciences. Cette démarche réunit des pratiques artistiques et scientifiques dans le but d’expérimenter un stade de la recherche plus libre de ses propres outils et langages, tout en explorant des voies qui permettent à l’art de devenir une discipline scientifique. Ce décloisonnement génère de nouveaux savoirs à travers un travail d’équilibriste entre la création et la recherche, par un va-et-vient permanent, entre théorie et pratique via l’expérimentation et l’expérience.

Ainsi, que ce soit, la création-recherche (Barrès, 2020) ou la recherche-création (Léchot Hirt, 2010), la recherche création (Gosselin, 2009), etc., selon les différents auteurs francophones (France, Québec, Suisse), elle favorise l’interdisciplinarité entre toutes les différentes formes de création en sciences humaines et sociales (design, danse, théâtre, musique, littérature, poésie, architecture…), mais aussi dans toutes les autres catégories de sciences (chimie, biologie, ingénierie, médecine…) qui s’intéressent à la création de façon générale, et notamment olfactive. Combiner, faire collaborer différentes disciplines offre la possibilité d’inventer de nouvelles productions de connaissances et d’innovations pour observer, comprendre et penser le monde, singulièrement par le prisme de l’olfactif.

Ce colloque cible plus particulièrement la « création-recherche olfactive ». Cette dénomination regroupe alors diverses pratiques comme l’art olfactif, le design olfactif, le théâtre olfactif, etc. Ces pratiques diverses et interdisciplinaires mêlent l’art et les sciences autour du thème commun de l’olfaction, longtemps restée impensée et dénigrée par ignorance, par amalgame à l’insalubrité et à l’animalité, mais aussi parce qu’elle a été liée au refoulement du partage collectif de l’intimité individuelle, en Occident.

Cependant, depuis le début des années 2000, l’olfactif change de statut. Les spectacles d’art total polysensoriels ont participé au développement de cette rencontre entre art et sciences, par l’intermédiaire du parfum et des odeurs, et le développement de recherches liant ces domaines. Entre hybridation ; une connexion laissant apparaître des fragments de plusieurs disciplines ; et fusion ; un mélange total des disciplines ; différents degrés existent. Mais ces expériences ont abouti à la mise en place d’un dialogue qui estompe la frontière habituelle entre art et sciences, en développant des connaissances olfactives dans tous les domaines, et en multipliant les regards révélant la multiplicité des facettes de ce qui fait l’olfactif dans sa globalité. Le rapprochement de l’art (olfactif) et la recherche par les sciences a produit l’emballement que nous connaissons avec l’accroissement des connaissances olfactives.

Le parfumeur Edmond Roudnistka (1905-1996) qui durant toute sa vie s’est battu pour faire reconnaître la création du parfum comme un art ne percevait probablement pas la mutation actuelle de l’art qui rend ce rapprochement autant problématique que fascinant pour le milieu artistique. Chantal Jaquet avec L’Art olfactif contemporain (2014) confirme cette mutation de l’art avec des artistes plasticiens qui s’intéressent à l’olfactif, et explorent ainsi les arts visuels, mais aussi la polysensorialité et l’interdisciplinarité.

Aujourd’hui quel est le métier du parfumeur : « chimiste », « créateur », « designer », « artiste », autant de spécialistes qui s’intéressent au parfum et à l’olfaction en ayant une activité de création et de recherche mêlant pratique et théorie. Comme l’évoque Maurice Maurin dans La sagesse du créateur de parfum (2006), le parfumeur peut intégrer une équipe pluridisciplinaire avec des designers, urbanistes, architectes, ingénieurs, physiciens, etc. La création du parfum se situe au carrefour arts-sciences, dans un processus de création-recherche permanent.

Comment et pourquoi fabriquer et penser le monde de l’olfaction au XXIe siècle ? D’Edmond Roudnitska à Sissel Tolaas, en passant par le kôdô ou Boris Raux, par exemple, mais aussi Gaetano Pesce ou Philippe Starck, une multiplication de ces activités créatrices se développent autour des thèmes de l’olfaction et des senteurs.

Inscription

Pour assister au colloque, en présentiel ou en distanciel, l’inscription est obligatoire.

Vous pouvez vous inscrire sur le site internet ou directement sur la plate-forme.

Programme

Mercredi 5 octobre 

L’intrusion de l’olfactif sur le territoire de l’art et du design

Maison de la recherche : Amphithéâtre F417

Accueil à partir de 9h

  • 9h15/ Introduction de la Journée par Emilie Bonnard et Anne-Charlotte Baudequin
  • 9h45 / Isabelle Chazot "L'Osmothèque, Conservatoire précurseur de la préservation et de la transmission du patrimoine olfactif de la parfumerie”

Pause

  • 11h / Clément Paradis “Le nez dans le paysage – formuler l’espace dans la parfumerie contemporaine”
  • 11h30 / Clara Muller “Exposer le design olfactif et ses enjeux contemporains”
  • 12h / Anne-Charlotte Baudequin “Réflexions sur les manières de sentir l’habiter : le design sensoriel olfactif”

Déjeuner

  • 14h / Edwige Armand “L’odeur de l’amnésie et la priméité de l’expérience : immersion dans les atmosphères primitives”
  • 14h30 / Patrick Barrès et Delphine Talbot “Milieux de culture du végétal, lieux de fabriques et d’expériences : cartographier les couleurs et les odeurs”

Pause

  • 15h30 / Table ronde entre intervenants de la journée avec Anaïs Belchun et Sébastien Cassin
  • 16h45 / Balade olfactive : À la recherche du paysage olfactif de l'Université Toulouse - Jean-Jaurès guidée par Emilie Bonnard

Centre d'initiatives artistiques du Mirail (CIAM) : RDC - La Galerie

  • 18h / Vernissage de l’exposition “À vue de nez” avec la performance "Le Cabi’nose" de Clémence Millet [Miss Bouillon]

Jeudi 6 octobre

Pouvoir des senteurs et manipulations olfactives : sommes nous manipulés par les senteurs ou est-ce nous qui les manipulons ?

Maison de la recherche :  Salle E411 et E412

Accueil à partir de 9h

  • Ateliers*

Maison de la recherche :  Amphithéâtre F417

Accueil à partir de 10h15

  • 10h15 /Julie C Fortier et Olivier R.P David “Per fumare : le souffle et la lumière”
  • 10h45 / Rihab Chaouch et Asma Djebbi “La perception olfactive dans le design : de la fragrance de l’image à l’expérience spatiale”
  • Pause
  • 11h30 / Marisella Pacheco et Anne-Charlotte Baudequin “L’olfaction numérique, les territoires de l’imaginaire”

Déjeuner

  • 14h / Roxane Bartoletti “Environnements olfacto-auditifs et vieillissement démographique : quels enjeux pour les adultes jeunes et âgés d’aujourd’hui et de demain ?”
  • 14h30 / Nathalie Faure “Pour une prise en compte de l’olfaction dans la construction psychique du Sujet”

Pause

  • 15h15 / Table ronde entre intervenants de la journée avec Pauline Munoz

Le Tiers-Lieu (rez de chaussée du bâtiment Olympe de Gouge)

  • 17h / Spectacle “Un Parfum d’Enfance” de Caroline SIre [Compagnie Vortex]

Vendredi 7 octobre

Les métiers de l’olfactif : d’une pratique à l’autre, les mutations à l’oeuvre

Maison de la recherche :  Salle E411 et E412

Accueil à partir de 9h

  • Ateliers*

Maison de la recherche :  Amphithéâtre F417

Accueil à partir de 10h15

  • 10h30 / Présentation de la revue Nez
  • 11h / Pierre Benard/Osmoart “Parfums en scène: régisseur olfactif, un nouveau métier”

Pause

  • 11h45 / Laurence Fanuel “De nouvelles voies pour les parfums, Revue d’une parfumeuse sur 15 années d’expérience en création de scénographies olfactives”
  • 12h15 / Emilie Bonnard “Création du métier de “designer olfactif” : entre hybridation et déterritorialisation des pratiques”

Déjeuner

  • 14h / Présentation de projet en design olfactif par Angèle Luccation, Jeanne Chiche et les masterants de l’Iscid (Laurine Halas, Agathe Jerome, Anissa Sahli, Cécile Belet et Yassine El Mouddene)
  • 15h15 / Table ronde entre intervenants de la journée avec Nathalie Wiart et Delphine Dejean
  • Conclusion des trois journées par Emilie Bonnard et Anne-Charlotte Baudequin

Le Tiers-Lieu (rez de chaussée du bâtiment Olympe de Gouge)

  • 17h / Spectacle “Narinelli” de Clémence Millet [Miss Bouillon]

*Ateliers

  • Panier des senteurs par Emilie Bonnard
  • Prise en compte de la dimension olfactive dans le soin par Nathalie Faure et Christine Saillard
  • Corpuscule : tentative d’une graphie des odeurs par Irina Pentecouteau
  • Dessine-moi des odeurs : à la recherche d’un déjà-là sensoriel” par Sandra Cadiou et Dominique Alvarez

Exposition

Centre d'initiatives artistiques du Mirail (CIAM) : RDC - La Galerie

Du 26 septembre au 7 octobre

  • Pierre Benard/Osmoart “Décomposition olfactive du parfum d’un “PHANTÔME”
  • Emilie Bonnard “ Montalbanez : paysage olfactif de Montauban - végétation” série de photographies
  • Irina Pentecouteau “T’as du flair?” Cartographie collaborative de Toulouse et “Flair”, cartographie personnel olfactive de Toulouse
  • Passerelle / Arts Sciences Technologie “Atmosphères Primales”
  • Baudequin Maldes “Mirages” et “Tableaux Olfactifs”

Organisation

Organisé par Emilie Bonnard et Anne-Charlotte Baudequin

Places

  • Maison de la recherche (amphi F417) - Université de Toulouse - Jean Jaurès 5 allées Antonio Machado
    Toulouse, France (31)

Event attendance modalities

Hybrid event (on site and online)


Date(s)

  • Wednesday, October 05, 2022
  • Thursday, October 06, 2022
  • Friday, October 07, 2022

Keywords

  • olfaction, création-recherche, art, design, pratique, métier, territoire

Contact(s)

  • Anne-Charlotte Baudequin
    courriel : revue-odore [at] univ-tlse2 [dot] fr

Information source

  • Anne-Charlotte Baudequin
    courriel : revue-odore [at] univ-tlse2 [dot] fr

License

CC0-1.0 This announcement is licensed under the terms of Creative Commons CC0 1.0 Universal.

To cite this announcement

« Création-recherche en olfaction (acte 1) : métiers et pratiques en mutations », Conference, symposium, Calenda, Published on Monday, September 26, 2022, https://doi.org/10.58079/19iw

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search