HomeMuses, égéries, pygmalions

HomeMuses, égéries, pygmalions

Muses, égéries, pygmalions

Créations et rapports de genre

*  *  *

Published on Monday, April 17, 2023

Abstract

Malgré leur fréquente utilisation, les notions de muses, d’égéries et de pygmalions n’ont pourtant pas fait l’objet d’un travail de définition clair, aussi bien en histoire de l’art que dans les arts du spectacle. Les relations entre la muse et l’artiste, ou l’égérie et son pygmalion apparaissent comme centrales, puisqu’elles conditionnent des rapports de genre bien souvent déséquilibrés au sein d’un dispositif de collaboration composé d’un homme en action qui crée et d’une femme support. Sans délimitation temporelle ni géographique, ce colloque a pour ambition d’amorcer un travail historiographique à travers les formes d’art et de littératures les plus diverses et autour des quatre axes qui questionnent le mythe, l’imaginaire qu’il convoque, les rapports de force que supposent ces relations et l’étude du renversement des rapports de genre.

Announcement

Présentation

Souvent utilisées dans l’analyse des œuvres d’art, objet d'expositions (Inspirantes inspiratrices au musée Bonnard en 2018) ou encore d'ouvrages (Muses, elles ont conquis les cœurs de Farid Abedlouahab en 2011), les notions de muses, d’égéries et de pygmalions n’ont pourtant pas fait l’objet d’un travail de définition clair, aussi bien en histoire de l’art que dans les arts du spectacle. Elles sont pourtant fédératrices et leur étude permet d’unir les travaux des chercheuses et chercheurs issu·es d’un vaste éventail de disciplines.

Ainsi, les muses et les égéries restent des notions difficiles à circonscrire et à qualifier, les termes étant tantôt péjoratifs, tantôt mélioratifs. Des représentations mythiques des Muses, de la nymphe Égérie ou encore de Pygmalion et Galatée, les rapports entre l’artiste et son modèle ont fait l’objet de nombreuses réinterprétations qui pourtant demeurent peu conceptualisées. Leur analyse relève souvent de la contemplation plus que du commentaire raisonné. Ces notions de muses et d’égéries documentent à la fois le contexte de production de l’œuvre d’art en train de se faire (la muse et l’égérie comme source d’inspiration du créateur ou, plus rarement, de la créatrice) mais aussi la représentation de la muse au sein même de l’œuvre d’art (peinture, film, théâtre…). Les relations entre la muse et l’artiste, ou l’égérie et son pygmalion apparaissent comme centrales, puisqu’elles conditionnent des rapports de genre bien souvent déséquilibrés au sein d’un dispositif de collaboration composé d’un homme en action qui crée et d’une femme support (parfois célèbre et souvent anonyme).

Or, ces relations entre l’artiste et « son » modèle, entre le réalisateur et « son » actrice, prennent des formes différentes d’un art à un autre, c’est pourquoi nous privilégions une approche décloisonnée entre la littérature, les arts visuels et les arts du spectacle. Sans délimitation temporelle ni géographique, les propositions pourront appréhender les résonnances entre ces notions au travers des pratiques artistiques, et comment celles-ci évoluent. 

Programme

Mardi 25 avril - 14h-18h

Panel 1 - Survivance du mythe - 14h20

  • 15h Nathalie Kremer - Le nom de Galatée.
  • 15h40 Sarah Crépieux-Duytsche - Ut musa pictore : Il en va de la muse comme du peintre dans la création mentale.

Panel 2 – Galatée libérée - 16h 

  • 16h Laurence Sieuzac, Le cri de la statue ou les métamorphoses de Galatée au siècle des lumières.
  • 16h40 Isabelle Boisclair, Maryse de France Noël : quand Galatée s’émancipe de Pygmalion.

17h20 Projection du film Les Filles de Méduse (26 minutes) suivie d’un échange avec les réalisatrices - bande-annonce

Mercredi 26 avril

9H30 Accueil autour d’un café 

Panel 3 – La muse poétique - 10h 

  • 10h Nicolas Thierry, Triolet par-delà Elsa. Stratégies d'autonomisation d'une autrice dans les années 1960.
  • 10h40 Diana Plachendovskaya, Elsa Triolet et Lili Brik : une sororité des muses.
  • 11h20 Rebecca Boyd, Paradoxes de la création littéraire chez Renée Vivien, la « Muse aux violettes ».

12h00-14h00 - Déjeuner des participant·es au restaurant Chez Marcel

Panel 4 – La muse cubo-dadaïste  - 14h

  • 14h Abel Delattre - Françoise Gilot et Pablo Picasso : mano a mano.
  • 14h40 Marie-Apolline Joulié - Dada : En marge de l’avant-garde : Emmy Hennings (1885-1948), une (anti-)muse Dada.

Panel 5 – Distinguer la science-fiction du réel - 15h40

  • 15h40 Albain le Garroy, The women Factory de Ian Watson ou le Pygmalion consommateur.
  • 16h20 Quentin Petit dit Duhal, Orlan et le Mythe de Pygmalion.

17h  Échange avec Emma Kadraoui autour des dessins réalisés lors du colloque.

20h Projection du film Portrait de la jeune fille en feu (Céline Sciamma) : Cinéma L’Utopia – Bordeaux – Place Camille Jullian à 20h. Le film est présenté par Sye-Kyo Lerebours

Comité d’organisation

  • Sarah Crépieux-Duytsche, Histoire de l’art moderne, CRHA, F.-G. Pariset (UR 538),Bordeaux Montaigne.
  • Marc Gauchée, Cinéma, ARTES (UR 24141), Bordeaux Montaigne.
  • Guillaume Jaehnert, Cinéma, ARTES (UR 24141), Bordeaux Montaigne.

Comité scientifique

  • Viviane Albenga, Maîtresse de conférences, sociologue du genre, de l’intersectionnalité, des pratiques culturelles et de la réception, MICA (UR 4426),Bordeaux Montaigne.
  • Pierre Katuszewski, Maître de conférences en études théâtrales, ARTES (UR 24141), Bordeaux Montaigne.
  • Laurence Mullaly, Professeure des universités Cultures, cinémas et littératures hispanoaméricaines, Etudes féministes, et de genre, études culturelles, ICD (EA 6297),CEIIBA (EA 7412), Université de Tours.
  • Armel Nayt, Maîtresse de conférences, Histoire culturelle et du genre, spécialiste de civilisation Britannique et enseignante de langue anglaise, IECI et DYPAC, UVSQ,Université Paris-Saclay.
  • Pierre Sauvanet Professeur des universités, esthétique et philosophie de l’art, ARTES (UR 24141), Bordeaux Montaigne.

Places

  • Salle des Thèses : Ecole doctorale - Université Bordeaux Montaigne - Domaine Universitaire, 19 esplanade des Antilles
    Pessac, France (33)

Event attendance modalities

Full on-site event


Date(s)

  • Tuesday, April 25, 2023
  • Wednesday, April 26, 2023

Attached files

Keywords

  • muse, égérie, pygmalion, galatée, genre, mythologie, métamorphose, allégorie, poésie, Saskia, Emmy Hennings, Renée Vivien, Françoise Gilot

Contact(s)

  • Guillaume Jaehnert
    courriel : guillaume [dot] jaehnert [at] u-bordeaux-montaigne [dot] fr
  • Sarah Crépieux-Duytsche
    courriel : sarah [dot] crepieuxduytsche [at] gmail [dot] com

Reference Urls

Information source

  • Sarah Crépieux Duytsche
    courriel : sarah [dot] crepieuxduytsche [at] gmail [dot] com

License

CC0-1.0 This announcement is licensed under the terms of Creative Commons CC0 1.0 Universal.

To cite this announcement

« Muses, égéries, pygmalions », Conference, symposium, Calenda, Published on Monday, April 17, 2023, https://doi.org/10.58079/1azs

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search