HomeAllah Thérèse : chantre d’une tradition musicale ouverte

HomeAllah Thérèse : chantre d’une tradition musicale ouverte

*  *  *

Published on Wednesday, February 07, 2024

Abstract

Chansonnière reconnue comme l’une des figures majeures de la musique ivoirienne de ces cinquante dernières années, Allah Thérèse est née en 1936 et décédée le 19 janvier 2020. Son registre est le chant traditionnel baoulé accompagné d’instruments de musiques du terroir et de l’accordéon (instrument de musique européen) joué par N’Goran Laloi, son époux. Ce colloque vise, d’une part, à mettre en lumière l’intelligence qui sous-tend les traditions musicales africaines et baoulé en particulier, D’autre part, il s’agira pour les universitaires d’explorer la vie et les œuvres d’une chansonnière dont le fort ancrage dans le terroir n’a pas empêché le rayonnement artistique.

Announcement

Argumentaire

Chansonnière reconnue pour être l’une des figures majeures de la musique ivoirienne de ces 50 dernières années, Allah Thérèse est née en 1936 à Bofia, village de la sous-préfecture d’Angoda (département de Toumodi) au centre de la Côte d’Ivoire. Son registre est le chant traditionnel baoulé accompagné d’instruments de musiques du terroir et de l’accordéon (instrument de musique européen) joué par N’Goran Laloi, son époux. Arborant une tenue de scène particulière (pagne baoulé, chasse-mouches ; tresses Akôlou kofié…) et prestant les pieds nus en référence aux manifestations musicales du terroir, Allah Thérèse aura marqué la Côte d’Ivoire entière de son art avant son décès le 19 janvier 2020. Réputée proche de Félix Houphouët-Boigny, premier président de la Côte d’Ivoire moderne dont elle chante les éloges dans plusieurs de ses chansons (Foundi, Bokloun tié…), Allah Thérèse a su imposer en zone urbaine son art issu du terroir baoulé. Ses nombreux spectacles à Abidjan, en France, au Bénin, au Ghana, au Togo, en Espagne etc, où elle s’est faite l’ambassadrice de la musique ivoirienne en sont une illustration parfaite. L’on dénombre 7 albums à son actif : Nanan Boigny (1966-1962) ; Côte d’Ivoire anouanzê (1966-1970) ; Ghana manien ma siasé (1974) ; Ahengouê (1998) ; Sramblé n’dê sonni (2002) ; Domi (2005) ; Begnansou Moayé (2018).

La richesse et la qualité de son œuvre valent à Allah Thérèse la reconnaissance nationale. En mai 2012, elle a été élevée au grade de chevalier dans l’ordre du mérite ivoirien avant de recevoir le 28 août 2020, à titre posthume, la médaille de commandeur de l’ordre du mérite culturel ivoirien. Si la contribution d’Allah Thérèse à la valorisation de la culture ivoirienne en général et baoulé en particulier est reconnue dans les sphères culturelle et politique, le monde universitaire ne s’est pas encore véritablement intéressé à son œuvre. Or, « bien expliquée dans ses fondements et visées idéologiques, la musique peut aiguiser l’appétit intellectuel de tous ceux qui, assoiffés de savoirs veulent investir ce champ qui n’est pas encore adopté comme discipline universitaire dans la grande majorité des universités africaines » (Sié, 2017, p. 7).

En outre, si en Côte d’Ivoire de façon générale, les musiques dites traditionnelles sont perçues comme des sous-musiques, c’est-à-dire des phénomènes sonores n’ayant aucune pertinence et aucune nécessité sociale (Goran, 2011, p. 100), leur accorder un intérêt scientifique est loin d’être une entreprise superflue dans la mesure où, ces musiques sont susceptibles de fournir des éléments pertinents à une meilleure connaissance des sociétés pré et postcoloniales. D’où, l’organisation de ce colloque qui, à travers la figure d’Allah Thérèse poursuit deux objectif majeurs. A savoir, d’une part mettre en lumière l’intelligence qui sous-tend les traditions musicales africaines et baoulé en particulier. Et, d’autre part il s’agira pour les universitaires d’ici et d’ailleurs d’explorer la vie et les œuvres d’une chansonnière dont le fort ancrage dans le terroir n’a pas empêché le rayonnement artistique national à un moment où, face à l’urbanisation non maitrisée et au modernisme, les arts dits traditionnels sont en règle générale relégués au second plan.

Axes

Les communications de ce colloque porteront sur les 4 axes ci-après :

Axe 1 : Approche musicologique, scénique et plastique

Les œuvres musicales d’Allah Thérèse font résonner une systématique singulière héritée en grande partie des traditions musicales akan. Aussi, de sa performance scénique (tenues de scène, chorégraphie…) émanent certains traits la distinguant des autres musiciens. Cet axe questionnera le répertoire, l’expression musicale (composition, interprétation, adaptation ; problème de transcription, etc.), les expressions plastiques ainsi que la performance scénique d’Allah Thérèse en vue d’en saisir les linéaments qui fondent la personnalité artistique de la chansonnière. 

Axe 2 : Discours et postures idéologiques

 Chez Allah Thérèse, la chanson oscille entre discours chanté et discours parlé. Cette ambivalence du discours renseigne sur la complexité de l’ethos de la chansonnière. Cet axe analysera les process communicationnels chez Allah Thérèse. Il mettra en lumière les questions liées à la littérature orale (Proverbes ; contes ; mythes ; légendes, anecdotes…). Les communications exploreront aussi les champs linguistiques, sémantiques et stylistiques en lien avec diverses postures idéologiques (philosophiques, socio anthropologiques, éthiques, esthétiques…).

Axe 3 : Construction d’une mémoire politique et thématiques diverses

 Allah Thérèse aborde plusieurs thèmes : l’indépendance des Etats africains ; le problème de l’analphabétisme ; la place de la femme dans la société ; la sexualité précoce et la prostitution ; la stigmatisation de la femme non féconde ; l’intégration africaine etc. Cet axe abordera Allah Thérèse à la fois comme historienne du passé mais également comme héraut du temps présent avec ses défis sociétaux.

Axe 4 : Au-delà d’Allah Thérèse…

Cet axe établira un pont voire des comparaisons entre Allah Thérèse et d’autres artistes en Afrique (la cap verdienne Césaria Evora par exemple) et au-delà. Il traitera de l’héritage artistique et culturel d’autres artistes (ivoiriens ou non) s’inscrivant dans une démarche similaire à celle d’Allah Thérèse.

Modalités de soumission

Soumettre un bref résumé (suivi de l’abstract) de 300 mots maximum incluant la problématique, la méthodologie utilisée et les résultats. Les résumés doivent être écrit dans un format Word, Police Times Roman, Taille 12 et interligne 1. Ils seront accompagnés de 05 mots-clés au maximum et d’une une notice biobibliographique (5 lignes maximum) de l’auteur. Les résumés doivent tenir sur une page et comporter les informations suivantes : Titre, Nom et prénoms de.s auteur.s, Fonction, Institution d’appartenance, adresse électronique, l’axe.

Les contributions doivent être simultanément soumises aux adresses suivantes :

  • colloqueallatherese2024@gmail.com
  • kouameyaofrancis56@gmail.com
  • aldjedjes@yahoo.fr

avant le 30 avril 2024

L’objet du mail d’envoi devra être : « Résumé- Colloque international Allah Thérèse 2024’ » ou «  Article complet - Colloque international Allah Thérèse 2024 ».

Dates importantes

  • Date limite d’envoi des résumés : 30 avril 2024

  • Date limite de notification de l’acceptation des résumés : 15 mai 2024
  • Date et lieu du Colloque : 3, 4, 5 octobre 2024 à l’Université Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan
  • Date limite d’envoi des textes complets : 5 Novembre 2024
  • Date limite d’envoi des textes définitifs (instruits et corrigés) : 10 décembre 2024
  • Parution de l’ouvrage collectif : 30 Décembre 2024

NB : Les langues du colloque sont le français et l’anglais. 

Frais de participation

▪ Etudiants/doctorants : 25 000 FCFA (39 Euros)

▪ Docteurs : 35 000 FCFA (53 Euros)

▪ Enseignants/chercheurs : 50 000 FCFA (77 Euros)

▪ Particuliers/privés : 70 000 FCFA (106 Euros)

▪ Organismes internationaux : 100 000 FCFA (152 Euros)

Les frais de participation donnent droit aux kits, aux pauses café, aux déjeuners et à la publication de l’ouvrage collectif.

Le transport international et l’hébergement sont à la charge des participants. Les organisateurs se chargeront de trouver des hôtels et résidences à des tarifs négociés. Le transport local et la restauration sont à la charge des organisateurs du colloque.

Les frais sont payables par voie de transfert d’argent auprès de Dr DJEDJESS Albert (+225) 07 07 64 10 46 (Orange Money / Wave) ou par Western Union, au plus tard le 05 Septembre 2024.

Confirmer son paiement par un message SMS ou par une capture d’écran.

NB : La participation au colloque, pour toute communication acceptée, est conditionnée par le paiement effectif des frais d’inscription. En cas de désistement, les auteurs des communications sont priés de prévenir les responsables du colloque le plus rapidement possible pour ajustement du programme.

Publication

Les articles retenus feront objet de publication collective. La publication se fera dans une maison d’édition à définir par le comité scientifique. Le protocole de rédaction de l’ouvrage collectif sera communiqué ultérieurement.

Comité scientifique

  • Président : Ramsès BOA THIEMELE, Professeur des Universités, Philosophie, Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody (Abidjan) 
  • Vice-président : Sié HIEN, Professeur des Universités, Ethnomusicologie, Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody (Abidjan)
  • Vice-président : Auguste NSONSISSA, Professeur des Universités, Philosophie, Université Marien Ngouabi (Congo-Brazzaville)

Membres

  • KOUADIO N’Guessan Jérémie, Professeur des Universités, Sciences du Langage, Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody (Abidjan)
  • KAMATE Banhouman André, Professeur des Universités, Arts du Spectacle, Université Félix Houphouët-Boigny
  • GORAN Koffi Armand Modeste, Professeur des Universités, Ethnomusicologie, Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody (Abidjan)
  • ANAKESA KULULUKA Apollinaire, Professeur des Universités, Musicologie/Ethnomusicologie, Université des Antilles, pôle Martinique
  • ALLOU Kouamé René, Professeur des Universités, Histoire, Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody (Abidjan)
  • NANGA Adjaffi Angéline, Professeur des Universités, Sciences de l’information et de la communication, Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody (Abidjan)
  • ATCHOUA Julien, Professeur des Universités, Sciences de l’information et de la Communication, Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody (Abidjan)
  • COLLINS John, Professeur des Universités, Ethnomusicology, University of Legon (Ghana)
  • GOA Kacou, Professeur des Universités, Sciences de l’information et de la communication, Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody (Abidjan)
  • KOFFI Gbaklia Elvis Emmanuel, Professeur des Universités, Sciences de l’éducation, Ecole Normale Supérieure d’Abidjan
  • KRA Kouassi Raymond, Professeur des Universités, Sciences de l’information et de la communication, Université Félix Houphouet-Boigny de Cocody (Abidjan)
  • FIE DOH Ludovic, Professeur des Universités, Philosophie, Université Alassane Ouattara de Bouaké
  • TANO Kouakou Pierre, Maître de Conférences, Animation socioculturelle, Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody (Abidjan)
  • KOUAKOU Oi Kouakou Benoît, Maître de Conférences, Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody (Abidjan)
  • DJOKE Bodje Théophile, Maître de Conférences, Ethnomusicologie, Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody (Abidjan)
  • GANOU Souleymane, Maître de conférences, Etudes culturelles africaines, Université Joseph ki Zerbo de Ouagadougou (Burkina Faso)
  • ADACK Gilbert, Maître de Conférences, Arts plastiques, Université de Bondoukou
  • MBEMBA-MPANDZOU Anselme, Maître-Assistant, Université Marien Ngouabi, Brazzaville (Congo)
  • ANGORAN-BROU Anastasie, Maître-Assistant, Langue, littérature et Civilisation, Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody (Abidjan)

Comité d’organisation 

  • Président : KOUAME Yao Francis, Maître-Assistant, Esthétique, Philosophie de l’Art et de la Culture, Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody (Abidjan)
  • Vice-président : DJEDJESS Atchory Albert, Maître-Assistant, Sociologie de la Musique, Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody (Abidjan)

Discographie indicative d’Allah Thérèse

Liens Youtube de quelques chansons (audio)

  • Boklountieh, 1962-1966

https://www.youtube.com/watch ?v =ep5B8mbRKjw

  • Sounzounh Menian, 1962-1966

https://www.youtube.com/watch ?v =2t4UoxzLT_4

  • Atchuin dili, 1962-1966

https://www.youtube.com/watch ?v =Nb8Gd40UJj0

  • Ata ti gnrinlinfouè, 1962-1966

https://www.youtube.com/watch ?v =GRZEajS_C-M

  • Assué Djemvié, 1962-1966

https://www.youtube.com/watch ?v =hPQD6sU4Gz4

  • Fondio, 1966-1970

https://www.youtube.com/watch ?v =FNSEQSD7P4k&list =RDEMWH8pAeOhD0b-bKzxajrEZA&index =3

  • Akissi sikeyiblo, 1966-1970

https://www.youtube.com/watch ?v =l9X0S6aVM5A

  • Anagaman yatchi, 1998

https://www.youtube.com/watch ?v =IPy2H-v3EVI

  • Ma wouaba, 2002

https://www.youtube.com/watch ?v =YPog5CJrvbA&list =RDEMWH8pAeOhD0b-bKzxajrEZA&start_radio =1

  • Sran blé ndê son’ni, 2002

https://www.youtube.com/watch ?v =OA7X4iGvO44

  • Domi, 2005

https://www.youtube.com/watch ?v =UqydyF8A7bQ

  • Blatikè kouèkouè, 2005

https://www.youtube.com/watch ?v =PIOqDLh5r6M

  • Anouman gadagali, 2005

https://www.youtube.com/watch ?v =d7d_hzebFWk

Liens Youtube de quelques performances scéniques (Vidéos)

  • Ahengoué (clip-vidéo), 1998

https://www.youtube.com/watch ?v =SXoXzQ-QsbI

  • Allah Thérèse lors d’une performance en plein air

https://www.youtube.com/watch ?v =OoTk2buz4xg

  • Allah Thérèse à une émission télé (C’Midi)

https://www.youtube.com/watch ?v =d3qak8f0Dmo&t =39s

  • Allah Thérèse au Festival des Musiques urbaines d’Anoumabo (2012)

https://www.youtube.com/watch ?v =gN3-BVkfVRY&t =48s

Bibliographie indicative

  • ACCAOUI Christian, 2011, Eléments d’esthétique musicales, Notions, formes et styles en musique, Paris : Actes Sud/ Cité de la musique.
  • ALLOU Kouamé René, 2003, « Confusion dans l’histoire des Baoulé, à propos de deux reines : Abraha pokou et Akoua boni », Journal des africanistes, tome 73, fascicule 1. pp. 137-143.
  • BOA Thiémélé Ramsès, 2015, L’Ivoirité et l’unité de la Côte d’Ivoire, 2015, Abidjan, Les Editions du Cerap
  • BOA Thiémélé Ramsès, 2003, L’Ivoirité entre Culture et Politique, Paris, L’Harmattan, Paris
  • DEDI Séry, 1984, « Musique traditionnelle et développement national en Côte d’Ivoire », Tiers-Monde, tome 25, n° 97. Culture et développement. pp. 109-124.
  • DJABO Steck, 2022, La Côte d’Ivoire musicale, de l’indépendance à nos jours Tome 1: 1960-1980, Abidjan, GNK Editions.
  • GORAN Koffi Armand Modeste, 2011, Musicologie et développement dans la société ivoirienne, Saarbrücken (Allemagne), Les Editions Universitaires Européennes
  • HIEN Sié, 2017, Le Yolon bo dans les rites funéraires Lobi, Saarbruck (Allemagne), Les Editions Universitaires Européennes.
  • KOFFI Tiburce et KIPRE Alex, 2021, Alpha Blondy et la galaxie reggae, Abidjan, Editions Eburnie.
  • KONATE Yacouba, 2002, « Génération zouglou », Cahiers d’études africaines 4/ 2002 (nOI68) p 777-798
  • KOUAKOU Albert, 1978, Fondements de la musique baoulé « thèse de Doctorat de 3ème cycle », Université de Paris X NANTERE, Paris.
  • N’GORAN Etienne Kpangba, 2020, Allah Thérèse, symbole d’une identité culturelle, Abidjan, JD Éditions. 

Places

  • Université Félix Houphouët-Boigny, Amphi du District - Boulevard François Mitterand
    Abidjan, Côte d'Ivoire

Event attendance modalities

Hybrid event (on site and online)


Date(s)

  • Tuesday, April 30, 2024

Keywords

  • chant traditionnel, terroir, monde rual, monde urbain, musique, société

Contact(s)

  • Yao Francis Kouame
    courriel : kouameyaofrancis56 [at] gmail [dot] com

Information source

  • Yao Francis Kouame
    courriel : kouameyaofrancis56 [at] gmail [dot] com

License

CC0-1.0 This announcement is licensed under the terms of Creative Commons CC0 1.0 Universal.

To cite this announcement

« Allah Thérèse : chantre d’une tradition musicale ouverte », Call for papers, Calenda, Published on Wednesday, February 07, 2024, https://doi.org/10.58079/vrn4

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search