HomeMémoire et patrimoine au Cameroun

HomeMémoire et patrimoine au Cameroun

Mémoire et patrimoine au Cameroun

Regards pluriels, enjeux et perspectives

*  *  *

Published on Thursday, February 09, 2023

Abstract

Le savoir constitué au moyen de l’écriture de la mémoire collective en mémoire sociale possède une place déterminante dans le processus de patrimonialisation et ce, de deux manières. Tout d’abord, il est un élément de l’objet patrimonial lui-même. Ensuite, du fait de l’écriture de la mémoire collective en mémoire sociale, la constitution du savoir produit un hiatus temporel entre un avant et un après. Pourtant, patrimoine et mémoire sont conflictuels et dialectiques, à l’instar du patrimoine statuaire que l’on souhaite déboulonner tant il ravive la mémoire d’un passé colonialiste embarrassant. Afin de témoigner des relations patrimoniales et mémorielles que les individus entretiennent avec ses objets, nous nous proposons d’étudier lors de ce symposium la manière dont la quotidienneté, les discours, les requalifications agissent sur les objets patrimoniaux et mémoriaux au Cameroun.

Announcement

Argumentaire

L’histoire est un dîner dont les restes post festum sont méticuleusement triés. Il s’agit pour la société de choisir ce qu’elle jette ou ce qu’elle conserve de son passé, et ce qu’elle souhaite mémoriser et patrimonialiser. La problématique liée au patrimoine et à la mémoire n’a jamais été autant d’actualité : convoqué, communiqué, exposé, aménagé, invoqué, exalté, querellé, sa sollicitude va grandissant dans tous les compartiments de la société camerounaise, tant de façon individuelle que collective.

Depuis son érection juridique au Xe siècle, la notion de patrimoine montre la volonté de transmettre des biens familiaux. Portée jusqu’à sa diminsion contemporaine et davantage sociétale, qui développe l’idée d’un patrimoine commun matériel ou immatériel à transmettre aux générations futures, nous pouvons apercevoir combien cette dernière est un véritable construit social. Le patrimoine est désormais ce que chacun en dit et en fait. Maurice Halbwachs (1971), parlant de la mémoire collective, dit que ce sont les individus du groupement qui sont porteurs de la mémoire et qui la manifestent. La continuité entre le passé et le présent est assurée par l’intermédiaire des individus eux-mêmes : ce sont eux qui servent de lien entre les deux. Gérard Narmer (1987 ;1997) a montré que la mémoire collective pouvait momentanément devenir sociale, c’est-à-dire être conservée sous forme de traces, de lieux, de matérialisations rituelles, de textes et de plus en plus d’enregistrements pour être de façon à celle qu’elle soit ensuite réactivée. Ces supports servent alors à assurer une continuité Page 1 sur 6 SYMPOSIUM INTERNATIONAL / CHGA /16 - 18 mai 2023 /Université de Yaoundé I / Camerounde la mémoire, à rétablir ce temps qui est le cadre social de la mémoire collective dans la mesure où il est le présent immuable de l’habitude de pensée de soi du groupe.

Le savoir constitué au moyen de l’écriture de la mémoire collective en mémoire sociale possède ainsi une place déterminante dans le processus de patrimonialisation et ce, de deux manières. Tout d’abord, il est un élément de l’objet patrimonial lui-même. Ensuite, du fait de l’écriture de la mémoire collective en mémoire sociale, la constitution du savoir produit un hiatus temporel entre un avant et un après. Patrimoine et mémoire fonctionnent de concert : ils sont vivants, sélectifs, amnésiques, manipulés et reconstitués. L’on ne retient d’eux que l’unité. Pourtant, patrimoine et mémoire sont conflictuels et dialectiques, à l’instar du patrimoine statuaire que l’on souhaite déboulonner tant il ravive la mémoire d’un passé colonialiste embarrassant. Afin de témoigner des relations patrimoniales et mémorielles que les individus entretiennent avec ses objets, nous nous proposons d’étudier lors de ce symposium la manière dont la quotidienneté, les discours, les requalifications agissent sur les objets patrimoniaux et mémoriaux au Cameroun.

Axes thématiques

Plusieurs axes de réflexion sont privilégiés dans ce projet d’écriture :

Axe 1 : Articuler le patrimoine et la mémoire, entre intimité et gestion durable

  • Protection et gestion du patrimoine
  • Collection des objets
  • Production et conservation du patrimoine

Axe 2 : Patrimoine et développement entre trajectoires et requalifications de l’objet patrimonial

  • Conflits patrimoniaux et mémoriaux
  • Mouvement et détention des objets
  • Mémoire comme trésor
  • Patrimoine et tourisme

Axe 3 : Les lieux de mémoire et le patrimoine : commémoration du passé

  • Patrimoine et connaissances historiques
  • Patrimoine muséalisé et muséographie
  • Egopatrimoine et expographie
  • Mémoire et histoire

Axe 4 : Patrimonialisation et imaginaires sociaux

  • Anachronismes et contemporanéité
  • Dynamismes patrimoniaux et mémoriaux
  • Rapports sociaux

Axe 5 : Libre et ouvert

  • Patrimoine et diplomatie
  • Géopolitique du patrimoine
  • Réhabilitation de la mémoire
  • Patrimoine et émergence

Modalités de contribution

Les propositions de communication (350 mots maximums), accompagnées d’une notice bibliographique du producteur ou de la productrice doivent être envoyées simultanement aux trois adresses e-mails ci-dessous

au plus tard le 20 février 2023 à minuit (heure du Cameroun), délai de rigueur.

Les notifications relatives à l’acceptation ou au refus de propositions seront envoyées au plus tard le 28 février 2023.

Contacts :

  •  Symposiumchga2023@gmail.com
  •  eyigla2013@gmail.com
  •  dimitrifanda237@gmail.com

Calendrier

  • Lancement de l’appel : 20 janvier 2023
  • Envoie des résumés (350 mots maximun en français ou en anglais) : au plus tard le 20 février 2023 à minuit.

  • Notifications des auteur.es pour acceptation ou refus de leurs propositions : Du 21 au28 février 2023
  • Délai de rigueur pour envoi des articles finalisés : 30 avril 2023
  • Date du symposium : du 16 au 18 mai 2023 à l’Université de Yaoundé I / Cameroun

Modalités de tenue

Le symposium se tiendra en présentiel et en ligne

N.B : Cet appel est ouvert à tout chercheur qui s’intéresse aux questions de patrimoines, de mémoires, des récits de vie comme les historiens, archéologues, anthropologues, sociologues, spécialistes du patrimoine culturel, promoteur culturel, cinéastes, artisans, artistes, politologues, littéraires, économistes, juristes, philosophes, société civiles, etc. Il n’est pas seulement limité au Cameroun et aux Camerounais.es de l’intérieur. Les propositions qui sortent des sentiers battus sont privilégiées.

Après acceptation des résumés, le Comité d’Organisation adressera aux auteur.es un guide méthodologique de rédaction de l’article complet.

Les actes du symposium seront publiés par une maison d’édition

Comité d'organisation

  • Superviseur : Profe Wanyaka Virginie, Coordonatrice du CHGA
  • Coordonateur : Fanda Nkemeni Dimitri, Président du CHGA
  • Rapporteur Général : Mouto Massako Emmanuelle, Sécrétaire Général du CHGA

Equipe technique :

  • M. Piaplié Njimfo Rogrigue Marcelin, Université de Yaoundé I/ Cameroun
  • M. Eyigla Emile Zola, Université de Yaoundé I/ Cameroun
  • M. Ngo Issock Foe Achile Berenger, Université de Yaoundé I/ Cameroun

Comité scientifique

  • Pr. Abwa Daniel, Université Protestante d’Afrique Centrale/ Cameroun; 
  • Pr. Tchawa Paul, Université de Yaoundé I/ Cameroun; 
  • Pr. Koufan Menkene Jean, Université de Yaoundé I/ Cameroun;
  • Pr. Essomba Philippe Blaise, Université de Yaoundé I/ Cameroun;
  • Pr. Kpwang Kpwang Robert, Université de Douala/ Cameroun
  • Profe. Wanyaka Bonguen Virginie, Université de Yaoundé I/ Cameroun
  • Pr. Tsala Tsala Christian, Université de Yaoundé I/ Cameroun
  • Pr. Mbele Charles Romain, ENS, Université de Yaoundé I/ Cameroun
  • Pr. Pondi Emmanuel, Université de Yaoundé II/ Cameroun
  • Pr. Kum Awah, Université de Yaoundé I/ Cameroun
  • Pr. Owona Nguini Mathias Eric, Université de Yaoundé II/ Cameroun
  • Pr. Kouosseu Jules, Université de Dschang/ Cameroun
  • Pr. Dong Mougnol Maxime, Université de Yaoundé I/ Cameroun
  • Pr. Tassou André, Université de Yaoundé I/ Cameroun
  • Pr. Leka Essomba, Université de Yaoundé I/ Cameroun
  • Pr. Tsigbé Nutefe Joseph, Université de Lomé/ Togo
  • Profe. Napala Kwedeten Odile, Université de Kara/Togo
  • Pr. Dianzinga Scholastique, Université Mariem Ngouabi/ Congo Brazzaville
  • Pr. Ebalé Raymond, Université de Yaoundé I/ Cameroun
  • Pr. Bokagne Betobo Edouard, Université de Yaoundé I/ Cameroun
  • Pr. Meyolo Joel, Université de Yaoundé I/ Cameroun
  • Pr. Bantenga Moussa Willy, Université de Ouagadougou/ Burkina Faso
  • Pr. Bamba Mamadou, Université Alassane Ouattara/ Côte d’Ivoire
  • Pr. Kenné Faustin, Université de Yaoundé I/ Cameroun
  • Pr. Dzengwa Willybroad, Université de Yaoundé I/ Cameroun
  • Pr. Tague Alexis, Université de Yaoundé I/ Cameroun
  • Pr. Nissire Sarr Mouhamadou, Université Cheikh Anta Diop de Dakar/ Senégal
  • Pr. Abouna Paul, Université de Yaoundé I/ Cameroun
  • Pr. Moussa II, Université de Yaoundé I/ Cameroun
  • Pr. Ngam Confidence, Université de Bamenda/ Cameroun
  • Pr. Deli Tize Teri, Université de Yaoundé I/ Cameroun
  • Pr. Afuh Isiah Kunock, Université de Yaoundé I/ Cameroun; 
  • Pr. Bekono Cyril Aymard, Université de Yaoundé I/ Cameroun
  • Pr. Abena Eoundi, Université de Yaoundé I/ Cameroun
  • Pr. Owaye Jean-Francois, Université Omar Bongo/ Gabon
  • Pr . Njock Pascal, Université de Douala/ Cameroun
  • Pr. Nyama Abraham Zéphyrin, Université Omar Bongo/ Gabon
  • Pr. Kone Drissa, Université Houphouet Boigny/ Côte d’Ivoire
  • Pr. Nfi Lon Joseph, University of Bamenda/ Cameroun
  • Pr. Tegna Edith-Mireille, Université de Ngaoundéré/ Cameroun
  • Pr. Diyé Jeremy, Université de Yaoundé I/ Cameroun
  • Pr. Kum George, Université de Yaoundé I/ Cameroun
  • Pr. Nenkam Chamberlain, Université de Yaoundé I/ Cameroun
  • Pr. Keming David, Université de Yaoundé I/ Cameroun
  • Pr. Bios Melen, Université de Yaoundé I/ Cameroun
  • Pr. Obama Belinga Christian, Université d’Ebolowa/ Cameroun
  • Pr. Mediebou Rose, Université de Yaoundé I/ Cameroun
  • Pr. Noupoudem Jules, Université de Yaoundé I/ Cameroun

Comité conseil

  • Dr. Bitong Emmanuel, Université de Yaoundé I/ Cameroun, (Coordonateur Conservateur Site et Mémoire);
  • Dr. Enoka Ferdinand Paul, Université de Maroua/ Cameroun
  • Dr. Bingono Bingono, Université de Yaoundé I/ Cameroun, (Musée des peuples de la forêt )

Comité de lecture

  • Dre. Apissay Eveline, Université de Yaoundé I/ Cameroun
  • Dr. Eone Michel, Université de Dschang / Cameroun
  • Dre. Assembe Alvine, Université de Douala / Cameroun
  • Dr. Sinang Jules, Université de Yaoundé I/ Cameroun
  • Dr. Sijankwé Kimah Comfort, Université de Bamenda/ Cameroun
  • Dre. Mbarga Messomo Jeanne, Université de Yaoundé I/ Cameroun
  • Dr. Manga Lebongo Marcellin, Université de Yaoundé II - SOA/ Cameroun
  • Dr. Foga Konefon Willy Didié, Université de Douala/ Cameroun
  • Dr. Nebeu Daniel, Université de Yaoundé I/ CamerounDr. Ndo’o Abe, Université de Yaoundé I/ Cameroun
  • Dr. Tchuindjing Casimir, Université de Yaoundé I/ Cameroun
  • Dr. Adrissou Njoya, Beaux Art Foumban, Université de Dschang/ Cameroun
  • Dr. Moustapha Moncher Nsangou, Université de Yaoundé I/ Cameroun
  • Dr. Mfouapon Alassa, Université de Yaoundé I/ Cameroun
  • Dr. Ngono Yves Victor, Université Assan Seck de Ziguinchor/ Sénégal
  • Dr. Mvo’o Francis, Université de Yaoundé I/ Cameroun
  • Dre. Ndjah Etolo Edithe, Université de Yaoundé I/ Cameroun
  • Dr. Modjom Josué, Université de Dschang / Cameroun
  • Dr. Noa Sylveste, Université de Yaoundé I/ Cameroun
  • Dr. Essigué Patrick, Université de Yaoundé I/ Cameroun
  • Dr. Machia A Rim Idrisse, Université de Yaoundé I/ Cameroun
  • Dr. Samah David Ngoh, Université de Yaoundé I/ Cameroun;
  • Dr. Afaga Aunel, Université de Yaoundé I/ Cameroun
  • Dr.Onah Jean Roger, Université de Yaoundé I/ Cameroun
  • Dr. Tagatio Aurelien, Université de Yaoundé I/ Cameroun
  • Dr. Songo Koviel, Université de Bertoua/ Cameroun
  • Dr. Ngagoum Edmond, Université de Yaoundé I/ Cameroun
  • Dr. Omgba Fridolin, Université de Yaoundé I/ Cameroun
  • Dr. Mbakop Nana Léonel, Université de Yaoundé I/ Cameroun
  • Dre. Akeh Linda, Université de Yaoundé I/ Cameroun
  • M. Piaplié Njimfo Rogrigue Marcelin, Université de Yaoundé I/ Cameroun
  • M. Eyigla Emile Zola, Université de Yaoundé I/ Cameroun
  • M. Ngo Issuck Foe Achile Berenger, Université de Yaoundé I/ Cameroun
  • M. Kengmo Fometio Cedric, Université de Yaoundé I/ Cameroun
  • M. Njipendi Moïse, Université de Yaoundé I/ Cameroun
  • M. Fonkou Brice, Université de Yaoundé I/ Cameroun

Référence

AbwaDaniel, 2020, Ecrire et enseigner une histoire des vaincus pour une Afrique qui gagne, Yaoundé, éditions CLE.

Beuvier Franck, 2016, «Création et tradition. Histoire d’une idéologie de l’art au Cameroun », Gradhiva, N° 24.

Candau Joël, 1998, Mémoire et identité, Paris, Presses Universitaires de France. __________, 2005, L’anthropologie de la mémoire, Paris, Armand Colin. (Coll. « Cursus Sociologie »).

Debary Octave, Turgeon Laurier (dir), 2007, Objets et mémoires, Paris Presses Université Laval.

De Certeau Michel, 1975, L’écriture de l’histoire, Paris, Gallimard.

Dulong Renaud, 1998, Le témoin oculaire. Les conditions sociales de l’attestation personnelle, Paris, Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales.

Flon Emilie, 2012, Les mises en scène du patrimoine. Savoir, fiction et médiation, Paris, Hermès-Lavoisier.

Halbwachs Maurice, 1925, Les cadres sociaux de la mémoire, Paris, Félix Alcan. ________________, 1997 [1ere éd. 1950], La mémoire collective, Nouvelle Ed. Critique par Gérard Narmer, Paris, Albin Michel.

Micoud André, 2005, « La patrimonialisation ou comment dire ce qui nous lie (un point de vue sociologique) », Réinventer le patrimoine. De la culture à l’économie une nouvelle pensée du patrimoine ? Paris, Editions l’Harmattan.

Nora Pierre, 1997, Les lieux de mémoires, Paris, Gallimard.__________, 1986, Les lieux de mémoire. La nation, vol. 2, Paris, Gallimard.

Notue Jean-Paul, Al. 2006, Baham-Arts, mémoire et pouvoir dans le Royaume de Baham (Cameroun), Paris, 5 Continents.

Notue Jean-Paul, 1997, Rois et sculpteurs de l’ouest Cameroun : la panthère et la mygale, Karthala, ORSTOM.

Rautenberg Michel, 2003, La rupture patrimoniale, Paris, Editions à la Croisée, (Coll. « Ambiances, ambiance »).Ricœur Paul, 2000, La mémoire, l’histoire, l’oubli, Paris, Editions du Seuil.

Riegl Alois, 2003, Le culte moderne des monuments, Paris, Editions l’Harmattan.Samuel Raphael, 1994, Theatres of memory. Past and present in contemporary culture, Vol 1, London, Verso.

Schiele Bernard (2012), Patrimoines et identités, Québec, Multimonde.

Subjects

Event attendance modalities

Hybrid event (on site and online)


Date(s)

  • Monday, February 20, 2023

Keywords

  • patrimoine, mémoire, histoire, culture, civilisation

Contact(s)

  • Nkemeni Fanda
    courriel : dimitrifanda237 [at] gmail [dot] comi

Information source

  • Nkemeni Fanda
    courriel : dimitrifanda237 [at] gmail [dot] comi

License

CC0-1.0 This announcement is licensed under the terms of Creative Commons CC0 1.0 Universal.

To cite this announcement

« Mémoire et patrimoine au Cameroun », Call for papers, Calenda, Published on Thursday, February 09, 2023, https://doi.org/10.58079/1ajh

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search