HomeLa prospective en sciences humaines et sociales : risques socio-environnementaux et aménagements du territoire en Méditerranée

HomeLa prospective en sciences humaines et sociales : risques socio-environnementaux et aménagements du territoire en Méditerranée

*  *  *

Published on Thursday, December 08, 2022

Abstract

Dans le cadre du projet de recherche interdisciplinaire financé par la fondation A*MIDEX, PROTEUS – « Prospective interdisciplinary thinking on territorial uses and risk anticipation in the Mediterranean » – le laboratoire MESOPOLHIS et l’Institut Sociétés en mutation en Méditerranée (SoMuM) recrutent, à compter de fin février 2023, un chercheur / une chercheuse postdoctorant·e pour un contrat de 18 mois.

Announcement

Présentation des institutions d’accueil

Le centre méditerranéen de sociologie, de science politique et d’histoire (MESOPOLHIS UMR 7064) est une unité pluridisciplinaire de sciences sociales créée en janvier 2021 et placée sous la triple tutelle d’Aix-Marseille Université, de Sciences Po Aix et du Centre national de la recherche scientifique.

Résultat de la fusion des laboratoires LAMES et CHERPA, MESOPOLHIS occupe désormais une place unique dans l’environnement scientifique régional et national. Il rassemble des chercheurs et des enseignants-chercheurs de plusieurs disciplines de science sociale, principalement la sociologie, la science politique et l’histoire, mais aussi l’anthropologie, la démographie, la géographie et l’urbanisme.

Les recherches de MESOPOLHIS portent prioritairement mais non exclusivement sur l’espace euro-méditerranéen et s’étendent au-delà. À partir d’une interdisciplinarité maîtrisée, ces travaux s’intéressent à la dimension transnationale et historique des mutations des sociétés contemporaines en privilégiant autant que possible le temps long. Il s’agit d’observer les changements qui touchent les structures institutionnelles et les dynamiques spatiales et culturelles des mondes sociaux. Des méthodes d’investigation documentent précisément la connaissance du social et du politique en se fondant sur des démarches empiriques, spatialisées et longitudinales des objets d’enquête et de réflexion. Il s’agit également d’approfondir les dimensions épistémologiques et interdisciplinaires des travaux tant qualitatifs que quantitatifs, avec une attention particulière portée à la place des images dans les enquêtes et l’écriture des sciences sociales ainsi qu’à l’appréhension de la différence dans les procédures d’inférence de chacune des disciplines constitutives de l’unité.

L’Institut « Sociétés en Mutation en Méditerranée » (SoMuM) est un Institut d’établissement d’Aix-Marseille Université situé à la Maison méditerranéenne des sciences de l’Homme (MMSH) d’Aix-en-Provence. Pôle de formation et de recherche, SoMuM rassemble 12 unités de recherche impliquant diverses disciplines : anthropologie, démographie, économie, géographie, histoire, histoire de l’art, sciences juridiques, philosophes, philologie, sciences politiques, sociologie, arts-sciences. L’objectif de l’Institut SoMuM est de fournir des clés de compréhension sur les transformations profondes et durables autour de la Méditerranée, de l’Europe à l’Afrique et au Moyen-Orient. L’Institut promeut des recherches innovantes (concepts, outils, méthodes) autour de trois axes scientifiques : « Transitions, déstabilisations durables et crises », « Dynamiques, circulations et héritages culturels », « Recompositions territoriales et interactions ».

Présentation du projet de recherche

Dans un contexte de multiplication des crises auxquelles nos sociétés sont et seront confrontées, il devient urgent que les sciences humaines et sociales (SHS) se saisissent de l’étude des futurs des sociétés et collaborent avec d’autres disciplines autour de la prospective et de l’anticipation des risques. Or, les sciences humaines et sociales se tiennent le plus souvent à l’écart de cet objet, sur lequel les collaborations interdisciplinaires sont rares. L’objectif du projet PROTEUS – « PROspective interdisciplinary thinking on TErritorial USes and risk anticipation in the Mediterranean » – est de pallier ce manque et de créer les conditions d’une dynamique de recherches interdisciplinaires autour de l’anticipation des mutations et des risques en méditerranée. Le projet s’appuie sur la composition d’un récent groupe pluridisciplinaire de chercheurs et doctorants en Sciences humaines et sociales (économistes, démographes, géographes, historiens, juristes, philosophes, politistes et sociologues), en collaboration avec des chercheurs en sciences de gestion et sciences environnementales (écologues) et des experts de la prospective. Les objectifs du projet sont : I) de construire des grilles d’analyse conceptuelle et méthodologique pour étudier les futurs des sociétés ; II) de lancer deux enquêtes pilotes interdisciplinaires à partir de l’identification d’enjeux majeurs pour l’avenir du bassin méditerranéen : la planification maritime et la lutte contre les mégafeux ; III) de se former en Sciences humaines et sociales à l’exercice de travaux de prospective mixant de nouvelles approches disciplinaires et méthodologiques.

Le projet se compose de quatre workpackages, fortement interconnectés :

  • Le WP1 – « Conceptual Frameworks of Interdisciplinary Future Studies in Humanities and Social Sciences » – vise à produire des connaissances théoriques et méthodologiques pour l’étude des futurs en sciences humaines et sociales.
  • Le WP2 – « Maritime Spatial Planning in the Mediterranean as a Solution to Conflicts of Use at Sea? » – est un projet de recherche exploratoire dont l’ambition est d’analyser, en interdisciplinarité (économie, géographie, sciences de gestion, sciences juridiques et sociologie) comment la planification des activités maritimes peut être une solution aux conflits d’usage.
  • Le WP3 – « Living with Megafires : Anticipating and Preventing an Uncontrollable Emergent Risk » – est un projet de recherche exploratoire qui vise à étudier, en interdisciplinarité (écologie, histoire, Science and Technology Studies, science forestière, sciences politiques, sociologie) comment le risque des mégafeux est appréhendé par les acteurs de l’anticipation et de la prévention des feux de forêts en région Provence-Alpes-Côte d’Azur.
  • Le WP4 – « Imagining Mediterranean Futures by 2050 : Disseminating and Forming the Culture of Foresight within the Aix-Marseille University Community » – est projet recherche-formation qui vise à développer une culture de la prospective au sein de la communauté universitaire Aix-Marseille.

Thème de la recherche

Le ou la postdoctorant(e) mènera un projet de recherche original sur le thème suivant : « La prospective en sciences humaines et sociales : risques socio-environnementaux et aménagements du territoire en Méditerranée ». Ce projet devra être en lien avec un ou plusieurs des quatre workpackages du projet PROTEUS (voir supra).

Les thèmes traités pourront donc inclure : les risques socio-environnementaux, l’aménagement du territoire ou la planification des activités maritimes.

Missions du postdoctorant(e)

Le ou la postdoctorant(e) proposera un projet de recherche qui devra apporter une contribution scientifique au au sein du laboratoire MESOPOLHIS, et plus particulièrement l’axe 4 : « Dynamiques socio-spatiales et mobilisations politiques » et au sein de l’axe 1 – «  Transitions, déstabilisations durables et crises » – et/ou de l’axe 3 – « Recompositions territoriales et interactions » – de l’Institut SoMuM.

Pour le projet PROTEUS, le postdoctorant(e) s’engagera à :

  • Assurer la coordination générale du projet en lien avec les coordinateurs ainsi que les responsables de chaque WP.
  • Coordonner le cycle de conférences sur les futurs en SHS (WP1) et le groupe de travail sur la formation à la prospective (WP4).
  • Apporter un soutien à la rédaction des livrables et du rapport scientifique du projet.
  • Contribuer significativement aux recherches menées dans les Workpackages à partir, notamment, du projet de recherche proposé par le postdoctorant(e).

Au sein de l’Institut SoMuM et du laboratoire MESOPOLHIS, le postdoctorant(e) s’engagera à :

  • Mettre en place des formations à la réflexion critique sur la prospective, destinées aux doctorants et masterants du périmètre de SoMuM.
  • Présenter les travaux menés dans le cadre du contrat postdoctoral auprès des membres de l’institut SoMuM et du laboratoire MESOPOLHIS.
  • Animer une activité scientifique de réseau et de partenariat qui permettent aux partenaires institutionnels du projet, comme le Plan Bleu, de se saisir davantage des productions de la recherche en sciences sociales comme ressources, et ainsi consolider les partenariats de l’institut SoMuM.
  • Tirer une publication des travaux menés dans le contrat postdoctoral.
  • Participer aux grandes rencontres de l’institut SoMuM et aux séminaires du laboratoire MESOPOLHIS.

Conditions d’exercice

Le postdoctorant(e) sera sous contrat à durée déterminée avec l’Université d’Aix-Marseille. Elle ou il mènera ses travaux au sein du laboratoire MESOPOLHIS et de l’institut SoMuM, et disposera d’un espace de travail dans le laboratoire MESOPOLHIS.  

Rémunération : entre 2 466 € et 2 891 € bruts mensuels, selon expérience professionnelle.

Profil attendu et critères de sélection

L’appel est ouvert aux disciplines suivantes : sociologie, Science and Technology Studies, science politique.

Le candidat(e) doit être titulaire d’un doctorat dans l’une de ces disciplines et avoir une expérience significative en prospective et en coordination de projets. Une connaissance des enjeux socio-environnementaux en Méditerranée est un plus. 

Critères de sélection

  • Ouverture à une échelle internationale, en termes de réseaux académiques et professionnels.
  • Maîtrise de la langue anglaise.
  • Une expertise transversale sur les enjeux socio-environnementaux en Méditerranée, et plus précisément les risques socio-environnementaux (comme les feux de forêts) et la planification maritime.

Modalités de candidature

Pièces du dossier :

  • Curriculum vitae.
  • Diplôme de doctorat.
  • Rapport de soutenance de thèse.
  • Une lettre de motivation de 5 pages maximum rédigée en français qui expose clairement comment contribuer à l’un des workpackages du projet.

 Les candidatures sont à adresser à :

  • adrien.chateaureynaud@sciencespo-aix.fr
  • stephanie.meiranesio@univ-amu.fr

au plus tard le 2 janvier 2023 (17h).

Les candidats seront présélectionnés et participeront à un entretien

par visio-conférence le vendredi 6 janvier 2023

Jury

  • Sylvie Mazzella,
  • Adrien Chateaureynaud
  • Marc Bernardot.

Liste des laboratoires de l’Institut SoMuM

Présentation des axes scientifiques de l’Institut SoMuM

  1. Transitions, déstabilisations durables et crises

L’espace méditerranéen est un terrain fécond d’expérimentation et de problématisation pour comprendre des processus en cours, historiques, sociologiques, économiques, politico-juridiques, géographiques, démographiques. Il est un observatoire des grands défis mondiaux comme les transitions démographique et environnementale, la question des migrations internationales, régionales et infranationales, et les crises économiques liées à la mondialisation, celles aussi politiques sur fond de montée des extrémismes, de conflits et de déstabilisations durables. Une attention sera portée aux approches, méthodes et outils permettant de comprendre les transitions des sociétés d’hier, d’aujourd’hui et de demain. Les grandes mutations (politiques, démographiques, économiques, sociales, culturelles) sont analysées empiriquement à travers différentes temporalités et jeux d’échelles comme à travers leurs effets structurants : (trans)régionalisation, mondialisations, crises des États et replis identitaires, libéralisation des échanges et politiques autoritaires, externalisation des instruments et des législations, réseaux sociaux, mobilisations sociales, transformations des marchés du travail…

  1. Dynamiques, circulations, héritages culturels

Dans le temps long, les sociétés méditerranéennes - connectées à l’Afrique, à l’Europe du Nord, au Proche et Moyen Orient et plus largement à l’Asie - ont constitué un espace de partage, de fertilisations croisées de savoirs, d’idées et d’objets culturels, mais également de controverses ou de conflits scientifiques, théologiques et plus largement intellectuels. Il s’agit de comprendre ces héritages à travers leurs dynamiques historiques, sociales et intellectuelles, et au regard de l’approche interdisciplinaire et de nouvelles technologies. Au niveau politique, objets et savoirs constituent des enjeux de pouvoir majeurs : ils sont portés, défendus et patrimonialisés par différents groupes qui tentent d’en tirer le meilleur profit. L’étude des circulations et des transferts des textes, savoirs, pratiques, récits mémoriels et des spiritualités permet d’évaluer leur place dans la fabrication des langues, des cultures, des esthétiques, des normes et des concepts et leurs rôles dans les transformations politiques. 

  1. Recompositions territoriales et interactions

Il s’agit d’interroger l’unité et l’homogénéité territoriale supposée de la Méditerranée comme le résultat de dynamiques qui s’inscrivent dans des connexions mondialisées qui dépassent ses deux rives. Comment les relations entre territoires urbains et ruraux, les concurrences ou les connexions entre les villes, leur capitale et leur métropole, ou les inégalités spatiales interviennent-elles dans la construction et la redéfinition du pourtour méditerranéen, et au-delà. Par ailleurs, dans quelles mesures assiste-t-on à « une invention de la ruralité » aujourd’hui dans le cadre d’un tourisme de masse, d’une quête des « racines », dans une économie mondialisée ?

Les Sciences Humaines et Sociales peuvent apporter des éclairages importants sur le devenir de zones rurales en mutation, comme dans le continent africain, et interroger par exemple les relations complexes entre le changement climatique, la migration de populations, l’éducation, l’urbanisation et la croissance démographique. Ces questionnements autorisent une ouverture disciplinaire au-delà des SHS et pourront être partagés avec d’autres équipes, comme celle de l’Institut Méditerranéen pour la Transition Environnementale d’Aix-Marseille Université.

Subjects


Date(s)

  • Monday, January 02, 2023

Keywords

  • prospective, méditerranée, risque environemental, planification maritime

Contact(s)

  • Stéphanie Meiranesio
    courriel : stephanie [dot] meiranesio [at] univ-amu [dot] fr

Information source

  • Stéphanie Meiranesio
    courriel : stephanie [dot] meiranesio [at] univ-amu [dot] fr

License

CC0-1.0 This announcement is licensed under the terms of Creative Commons CC0 1.0 Universal.

To cite this announcement

« La prospective en sciences humaines et sociales : risques socio-environnementaux et aménagements du territoire en Méditerranée », Scholarship, prize and job offer, Calenda, Published on Thursday, December 08, 2022, https://doi.org/10.58079/1a4q

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search