HomeL’entretien du corps : circulation d’objets et d’attitudes corporelles dans l’Europe de l’Axe (années 1930-1940)

HomeL’entretien du corps : circulation d’objets et d’attitudes corporelles dans l’Europe de l’Axe (années 1930-1940)

*  *  *

Published on Thursday, December 15, 2022

Abstract

Dans le cadre d’un dossier thématique soumis à la revue Sociétés & Représentations cet appel propose de se pencher sur le sujet du corps dans les mouvements et régimes fascistes. S’il n’est pas nouveau dans l’historiographie, il a été exploré principalement à partir des textes et des images de propagande, des organisations de masse, des événements spectaculaires, des voyages d’observateurs, d’intellectuels ou de journalistes, ou encore des œuvres d’art et expositions produites par des artistes officiels ou sympathisants idéologiques. Le dossier envisagé se propose, quant à lui, de reprendre à nouveaux frais ce sujet fondamental pour la compréhension des fascismes en partant des circulations d’objets et d’attitudes corporelles liés à l’entretien du corps. Il entend ainsi contribuer à une histoire du quotidien et du banal dans une période où ces circulations précisément ne vont pas de soi pour les populations, en raison des politiques protectionnistes adoptées par les États dans la crise économique des années 1930, puis des pénuries en temps de guerre et enfin du refus de consommer étranger par patriotisme en contexte d’occupation ou d’annexion.

Announcement

Coordination du dossier

Paul Dietschy et Marie-Bénédicte Vincent, Centre Lucien Febvre, Université de Franche-Comté 

Argumentaire

L’entretien du corps est au cœur de la promesse et des pratiques des mouvements et régimes fascistes compris au sens large (au-delà des seules Italie fasciste et Allemagne nazie). Il se fonde sur l’exaltation de la « race », qui doit régénérer la nation et servir les ambitions expansionnistes et bellicistes des dictateurs. Ainsi ce double objectif idéologique et militaire explique la mise en valeur par la propagande des corps d’hommes et de femmes, qu’ils soient enfants et adolescents dans les organisations de jeunesse, travailleurs du monde agricole ou industriel, ou participants à des activités de loisirs et de sport. Ces principes non seulement guident les politiques intérieures des régimes fascistes, mais ont des effets sur leurs politiques extérieures et le cas échant d’occupation. La période des années 1930 et 1940 est ainsi un moment où le corps, qu’il soit celui des vedettes du cinéma (Doris Duranti, Marika Rökk), du sport (Prima Carnera, Ondina Valla, Max Schmeling) ou des hommes politiques (Benito Mussolini, Maurice Thorez, Oswald Mosley), prend un sens autant esthétique, moral que politique et se situe dans un espace très largement transnational.

Certes le sujet du corps dans les mouvements et régimes fascistes n’est pas nouveau dans l’historiographie, mais jusqu’à présent il a été exploré principalement à partir des textes et des images de propagande, des organisations de masse (comme les Jeunesses hitlériennes ou les Balilla), des événements spectaculaires (comme la Coupe du monde de 1934 en Italie ou les Jeux Olympiques de Berlin en 1936), des voyages d’observateurs, d’intellectuels ou de journalistes, ou encore des œuvres d’art et expositions produites par des artistes officiels ou sympathisants idéologiques. Le dossier envisagé se propose de reprendre à nouveaux frais ce sujet fondamental pour la compréhension des fascismes en partant des circulations d’objets et d’attitudes corporelles liés à l’entretien du corps. Il entend ainsi contribuer à une histoire du quotidien et du banal dans une période où ces circulations précisément ne vont pas de soi pour les populations, en raison des politiques protectionnistes adoptées par les Etats dans la crise économique des années 1930, puis des pénuries en temps de guerre et enfin du refus de consommer étranger par patriotisme en contexte d’occupation ou d’annexion.

Ce faisant, les questionnements se situeront au croisement de trois champs récemment renouvelés par la recherche :

  • l’histoire du corps envisagé moins dans ces célébrations officielles (politiques, artistiques, cinématographiques) que dans ses dimensions les plus intimes : entretien du corps au quotidien par des produits d’hygiène, achats ou trafics d’objets de consommation plus ou moins luxueux, circulations de pratiques corporelles, etc.
  • l’histoire des objets, relancée par un material turn qui propose de partir d’objets précis pour retracer leur trajectoire : de leur élaboration et production, en passant par leur diffusion et commercialisation, jusqu’à leur achat et usages, ce qui suppose des acteurs variés. Certains objets sont parfois devenus, après la Seconde Guerre mondiale, porteurs d’une mémoire familiale ou ont acquis par leurs dons faits par des particuliers (survivants ou descendants) à des musées ou des institutions mémorielles une valeur patrimoniale.
  • l’histoire transnationale, qui étudie les circulations par-dessus les frontières nationales ou à des échelles non nationales (soit englobant plusieurs Etats-nations, soit infranationales) et renouvelle par l’adoption d’une perspective différente les grandes problématiques de recherche.

Seront notamment inclus :

  • les objets de consommation liés au corps (habits, mode, objets de la toilette et de l’entretien corporel, préservatifs, etc.) ;
  • les objets et petits équipements sportifs (chaussures par exemple)
  • les objets militants quand ils se rapportent au corps (casquette par exemple) ;
  • les attitudes et modes corporelles quand elles circulent (coupe de cheveux, port de la moustache, etc).

L’objectif sera ainsi de confronter différentes études de cas permettant d’avancer dans le chantier collectif de l’histoire des circulations dans l’Europe des années 1930 et 1940.

Soumission des propositions

Les contributions pourront provenir de plusieurs disciplines : l’histoire, la sociologie, la science politique, l’étude des civilisations étrangères ou encore les Staps. Des contributions sur le Japon et la Roumanie seront particulièrement appréciées, mais tout autre terrain sera examiné.

Les propositions d’article, qui ne dépasseront pas une page, sont à adresser accompagnées d’un bref CV par mail aux deux adresses suivantes :

paul.dietschy@univ-fcomte.fr ; marie_benedicte.vincent_daviet@univ-fcomte.fr

d’ici le 31 mars 2023.

Les articles définitifs feront 40 000 signes maximum et comprendront des illustrations. Ils pourront être rédigés en français ou en anglais.

Calendrier fixé avec la revue Sociétés & Représentations

  • avril 2023 : élaboration d’un sommaire provisoire par les concepteurs du numéro
  • mai 2023 : validation du sommaire par le comité de lecture de la revue et commande des articles des auteurs et autrices retenu(e)s
  • septembre 2023 : réception des articles par les concepteurs du numéro et demandes éventuelles de compléments aux auteurs/autrices
  • novembre 2023 : évaluation du dossier complet par le comité de lecture de la revue et demandes éventuelles de modifications aux auteurs/autrices
  • avril 2024 : envoi définitif du dossier pour une parution en septembre 2024.

Comité de lecture de la revue

  • Victoria Afanasyeva, ingénieure d'études en appui à la recherche, université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
  • Anne-Élisabeth Andréassian, PRAG d’économie, université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
  • Laurent Bihl, maître de conférences en histoire et communication audiovisuelle, université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
  • Anaïs Fléchet, maîtresse de conférences en histoire contemporaine, université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines.
  • Thierry Lefebvre, maître de conférences en Sciences de l’information et de la communication à l’université Paris 7 Denis Diderot.
  • Rémi Lenoir, professeur de sociologie, université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
  • Isabelle Rabault-Mazières, maîtresse de conférences en histoire contemporaine, université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Date(s)

  • Friday, March 31, 2023

Keywords

  • corps, fascisme, circulation, objet, attitude, Europe

Contact(s)

  • Paul Dietschy
    courriel : paul [dot] dietschy [at] univ-fcomte [dot] fr
  • Marie-Bénédicte Vincent
    courriel : marie_benedicte [dot] vincent_daviet [at] univ-fcomte [dot] fr

Reference Urls

Information source

  • Marie-Bénédicte Vincent
    courriel : marie_benedicte [dot] vincent_daviet [at] univ-fcomte [dot] fr

License

CC0-1.0 This announcement is licensed under the terms of Creative Commons CC0 1.0 Universal.

To cite this announcement

« L’entretien du corps : circulation d’objets et d’attitudes corporelles dans l’Europe de l’Axe (années 1930-1940) », Call for papers, Calenda, Published on Thursday, December 15, 2022, https://doi.org/10.58079/1a7e

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search