AccueilFormation en langues secondes face à l’urgence

AccueilFormation en langues secondes face à l’urgence

Formation en langues secondes face à l’urgence

Revue « Lidil » n° 69, mai 2024

*  *  *

Publié le jeudi 20 avril 2023

Résumé

Les migrants se trouvent aujourd’hui dans un contexte « d’urgence » aggravé par la pandémie. Ainsi aux côtés pratique, juridique, institutionnel de leur « insécurité », se sont ajoutés les aspects sanitaire et sécuritaire, qui fragilisent encore leur accueil et leur intégration. Dans un tel contexte, il est aussi urgent de revoir les besoins langagiers des migrants, autrement dit de reparler, en termes de formations langagières, de l’urgence de leur intégration par la langue et des difficultés nouvelles qu’il y a à répondre aux besoins qu’ils expriment en tant qu’apprenants. C’est l’objectif que se donne ce numéro de Lidil qui cherchera ainsi à prolonger la réflexion sur la question des langues secondes pour migrants dans un tel contexte d’urgence pandémique et post-pandémique.

Annonce

Coordination scientifique du numéro

  • Junkai Li, Université de Tianjin & Crem UR 3476, Université de Lorraine
  • Aurora Fragonara, FoReLLIS UR 15076, Université de Poitiers

Argumentaire

Les migrants se trouvent aujourd’hui dans un contexte « d’urgence » aggravé par la pandémie. Ainsi aux côtés pratique, juridique, institutionnel de leur « insécurité », se sont ajoutés les aspects sanitaire et sécuritaire, qui fragilisent encore leur accueil et leur intégration. Dans un tel contexte, il est aussi urgent de revoir les besoins langagiers des migrants, autrement dit de reparler, en termes de formations langagières, de l’urgence de leur intégration par la langue et des difficultés nouvelles qu’il y a à répondre aux besoins qu’ils expriment en tant qu’apprenants.

C’est l’objectif que se donne ce numéro de Lidil qui cherchera ainsi à prolonger la réflexion sur la question des langues secondes pour migrants (Lebreton, 2017 ; Azaoui et coll., 2019) dans un tel contexte d’urgence pandémique et post-pandémique (Achour, 2021).

Dans cette perspective, Nathalie Gettliffe & Marie-Aline Ardisson (2022) ont pu tout récemment parler de la nécessité de mettre au point une « didactique de la catastrophe » pour le français langue étrangère ou seconde. Elles veulent dire et souligner par-là que si différentes « catastrophes » ont déplacé, massivement, des populations dans la seconde moitié du XXe siècle (partition de l’Europe, guerres en Asie du sud-est, etc.), ces déplacements se sont accélérés au XXIe (Gardou 2006 ; 2012), motivés d’abord et toujours par des raisons économiques, sociales et politiques, mais aussi et maintenant, plus que jamais, par des crises relatives à la santé et à la sécurité :

« Partout les régimes autoritaires, les dictatures, les régimes intégristes, les changements climatiques et maintenant les crises sanitaires provoquent des mouvements violents de population accueillie de façon plus ou moins planifiée par les pays hôtes voisins ou plus lointains.

Dans ces contextes, la formation linguistique à la langue du pays d’accueil est très rapidement sollicitée au même titre que le droit au logement, l’accès aux soins, l’aide alimentaire, l’autorisation d’exercer une activité professionnelle ou la scolarisation des enfants mineurs. » (Gettliffe & Ardisson, 2022, p. 3)

Or, concluent-elles, « la didactique de l’urgence (Beacco, 2012) semble encore peu conceptualisée », dans la mesure où la problématique initialement posée par Beacco remonte maintenant à une dizaine d’années.

L’objectif principal du présent appel à contribution pour ce numéro de Lidil sera donc d’évaluer, à la lumière de l’actualité, la pertinence de cette notion dans le champ de la recherche en didactique des langues, autrement dit de voir quelles en sont les extensions ou les renouvellements théoriques (voir par ex. Macé, 2017).

Parallèlement, nous voudrions non seulement rendre compte de divers dispositifs, numériques entre autres, mis en place et expérimentés, durant les trois années précédentes, mais aussi explorer la manière dont on en a tiré profit depuis ou dont on peut en tirer profit aujourd’hui (voir Abid et coll., 2022 et à paraitre, 2023).

Dans ces conditions, cet appel à contribution se donne également pour objectif de revoir les tenants et les aboutissants, les principes et les enjeux de ce que certains chercheurs ont pu appeler une « linguistique de l’urgence » (Emergency Linguistics, voir Piller et coll., 2020 ; Civico, 2021 ; Dreisbach & Mendoza-Dreisbach, 2021). Cette discipline émergente cherche ainsi à tirer parti des acquis des sciences du langage pour décrire et améliorer les conditions de communication dans des situations d’urgence, publique ou personnelle, dans le but notamment d’assurer l’accès aux informations vitales. Au niveau des applications, il s’agirait de repenser ou de réviser les formations en langues secondes des migrants, en termes de « services langagiers d’urgence » (Yao, 2022).

Dans ce cadre, nous invitons les chercheurs à proposer une contribution répondant à l’une de ces thématiques/problématiques :

  1. Comment l’urgence a-t-elle changé la formation langagière des migrants ? Les crises représentent-elles une opportunité d’autonomisation pour le public migrant ou bien une menace pour/un obstacle à leur intégration dans la société d’accueil ?
  2. Quelle est la place des apprentissages numériques dans ce genre de contextes ? Peuvent-ils être conçus comme des substitutifs des dispositifs traditionnels et en présentiel ? Seraient-ils plutôt à envisager comme des outils de renforcement ? Ou des palliatifs occasionnels ?
  3. Dans le cadre des apprentissages à distance, comment prendre en compte les éventuelles différences et difficultés dans l’accès aux outils numériques ? Quelles solutions pour les publics non- ou très peu scolarisés ?
  4. Dans quelle mesure les approches créatives (pédagogie de projet, pédagogie créative dans le cadre d'ateliers par exemple) constituent-elles des réponses aux problèmes/difficultés rencontré(e)s sur le terrain ?
  5. Quelle est la relation entre didactique des langues secondes et « linguistique de l’urgence » ? Comment les services langagiers d’urgence pourraient-ils être à la disposition des migrants dans l’apprentissage des langues en contexte d’urgence ?
  6. Quel rôle joue le plurilinguisme dans la formation linguistique en contextes postpandémiques ? Quelles en sont les représentations d’aujourd’hui ?
  7. Comment les expériences d’apprentissage mettent-elles en lumière l’importance de la reconnaissance entre les sujets dans la classe ? Comment rendre visible, reconnaissable la participation des apprenants allophones dans la vie sociale ? Comment rendre visibles, reconnaissables nos apprenants une fois la langue maitrisée ?

En suggérant cette liste d’axes thématiques, ce numéro contribuera à faire le point sur les principes et les actions transdisciplinaires de la formation des langues secondes pour les migrants dans le contexte d’urgence post-pandémique.

Modalités de contribution

Les propositions de résumés (3 pages) et d’articles (maximum 40 000 signes espaces comprises) doivent être envoyés aux deux adresses suivantes : junkai.li@univ-lorraine.fr et aurora.fragonara@univ-poitiers.fr

avant le 30 avril 2023.

Les articles peuvent être rédigés en français ou en anglais ou en italien.

La feuille de style et les instructions pour les auteurs sont disponibles à cette adresse.

Calendrier

  • 30 avril 2023 : réception des résumés de 3 pages
  • Mi-mai 2023 : notification d’acceptation ou de refus des résumés
  • 31 juillet 2023 : réception des articles complets V1
  • Août-octobre 2023 : 1e évaluation et demande de corrections
  • 31 octobre 2023 : réception des articles corrigés V2
  • Novembre-décembre 2023 : 2e évaluation et demande de corrections
  • 15 février 2024 : réception des versions finales des articles
  • Mars 2024 : révision et corrections de surface
  • Mai 2024 : parution du numéro

Catégories


Dates

  • dimanche 30 avril 2023

Fichiers attachés

Mots-clés

  • langue seconde, urgence, migration, intégration

URLS de référence

Source de l'information

  • Li Junkai
    courriel : junkai [dot] li [at] univ-lorraine [dot] fr

Licence

CC0-1.0 Cette annonce est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons CC0 1.0 Universel.

Pour citer cette annonce

« Formation en langues secondes face à l’urgence », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 20 avril 2023, https://doi.org/10.58079/1b0f

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search