StartseitePar-delà la dialectologie, de l’étude de la variation vers la gestion de la complexité

StartseitePar-delà la dialectologie, de l’étude de la variation vers la gestion de la complexité

Par-delà la dialectologie, de l’étude de la variation vers la gestion de la complexité

Conférence annuelle sur l’activité scientifique du Centre d’études francoprovençales René Willien 2023

*  *  *

Veröffentlicht am Montag, 20. Februar 2023

Zusammenfassung

150 ans se sont écoulés depuis 1873, année de la fondation de l’Archivio glottologico italiano de la part du linguiste et dialectologue italien, Graziadio Isaia Ascoli, suivie de près de la « découverte » du francoprovençal. Cet anniversaire motive le Centre d’études francoprovençales René Willien à développer une réflexion globale sur les études dialectologiques francoprovençales. L’objectif de la Conférence annuelle de 2023 sera donc de solliciter les chercheurs à tracer de nouvelles pistes de réflexion et à identifier de nouveaux objectifs pour la discipline.

Inserat

à Saint-Nicolas, samedi 14 octobre 2023

Argumentaire

150 ans se sont écoulés depuis 1873, année de la fondation de l'Archivio glottologico italiano de la part du linguiste et dialectologue italien, Graziadio Isaia Ascoli, suivie de près de la «découverte» du francoprovençal. Cet anniversaire motive le Centre d’études francoprovençales René Willien à développer une réflexion globale sur les études dialectologiques francoprovençales.

L’objectif de la Conférence annuelle de 2023 sera donc de solliciter les chercheurs à tracer de nouvelles pistes de réflexion et à identifier de nouveaux objectifs pour la discipline.

Sont attendus des travaux inédits concernant l’utilisation des nombreux corpus et bases de données (atlas linguistiques, corpus textuels, dictionnaires dialectaux, mais aussi des corpus oraux, de plus en plus consistants depuis quelques décennies, des plus classiques résultant d’entretiens, aux plus contemporains, composés de types d'interaction diversifiés et de différents degrés de proximité entre les interlocuteurs...).

Malgré l’aspect parfois fragmentaire ou partiel, voire partial, de ces données linguistiques, tous les corpus sont un héritage précieux des dialectologues des générations passées et peuvent être interrogés à la lumière d’un regard scientifique contemporain.

Ce colloque s’articule autour de trois axes majeurs.

1 – Les stratégies de mise en commun des corpus dialectologiques

Le partage des données est fondamental : si les nouvelles technologies facilitent la mise en commun praticable, de nombreuses difficultés risquent de ralentir ou de bloquer l’accès à ces données.

Les questions à poser peuvent être :

  • Comment rendre les données et les résultats de la recherche accessibles à la communauté scientifique? Comment les rendre FAIR (F_indable A_ccessible I_nteroperable R_eusable, cfr. Krefeld 2018) ?
  • Comment rendre à la communauté des locuteurs des données utiles et consultables ? Comment diffuser et disséminer les résultats et les analyses ?
  • De nouvelles synergies pourraient, en plus, se mettre en place afin d’associer l’étude des corpus anciens à de nouvelles enquêtes de terrain, cela impliquant la définition de nouveaux protocoles scientifiques.

2 - Les méthodologies d’exploitation pour la recherche

En changeant tout simplement de focale, du micro au macro, des phénomènes linguistiques encore inédits pourraient apparaître et éclairer des aspects du francoprovençal qui n’ont pas encore pu être élucidés. Une étude transversale de certains éléments de la langue permettrait de faire émerger et de consolider le fond commun francoprovençal. L’analyse de données encore exploitées peut d’ailleurs éclairer des aspects du francoprovençal qui n’ont pas pu encore être élucidés, surtout dans les domaines de la morphologie et de la syntaxe (Rivoira et Armand 2022), mais aussi de la sociolinguistique (Perta 2020). Enfin, l’approche dialectométrique pourrait être convoquée dans cette optique.

Les thèmes nécessitant un approfondissement, à côté d’une plus grande couverture géographique des données, sont :

  •  la définition des frontières linguistiques
  •  l’approfondissement des connaissances sur les structures de la langue (les partitifs, les clitiques sujets, la morphologie verbale... (Stark et Davatz 2022;Ermacora 2021).
  •  l’observation des phénomènes linguistiques, surtout dans les « zones grises »(Benedetto Mas et  Regis 2022)

D’autres approches peuvent être proposées, notamment dans une optique interdisciplinaire : de la dialectologie, à la linguistique générale, à la dialectométrie, à la sociolinguistique...

3 - Les nouvelles utilisations pour des finalités pratiques

D’autres propositions pourront être faites sur de nouvelles utilisations de corpus, à des fins pédagogiques ou de promotion culturelle ou encore en vue d’un projet de standardisation de la langue. Dans cette section sont notamment attendues des réflexions concernant l’exploitation des corpus et non l’illustration de ces éventuels projets.

Modalités de contribution

Les propositions (max 2000 caractères) seront accompagnées du nom de l’auteur et de son affiliation. Elles sont attendues à l’adresse suivante : info@centre-etudes-francoprovencales.eu

avant le 30 avril 2023.

Comité de sélection

Christiane Dunoyer, directrice scientifique de Centre d’études Francoprovençales, Docteur en anthropologie de l'Université d'Aix-Marseille, directrice du Cefp à partir de 2015 et directrice responsable des Nouvelles du Cefp.

Références bibliographiques

Bauer, Roland (à paraître), “L’APV (Atlas des Patois Valdôtains) e la dialettometria” in P. Benedetto Mas etG. Raimondi (eds.), L’Atlas des patois valdôtains: sguardi incrociati/regards croisés, Alessandria, Edizioni dell’Orso.

Benedetto Mas, Paolo et Regis, Riccardo, 2022, Il francoprovenzale in Piemonte: qualche appunto, in D. Aquino-Weber/M. Sauzet (éd.), La Suisse Romande et ses patois. Autour de la place et du devenir des langues francoprovençales et oïlique, Neuchâtel, Alphil-Presses Universitaires Suisses, p. 165-183.

Ermacora, Laure, 2021, “La morphosyntaxe du patois de Fénis: pronoms sujets et objets“, Nouvelles du Centre d’études francoprovençales, n°78, p.7-33.

Krefeld, Thomas, 2018, I principi FAIR nel progetto VerbaAlpina, ossia il trasferimento della geolinguistica alle Digital Humanities, «VerbaAlpina-de», 22/2, https ://www.verba-alpina.gwi.uni-muenchen.de/ ?p=8212&db=222.

Perta, Carmela, 2020, Sociolinguistic Aspects and Language Contact: Evidence from Francoprovençal of Apulia, «Journal of Language Contact», 13(2), p. 271-288.

Rivoira, Matteo et Armand, Fabio, 2022, Panoramica degli studi francoprovenzali sui due versanti delle Alpi , «Géolinguistique», 22 , en ligne: http://journals.openedition.org/geolinguistique/7496

Stark, Elisabeth et Davatz, Jan Pavel 2022, Unexpected Partitive Articles in Francoprovençal, «Studia Linguistica», 76, p. 101-129.

Orte

  • 6, Fossaz-Dessus
    Saint-Nicolas, Italien (11010)

Veranstaltungsformat

Hybridveranstaltung


Daten

  • Sonntag, 30. April 2023

Schlüsselwörter

  • francoprovençal, corpus, dialect, dialectologie, linguistique, frontière, dialectométrie, sociolinguistique, ethnolinguistique

Kontakt

  • Christiane Dunoyer
    courriel : info [at] centre-etudes-francoprovencales [dot] eu

Informationsquelle

  • Christiane Dunoyer
    courriel : info [at] centre-etudes-francoprovencales [dot] eu

Lizenz

CC0-1.0 Diese Anzeige wird unter den Bedingungen der Creative Commons CC0 1.0 Universell .

Zitierhinweise

« Par-delà la dialectologie, de l’étude de la variation vers la gestion de la complexité », Beitragsaufruf, Calenda, Veröffentlicht am Montag, 20. Februar 2023, https://doi.org/10.58079/1akz

Beitrag archivieren

  • Google Agenda
  • iCal
Suche in OpenEdition Search

Sie werden weitergeleitet zur OpenEdition Search