HomeProject manager for the project "The reception of ancient Greece in pre-modern French literature and illustrations of manuscripts and printed books (1320-1550): how invented memories shaped the identity of European communities"

HomeProject manager for the project "The reception of ancient Greece in pre-modern French literature and illustrations of manuscripts and printed books (1320-1550): how invented memories shaped the identity of European communities"

Project manager for the project "The reception of ancient Greece in pre-modern French literature and illustrations of manuscripts and printed books (1320-1550): how invented memories shaped the identity of European communities"

« Project manager » pour le projet « Réception de la Grèce ancienne dans la littérature française pré-moderne et les illustrations des manuscrits et des imprimés »

ERC Advanced Grant 2020 AGRELITA

ERC AGRELITA

*  *  *

Published on Thursday, April 11, 2024

Abstract

Les études des premiers siècles de la réception de l’Antiquité grecque en Europe occidentale pré-moderne ont porté jusqu’ici quasi exclusivement sur la transmission des textes grecs antiques aux XVe et XVIe siècles, le renouveau de l’enseignement du grec, les éditions des textes grecs et les travaux latins des humanistes hellénistes. Néanmoins dans les siècles qui précèdent, malgré la perte quasi générale de la maîtrise du grec et de la majorité des œuvres grecques, la Grèce ancienne n’était pas méconnue ni ignorée. Des traductions arabo-latines de textes grecs ont vu le jour, mais aussi, pour des publics plus larges et à partir de sources diverses, de nombreuses œuvres vernaculaires ont élaboré de riches représentations de la Grèce ancienne. Or leur étude n’a jamais été menée. Se situant aux frontières des études littéraires, de l’histoire du livre et de l’histoire de l’art, l’ambition d’AGRELITA est ainsi d’étudier les appropriations littéraires et artistiques de la Grèce ancienne par des auteurs qui, des années 1320 à 1550, n’ont pas été en contact direct avec les œuvres grecques. Le project manager vient en appui au porteur du projet pour l’accompagner dans la mise en œuvre de celui-ci.

Announcement

Présentation du projet

Les études des premiers siècles de la réception de l’Antiquité grecque en Europe occidentale pré-moderne ont porté jusqu’ici quasi exclusivement sur la transmission des textes grecs antiques aux XVe et XVIe siècles, le renouveau de l’enseignement du grec, les éditions des textes grecs et les travaux latins des humanistes hellénistes. Néanmoins dans les siècles qui précèdent, malgré la perte quasi générale de la maîtrise du grec et de la majorité des œuvres grecques, la Grèce ancienne n’était pas méconnue ni ignorée. Des traductions arabo-latines de textes grecs ont vu le jour, mais aussi, pour des publics plus larges et à partir de sources diverses, de nombreuses œuvres vernaculaires, très souvent illustrées, ont élaboré de riches représentations de la Grèce ancienne. Émanant d’auteurs presque tous non hellénistes, elles deviennent de plus en plus nombreuses à partir du XIVe siècle. Or leur étude en tant qu’élaborations d’une nouvelle mémoire culturelle de la Grèce ancienne et revendications de son héritage n’a jamais été menée.

Se situant aux frontières des études littéraires, de l’histoire du livre et de l’histoire de l’art, l’ambition d’AGRELITA est ainsi d’explorer la question de la réception par une entrée nouvelle, différente du traditionnel focus sur la transmission directe des œuvres : l’étude des appropriations littéraires et artistiques de la Grèce ancienne par des auteurs qui, des années 1320 à 1550, n’ont pas été en contact direct avec les œuvres grecques, ont accès à des sources latines diverses et, dans un processus de réception active qui relève avant tout de la création littéraire et artistique, choisissent l’écriture et l’illustration d’œuvres en langues vernaculaires. AGRELITA étudiera leur création de l’objet « Grèce ancienne » : comment ils élaborent leurs représentations de la Grèce ancienne en tant que telle, dans ses spécificités et son altérité, et en même temps inventent des liens entre elle et leur propre univers spatio-temporel, pour l’ériger en héritage.

Missions

Le project manager vient en appui à la Principal Investigator du projet pour l’accompagner dans sa mise en œuvre :

  • organiser les activités scientifiques du projet
  • contribuer à son suivi scientifique et à la préparation des publications
  • se charger de la communication du projet
  • accompagner le suivi administratif et budgétaire du projet.

Il-Elle sera en communication avec de nombreux interlocuteurs scientifiques, administratifs et financiers, les membres du projet et les chercheurs invités, l’Université de Caen et l’ERC, les éditeurs, les traducteurs, les bibliothécaires...

Les missions les plus importantes du project manager seront ainsi :

  • Organisation logistique des activités scientifiques du projet

    • Programmer les activités, déplacements en lien avec la Principal Investigator et les post-docs
    • Organiser la logistique des activités scientifiques du projet - réunions, séminaires, journées d’études, colloques (en présentiel comme en distanciel) : gérer les missions des membres de l’équipe et des chercheurs invités en lien avec les services de l’Université de Caen (hébergement, transport…)
    • Organiser les déplacements de la Principal Investigator et des post-docs.
    • Organiser l’accès aux services nécessaires pour le déroulement du projet : documentation, reproductions, traductions, liens avec les éditeurs…
    • Contribuer à l’accueil des chercheurs invités
  • Contribution au suivi scientifique du projet

    • Participer à la rédaction des rapports d’activité
    • Participer au suivi des publications d’AGRELITA : contribuer à la préparation matérielle des publications, à la lecture et à la mise en conformité typographique des textes (règles de présentation des éditeurs), assurer le suivi des relations avec les éditeurs et traducteurs
    • Contribuer au suivi du plan de gestion des données
  • Communication du projet

    • Développer et mettre en œuvre des stratégies pour assurer une communication et une diffusion efficaces et visibles du projet.
    • Gérer le carnet hypothèses Agrelita (https://agrelita.hypotheses.org/) et alimenter le contenu de ses différentes rubriques, en lien avec la Principal Investigator.
    • Gérer les comptes des réseaux sociaux du projet.
    • Annoncer sur les sites scientifiques spécialisés et les réseaux sociaux les activités du projet.
    • Développer d’autres stratégies de communication, notamment en lien avec la direction de la communication de l’Université de Caen.
  • Suivi administratif, budgétaire et financier du projet

    • Assurer les liens avec les services administratifs et financiers de l’Université de Caen et de l’ERC.

En relation avec le laboratoire du Craham (Centre Michel de Boüard · UMR 6273, https://www.craham.cnrs.fr/), l’UFR Humanités et sciences sociales (https://ufr-hss.unicaen.fr/) et la Direction de la recherche et de l’innovation de l’Université de Caen, contribuer activement aux tâches suivantes :

  • Suivi de la consommation des crédits du projet en veillant à la bonne application des règles budgétaires et administratives de l’Université de Caen et de la Commission européenne
  • Préparation des rapports administratifs et financiers selon le calendrier prévu dans la convention de subvention, les réponses aux enquêtes, audits et évaluations notamment ceux relatifs à l’organisation et au budget du projet
  • Archivage des documents, notamment financiers, factures, ordres et rapports de mission…, en coordination avec les services internes de l’Université

Profil recherché

  • Master (Bac +5) ou doctorat
  • Expérience souhaitée dans la conduite de projets de recherche
  • Une expérience préalable de gestion de projets et de budgets européens serait un avantage.
  • Goût pour les projets de recherche européens et la recherche en sciences humaines.
  • Très bonne maîtrise du français, aptitude à la relecture des textes, et connaissance des règles de l’écriture scientifique
  • Bonne maîtrise de l’anglais, pour la communication orale et écrite avec les chercheurs anglophones, la traduction d’appels à communication…
  • Rigueur, fiabilité
  • Sens de l’organisation
  • Autonomie, sens de l’initiative et des responsabilités, attitude réactive et flexible, capacité à gérer des situations diverses et à résoudre les difficultés
  • Esprit d’équipe et aptitude à travailler en réseau, avec des interlocuteurs aux préoccupations multiples, capacité d’écoute et d’adaptation
  • Très bon sens relationnel, confidentialité
  • Maîtrise des outils de bureautique
  • Expérience de l’édition web de base appréciée (formation possible)

Conditions d'emploi et de rémunération

Le project manager sera placé-e sous la responsabilité directe de la Principal Investigator du projet AGRELITA, Prof. Catherine Gaullier-Bougassas, et travaillera en étroite collaboration avec elle. Il-Elle sera en contact constant avec les post-doctorants et les autres membres du projet. Il-Elle devra travailler en équipe mais aussi de manière autonome, en respectant ses propres délais et plannings à long terme.

  • Lieu d’exercice : Université de Caen, centre de recherche Craham : Centre Michel de Boüard · UMR 6273, https://www.craham.cnrs.fr/
  • Le/la project manager aura un bureau dans les locaux du Craham.
  • Employeur : Université de Caen
  • Nature du contrat : contrat de travail à durée déterminée
  • Durée du contrat : 12 mois renouvelable
  • Temps de travail : 100%
  • Date pressentie de début du contrat : 01/09/2024
  • Rémunération : à partir de 2134€ brut mensuel et, à négocier en fonction du profil et de l’expérience
  • Régime de congés avantageux

Procédure de recrutement

Contact : catherine.gaullier-bougassas@unicaen.fr

Dossier de candidature à envoyer au format numérique (pdf)

au plus tard le 12 mai 2024

à l’adresse suivante : catherine.gaullier-bougassas@unicaen.fr

  • Le dossier devra être constitué de :
  • Un Curriculum Vitae
  • Une lettre de motivation
  • D’éventuels noms et coordonnées de personnes de références à contacter

L'ensemble doit être regroupé dans un seul fichier pdf.

Les candidats sélectionnés seront auditionnés vers fin mai/début juin 2024.

Réponse courant juin 2024.

Places

  • Craham, Centre Michel de Boüard - Université de Caen Campus I Esplanade de la Paix
    Caen, France (14)

Date(s)

  • Sunday, May 12, 2024

Keywords

  • littérature française, Moyen Âge, Renaissance, histoire de l'art, réception de l'Antiquité, littératures anciennes, mémoire, identité, représentations, patrimoine

Contact(s)

  • Catherine Gaullier-Bougassas
    courriel : catherine [dot] gaullier-bougassas [at] unicaen [dot] fr

Information source

  • Catherine Gaullier-Bougassas
    courriel : catherine [dot] gaullier-bougassas [at] unicaen [dot] fr

License

CC0-1.0 This announcement is licensed under the terms of Creative Commons CC0 1.0 Universal.

To cite this announcement

« Project manager for the project "The reception of ancient Greece in pre-modern French literature and illustrations of manuscripts and printed books (1320-1550): how invented memories shaped the identity of European communities" », Scholarship, prize and job offer, Calenda, Published on Thursday, April 11, 2024, https://doi.org/10.58079/w731

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search