HomeL’éco-responsabilité dans les pratiques d’exposition

HomeL’éco-responsabilité dans les pratiques d’exposition

*  *  *

Published on Wednesday, June 21, 2023

Abstract

Dans une enquête parue en janvier dernier dans le journal Les Échos, Charlotte Meyer indique que, « [d]e la réduction de la consommation énergétique à la sensibilisation des visiteurs, la transition écologique se met en marche dans les institutions culturelles ». Conduire les établissements culturels sur une voie durable constitue l’un des enjeux de la monstration que ce numéro de la revue exPosition souhaite aborder. Du côté des pouvoirs publics comme des collectivités, les attentes sont fortes pour que les musées et les centres d’art s’engagent dans un processus d’éco-responsabilité tout en réduisant les coûts et en continuant à faire des propositions de qualité ; les coûts énergétiques (éclairage et chauffage des lieux d’exposition), ceux liés au transport des œuvres, mais aussi à la création d’expositions prévues dans un lieu unique sont – en particulier – dans le viseur. Nous aimerions aborder tant l’éco-responsabilité des espaces de monstration que des pratiques expographiques – sur l’intégralité du processus, du programme muséographique à « l’après-exposition », mais aussi la montée en puissance de ces questions du côté de la création.

Announcement

Présentation de la revue

exPosition est une revue scientifique francophone qui interroge les enjeux propres à la mise en exposition des œuvres et objets d’art. Pluridisciplinaire, indépendante et exclusivement diffusée en ligne en accès libre, sa parution est annuelle.

Comme son titre entend le suggérer, exPosition met l’accent sur la prise de position argumentée de ses auteurs/trices. Celle-ci doit faire écho à leur champ d’expertise, qu’ils soient universitaires et/ou professionnels de l’exposition (incluant les artistes eux-mêmes). La ligne directrice de la revue repose ainsi, en partie, sur l’engagement critique et/ou scientifique de ses auteurs/trices.

N’adoptant aucune borne géographique ou chronologique, exPosition n’exclut pas non plus de son champ d’intérêt les espaces privés. La revue s’intéresse tout particulièrement aux choix d’accrochage, de parcours, plus généralement au dialogue établi entre l’œuvre et son lieu de monstration et aux conséquences induites pour le spectateur dans son appréhension de l’art. En ce sens, l’œuvre ou l’objet d’art est au cœur de son propos. Les contributions peuvent ainsi porter sur des expositions récentes (temporaires ou permanentes) ou relever d’une analyse historique questionnant les diverses options prises par le passé dans la présentation des œuvres et/ou objets d’art. Dans tous les cas, il s’agit de questionner les choix opérés et leur pertinence, au regard notamment des ambitions premières des artistes.

Imaginé en 2012 par Hélène Trespeuch, ce projet de revue ne s’est concrétisé qu’avec la précieuse collaboration de Sylvain Demarthe et Caroline Tron-Carroz pour paraître officiellement en juin 2016. Entre 2012 et 2016, la revue s’est progressivement construite grâce à la confiance et la patience des auteurs/trices. Qu’ils et elles soient tous remercié.e.s ici.

Questions et thématiques de recherches

  • Comment les artistes se saisissent des questions d’éco-responsabilité dans la création et la diffusion de leurs œuvres dans les expositions ? Dans la création contemporaine, est-ce que les appels à projet incluent tous cette dimension d’éco-responsabilité et comment artistes, commissaires et scénographes y répondent ?
  • Comment les musées, les centres d’art et les structures culturelles en général envisagent-ils de réduire l’empreinte carbone des expositions ?
  • La problématique du remploi des matériaux et des problèmes techniques qu’elle pose (stockage des caisses de transport, des modules de scénographies, etc.). Des retours d’expérience sont particulièrement attendus sur le sujet.
  • Éco-concevoir une exposition : quels leviers ? Des démarches concrètes offriront des pistes d’intervention.
  • Les solutions numériques au service de l’éco-responsabilité ? Sans faire du tout numérique et du virtuel qui nuit à la bonne visibilité, appréhension et compréhension des œuvres, comment utiliser les solutions numériques pour accompagner la transition écologique dans les pratiques muséales ?
  • Quid des responsabilités de chacun.e : les institutions culturelles, les concepteurs, les entreprises qui réalisent les expositions, les financeurs ? Quelle organisation pour une éco-responsabilité efficiente ?
  • Quelles incidences des alternatives écologiques dans la création, la fabrication, le coût des expositions… ? Des choix au service d’un engagement.

Orientations et actualités bibliographiques

Modalités de soumission

Les propositions pourront être soumises à Sophie Montel et Pierre-Vincent Fortunier, coordinateurs de ce dossier thématique jusqu’au 10 juillet 2023 aux adresses suivantes :

  • sophie.montel@univ-fcomte.fr 
  • pvfortunier@lemuseophone.com

Ces textes prendront la forme d’un résumé de 3000 signes maximum, contenant un titre – même provisoire – et une problématique précise.

En cas d’avis positif (courant juillet 2023), l’auteur.e s’engagera à remettre son article entièrement rédigé (30 000 signes maximum, espaces et notes incluses) en s’assurant impérativement du respect des normes de la revue pour le 30 octobre 2023.

Une fois reçu, le texte sera anonymé et soumis à une évaluation en double aveugle assurée par les membres du comité de rédaction et les experts extérieurs formant le comité de lecture propre à chaque numéro. À l’issue du processus d’évaluation, l’auteur recevra les avis argumentés de ses deux relecteurs, ainsi que celui du coordinateur du numéro. Son texte pourra être accepté, soumis à correction ou refusé.

Retour des évaluations par les relecteur.ices : janvier 2024

Retouches des textes par les auteur-ices : 30 mars 2024

Dernières relectures et mises en ligne : entre avril et juin 202

Comité de redaction

  • Sylvain Demarthe, maître de conférences en histoire de l’art médiéval à l’université Montpellier 3 et rattaché au Centre d’Etudes Médiévales de Montpellier (CEMM – EA 4583)
  • Hélène Trespeuch, maître de conférences habilitée à diriger des recherches en histoire de l’art contemporain à l’Université Paul-Valéry Montpellier 3, membre du laboratoire CRISES.
  • Caroline Tron-Carroz, docteure en histoire de l’art contemporain, chercheure associée de l’équipe de recherche l’InTRu (« Interactions, Transferts, Ruptures artistiques et culturelles ») à l’université de Tours, enseignante en histoire de l’art à l’Ecole Supérieure d’Art (ESAC) de Cambrai

Comité scientifique

  • Christine Bernier, professeure au Département d’histoire de l’art et d’études cinématographiques de l’Université de Montréal
  • Benoît Buquet, maître de conférences en histoire de l’art contemporain à l’université de Tours et membre de l’équipe de recherche l’InTRu
  • Elitza Dulguerova, maîtresse de conférences en histoire et théorie de l’art contemporain à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
  • Pierre-Vincent Fortunier, muséographe et scénographe, au sein de l’Agence Le Muséophone
  • Hélène Jagot, docteure en histoire de l’art du 19e siècle et conservatrice du patrimoine
  • Sophie Kervran, diplômée de Paris I et de l’Institut national du patrimoine, conservatrice en chef du patrimoine et maîtresse de conférences associée à l’université de Bretagne occidentale (IUP Patrimoine, Quimper)
  • Amélie Lavin, conservatrice en chef du patrimoine, responsable du pôle Corps, apparences et sexualités au Mucem
  • Tania Lévy, maître de conférences en histoire de l’art moderne à l’Université de Bretagne Occidentale
  • Géraldine Mocellin, attachée de conservation du patrimoine, directrice du musée de Saint-Antoine-l’Abbaye
  • Sophie Montel, maître de conférences en histoire de l’art et archéologie du monde grec à l’Université Franche-Comté à Besançon
  • Alexandre Quoi, chief curator et responsable du département scientifique au Musée d’art moderne et contemporain de Saint-Étienne Métropole (MAMC+)
  • Marine Rochard, docteure en histoire de l’art contemporain (université de Tours, 2014)

Comité de lecture

Ilaria Andreoli, Camila Bechelany, Christine Bernier, Benoît Buquet, Cécile Camart, Caterina Caputo, Pauline Chevalier, Sophie Cras, Fabien Danesi, Damien Delille, Sylvain Demarthe, Elsa De Smet, Nicole Dubreuil, Elitza Dulguerova, Marion Duquerroy, Fabrice Flahutez, Marie-Charlotte Franco, Corine Girieud, Elsa Guyot, Ann Hindry, Marion Lagrange, Déborah Laks, Tiphaine Larroque, Tania Lévy, Stéphanie Mahieu, Claire Maingon, François Mairesse, Géraldine Mallet, Marie-Ève Marchand, Maria Grazia Messina, Delphine Miel, Géraldine Mocellin, Anelise Nicolier, Cédric Pernette, Daniel Russo, Marie-Noëlle Ryan, Pierre Sérié, Julie Sissia, Caroline Tron-Carroz, Hélène Trespeuch, Julie Verlaine, Louise Vigneault

Informations

exPosition : http://www.revue-exposition.com/

exPosition, appel à contributions : http://www.revue-exposition.com/index.php/appel-contribution


Date(s)

  • Monday, July 10, 2023

Keywords

  • exposition, monstration, muséographie, éco-responsabilité

Reference Urls

Information source

  • Sylvain DEMARTHE
    courriel : sylvain [dot] demarthe [at] univ-montp3 [dot] fr

License

CC0-1.0 This announcement is licensed under the terms of Creative Commons CC0 1.0 Universal.

To cite this announcement

« L’éco-responsabilité dans les pratiques d’exposition », Call for papers, Calenda, Published on Wednesday, June 21, 2023, https://doi.org/10.58079/1bf0

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search