HomeSur la corde raide des contraintes éditoriales

HomeSur la corde raide des contraintes éditoriales

Sur la corde raide des contraintes éditoriales

Traduire la littérature francophone et germanophone après 1945

*  *  *

Published on Monday, September 26, 2022

Abstract

Si la traduction est parfois décrite comme un « art de la contrainte », cela désigne généralement la contrainte linguistique que représente le passage d’un système culturel à un autre. Dans la lignée du tournant sociologique qui anime les études sur la traduction, la journée d’étude se propose de mettre en lumière les contraintes éditoriales qui déterminent, orientent et façonnent les processus de transferts culturels. Grâce aux archives des maisons d’édition et aux archives de traducteurs, il est en effet possible de recueillir des informations de première main sur les conditions matérielles de travail, le système de sélection, de production et de diffusion des œuvres ainsi que la « structure d’activité collective » qui concourent aux échanges littéraires entre deux aires linguistiques. Il s’agit ainsi d’éclairer le rôle de figures méconnues du champ littéraire (traducteurs, lecteurs de maisons d’édition, agents littéraires, institutions culturelles…) et d’apporter une contribution à l’étude de la dimension interculturelle en littérature.

Announcement

Argumentaire

Si la traduction est parfois décrite comme un « art de la contrainte » (Dutrait et Zaremba 2010), cela désigne généralement la contrainte linguistique que représente le passage d’un système culturel à un autre. Dans la lignée du tournant sociologique qui anime les études sur la traduction (Wolf et Fukari 2007), la journée d’étude se propose de mettre en lumière les contraintes éditoriales qui déterminent, orientent et façonnent les processus de transferts culturels. Grâce aux archives des maisons d’édition et aux archives de traducteurs (Hartmann et Hersant 2019), il est en effet possible de recueillir des informations de première main sur les conditions matérielles de travail, le système de sélection, de production et de diffusion des œuvres ainsi que la « structure d’activité collective » (Becker 1982) qui concourent aux échanges littéraires entre deux aires linguistiques. Il s’agit ainsi d’éclairer le rôle de figures méconnues du champ littéraire (traducteurs, lecteurs de maisons d’édition, agents littéraires, institutions culturelles…) et d’apporter une contribution à l’étude de la dimension interculturelle en littérature.

La journée d’étude se centre sur les mondes germanophone et francophone afin d'éclairer les mécanismes littéraires, sociaux-économiques et institutionnels à l’œuvre dans la sélection, la production, l’édition et la réception des traductions du français à l’allemand ou de l’allemand au français. Le cadre temporel est la période d’après 1945, pour laquelle de nombreuses archives sont disponibles.

Programme

Vendredi 21 octobre

14h: Accueil des participant.es et mot de bienvenue

14h30-16h: Traduire et éditer la poésie

  • « Paul Celan und seine französischen Verleger (1960-1970) », Dirk Weissmann (Université Toulouse Jean Jaurès)
  • « Die Macht des Herausgebers aus textgenetischer Sicht: Friedhelm Kemps Übersetzungen zwischen Raub und Recycling », Esa Hartmann (Université de Strasbourg) 
  • « ‘‘nicht Fisch nicht Fleisch’’ :  la traduction des Mirlitonnades de Samuel Beckett par Elmar Tophoven et Karl Krolow », Solange Arber (Université de Picardie Jules Verne)

16h30-18h: Traduire et éditer le théâtre et le roman

  • « Théâtre et romans : Dualité de la réception de l’œuvre de Thomas Bernhard en France », Adrien Bessire (Paris)
  • « Traduire en français le roman de B. Traven, Le trésor de la Sierre Madre », Anne Sommerlat (Université de Picardie Jules Verne)
  • « Pratiques éditoriales dans la traduction des littératures policières et pour la jeunesse : points de vue de traducteurs », Dorothée Cailleux (Université Paris X Nanterre)

Samedi 22 octobre

9h30-10h30: Aspects éditoriaux de la traduction d'après-guerre

  • « À l’heure des comptes : la situation des traductions de l’allemand au lendemain de la guerre (1945-1950) », Alexis Tautou (Université Rennes II)
  • « Traduit et retraduit : Anna Seghers in Frankreich », Angela Sanmann (Université de Lausanne)

11h-12: Les politiques éditoriales dans leurs contextes historiques

  • « L’édition en RDA, entre contrainte(s) et liberté(s) », Danielle Risterucci-Roudnicky (Berlin)
  • « Friedhelm Kemp et la série Contemporains chez Kösel (1968-1970) : écrire l’histoire éditoriale d’un transfert franco-allemand ? », Clément Fradin (Marseille)

12h-12h30: Discussion finale animée par Jürgen Ritte (Université Sorbonne Nouvelle)

Informations pratiques

Assister à la journée en visioconférence.

Places

  • Citadelle, salle E001-E002 | salle B002 - Université de Picardie – Jules Vernes 10, rue des Français Libres
    Amiens, France (80)

Event attendance modalities

Hybrid event (on site and online)


Date(s)

  • Friday, October 21, 2022
  • Saturday, October 22, 2022

Keywords

  • traduction, édition, réception, génétique textuelle, archives littéraires

Contact(s)

  • Solange Arber
    courriel : solange [dot] arber [at] u-picardie [dot] fr
  • Clément Fradin
    courriel : fradin [dot] cle [at] gmail [dot] com

Reference Urls

Information source

  • Solange Arber
    courriel : solange [dot] arber [at] u-picardie [dot] fr

License

CC0-1.0 This announcement is licensed under the terms of Creative Commons CC0 1.0 Universal.

To cite this announcement

« Sur la corde raide des contraintes éditoriales », Study days, Calenda, Published on Monday, September 26, 2022, https://doi.org/10.58079/19lt

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search