HomeFestival de la muséologie

HomeFestival de la muséologie

Festival de la muséologie

Sobriété : innover, renoncer, ralentir

*  *  *

Published on Tuesday, May 14, 2024

Abstract

La troisième édition du festival de la muséologie a pour ambition d’explorer la thématique de la sobriété dans les musées, d’un point de vue théorique et pratique, en la mettant en perspective avec les notions d’innovation, de renoncement et de ralentissement. Le rapprochement de ces termes permet de réfléchir aux liens, parfois antinomiques, qu’ils entretiennent, aux interrogations sociales, économiques, politiques et écologiques qu’ils soulèvent, ainsi qu’à la complexité de leur mise en pratique dans les institutions muséales. La sobriété permet de mettre en lumière le foisonnement des réflexions et des initiatives qui se trouvent actuellement au cœur de l’actualité muséale et universitaire.

Announcement

Argumentaire

Sobriété : innover, renoncer, ralentir

La troisième édition du Festival de la Muséologie a pour ambition d’explorer la thématique de la sobriété dans les musées, d’un point de vue théorique et pratique, en la mettant en perspective avec les notions d’innovation, de renoncement et de ralentissement. Le rapprochement de ces termes permet de réfléchir aux liens, parfois antinomiques, qu’ils entretiennent, aux interrogations sociales, économiques, politiques et écologiques qu’ils soulèvent, ainsi qu’à la complexité de leur mise en pratique dans les institutions muséales. La sobriété permet de mettre en lumière le foisonnement des réflexions et des initiatives qui se trouvent actuellement au cœur de l’actualité muséale et universitaire.

Au cours des tables rondes et des ateliers, les intervenants et les participants, professionnel.le.s et chercheur.e.s, sont invités à échanger autour de plusieurs thèmes, tels que l’accélération muséale, la sobriété numérique, le coût financier, écologique et humain de la sobriété, l’écoresponsabilité, l’écoconception, l’écoféminisme dans les musées, la communication de la sobriété aux publics, la conception participative, ainsi que le bien-être des équipes.

Objectifs

Le Festival de la muséologie ambitionne de réunir pendant deux jours, le 24 et 25 mai 2024, les acteurs qui animent et nourrissent ce champ de recherche. Il souhaite programmer des conférences, des tables rondes, des ateliers autour des principaux axes thématiques qui ont rassemblé et passionné - depuis la fondation de l’association Mêtis en 2017 - des centaines de chercheur.e.s, professionnel.le.s et étudiant.e.s du musée : médiations, pratiques numériques, études sur le genre, expériences des publics...

Fidèle aux valeurs de l’association et à sa ligne éditoriale, les organisateur.ices de la troisième édition du Festival de la muséologie se fixent les objectifs suivants :

1. Donner de la visibilité à la formation et la recherche française et internationale en muséologie

2. Réfléchir aux modes de coopération possibles entre le monde académique et le secteur professionnel

3. Faire se rencontrer des professionnels, chercheurs et étudiants, afin de créer une réelle synergie entre ces publics et être une vraie source d’échanges

Mêtis

Le Festival de la Muséologie est organisé par Mêtis, une association de loi 1901 née en 2017 à l’initiative de trois jeunes chercheuses et professionnelles en muséologie — Cindy Lebat, Audrey Doyen et Lina Uzlyte. Constatant que les recherches sur les musées étaient mal connues et valorisées auprès des institutions et des acteur.trice.s concerné.e.s, et observant un réel besoin d’échange dans le champ, elles ont créé une plate-forme de rencontres et de ressources pour les acteurs des musées.

Programme

Le programme est composé de tables rondes, d'ateliers, de stands formations et publications, du stand Pôle Conseil et recherche de Mêtis, de posters de recherche, d'une exposition de dispositifs innovants, d'une performance artistique et d'une visite d'exposition.  

Vous pouvez consulter le programme sur le site de Mêtis et vous inscrire

Vendredi 24 mai 2024

10h00-12h00 : Table ronde – la sobriété, définition et perspectives dans les musées

Amphi BR06, Rez-de-chaussée bas

La table ronde inaugurera le festival en essayant de définir la notion complexe de sobriété et de réfléchir à ce qu’elle pourrait changer dans les musées. La discussion cherchera à ouvrir et nourrir la réflexion sur la sobriété dans les musées en l’abordant depuis des points de vue différents, philosophiques, économiques et muséal.

Avec :

  • Valérie Guillard, Professeure des Universités à Paris Dauphine – PSL
  • Valérie Lallier-Bonnard, Directrice innovation et transition écologique à l’École internationale de logistique des œuvres d’art
  • Laurence Perrillat, Fondatrice du collectif Les Augures

Modération : Julie Botte, Chercheuse associée au CERLIS

14h00-15h30 : table ronde – l’écoresponsabilité des musées

Amphi BR06, Rez-de-chaussée bas

Comment les musées peuvent-ils concrètement concilier activité culturelle et engagement écologique ? Représentants de musées, d’association et d’entreprise du secteur culturel discuteront des enjeux et outils d’une politique éco-responsable à travers l’écoconception des expositions, la gestion des collections, l’utilisation du numérique, ou encore les rapports aux publics.

Avec :

  • Clémence Gros, Chargée de mission Responsabilité Sociale des Organisations auprès de la direction générale au Musée du Quai Branly
  • Fanny Legros, Fondatrice de Karbone Prod
  • Charlène Legendre-Dronne, Directrice de La Réserve des Arts
  • Georges Magnier, Directeur des musées de Reims

Modération : Marie-Laure Bernon, Chercheuse en sociologie de la culture et du numérique associée au CEDETE

14h00-15h30 : atelier – démarches participatives raisonnées. Renoncer pour mieux accueillir

Salle B101, 1er étage

Cet atelier propose un temps de réflexion, d’introspection institutionnelle, d’acceptation des limites et du ralentissement comme conditions préalables à la participation des publics. Le protocole proposé s’inspire de la “fresque du renoncement”, ici appliquée à des cas concrets d’institutions muséales.

Avec :

  • Alexia Jacques Casanova, Consultante en stratégie culturelle chez Artizest
  • Maïlys Liautard, Chargée de médiation et de projets culturels intermusées – référente participation, étude de publics et évaluation aux Musées de la Ville de Strasbourg

14h00-15h30 : atelier – oser l’avenir : redéfinir les musées par le biais de l’écoféminisme

Salle B104, 1er étage

Pendant cet atelier, nous discuterons de ce qu’un « musée écoféministe » pourrait être. Ce mouvement, à la croisée des féminismes, de la justice sociale et de l’écologie, fait écho aux défis majeurs du monde culturel, comme la diversité, l’inclusion et l’accessibilité. Ces défis parmi d’autres nous poussent à repenser la culture et à explorer de nouveaux récits.

Avec :

  • Ludovica Corrias, Cheffe de projet culturel et innovant au Centre des monuments nationaux
  • Christine Debray, Directrice de projet sobriété numérique culturelle au Ministère de la Culture

16h00-17h30 : table ronde – la sobriété numérique

Amphi BR06, Rez-de-chaussée bas

La table ronde mêlera les points de vue institutionnels, artistiques et politiques de la notion de sobriété numérique. Elle discutera tant des actions concrètes pour améliorer les pratiques que des défis des institutions liés aux injonctions contradictoires entre le besoin d’innovation numérique et celui de sobriété dans les musées.

Avec :

  • Inès Selmane, Curatrice indépendante
  • Claire Yi, Cheffe du département « études et projets » au sein de la DSI d’Universcience

Modération : Marie Ballarini, Enseignante-chercheuse, Paris Dauphine – PSL

16h00-17h30 : atelier – écoconcevoir un projet culturel

Salle B101, 1er étage

Cet atelier conduira les participants à réfléchir à la notion d’écoconception et à son application au sein d’un projet culturel. Les premiers échanges leur permettront de révéler les principaux axes et de tisser des liens entre les différents domaines abordés. Les participants pourront ensuite réaliser des frises révélant les étapes successives d’un projet culturel éco-conçu, en prenant notamment en considération les impacts, les solutions et les freins.

Avec :

  • Misty Montéville, Chargée de mission RSO au Musée d’Orsay
  • Mélanie Rivault, Chargée de la régie des oeuvres au Musée d’Orsay, Référente Développement Durable à l’AFROA

16h00-17h30 : atelier – écologie, féminisme et décolonisation

Salle B104, 1er étage

Un atelier mêlant analyse, pratique manuelle et artistique, pour s’interroger et arpenter les pistes décoloniales et écologiques en matière de muséologie.

Avec :

  • Mélissa Andrianasolo, Doctorante à l’UQAM et autrice du podcast La Couleur de l’Art
  • Saïda Augustine, Artiste chercheuse

18h00-18h30 : performance

Théâtre

Satsuki Hoshino, Pianiste d’improvisation

Samedi 25 mai 2024

10h00-12h00 : table ronde – l’accélération muséale

Amphi BR06, Rez-de-chaussée bas

La table ronde examinera les défis que rencontrent les institutions et leurs équipes face aux injonctions à l’innovation et aux évaluations chiffrées. Nous chercherons à comprendre comment les musées naviguent dans cette course effrénée, entre nécessité d’innover et pressions quantifiables, et les solutions pour maintenir un équilibre dynamique dans ce paysage en constante évolution.

Avec :

  • Fabienne Brugère, Professeure, Université Paris 8
  • Eva Daviaud, Chargée de mission prospective et RSO, Département Culture et Création, Centre Pompidou
  • Florian Forestier, Conservateur chargé de mission innovation sociale à la Bibliothèque nationale de France

Modération : Marie Ballarini, Enseignante-chercheuse à Paris Dauphine – PSL

12h00-12h30 : remise du prix du mémoire metis

Amphi BR06, Rez-de-chaussée bas

  • Le Prix du Mémoire Mêtis sera décerné à l’occasion du festival à l’auteur.e qui aura su convaincre le comité scientifique. Le Prix récompense l’excellence de la jeune recherche francophone relative aux musées. Le.a gagnant.e se verra remettre une bourse et présentera ses résultats.
  • Le Prix est soutenu par le LabEx ICCA.

14h00-15h30 : table ronde – sobriété et gouvernance

Amphi BR06, Rez-de-chaussée bas

Comment mettre en place une véritable politique globale de sobriété des musées qui prend en compte les différents aspects du développement durable ? Nous verrons comment adapter les exigences environnementales aux situations spécifiques des musées pour mettre en place une politique cohérente de gouvernance qui englobe une gestion équilibrée des ressources humaines, matérielles et énergétiques.

Avec :

  • Nathalie Bazoche, Responsable du développement culturel à la Fondation groupe EDF
  • Julie Grieshaber, Junior SNSF Researcher à l’Université de Lausanne
  • Clémence Raunet, Responsable Développement Durable à Paris Musée

Modération : Audrey Doyen, Docteure en muséologie et cofondatrice de Mêtis

14h00-15h30 : ATELIER – Communiquer sa sobriété auprès des publics

Salle B101, 1er étage

En examinant la communication de la sobriété par les institutions muséales, nous identifierons les obstacles potentiels à une transmission efficace, tout en mettant en lumière les opportunités et les moyens d’engager pleinement les publics dans cette démarche.

Avec :

  • Marie Ballarini, Enseignante-chercheuse, Paris Dauphine – PSL
  • Omer Pesquer, Consultant sénior indépendant « Inventivité & {autres} numériques »

14h00-15h30 : atelier – mieux-etre au musée : organiser et maintenir ?

Salle B104, 1er étage

Aujourd’hui, les perspectives du care dans l’institution muséale sont nombreuses, reconnues et recouvrent un vaste horizon. Pourtant, ce dernier semble difficilement atteindre « l’envers de la cimaise » : modalités de recrutements, conditions de travail, salaire, pressions politiques et concurrentielles… A partir de l’expérience de chacun.e, cet atelier proposera de réfléchir aux ressources et aux conditions permettant de pratiquer, dans sa structure, un « care organisationnel ».

  • Avec : Stéphanie Bardel, Responsable du pôle visiteurs, Musée des beaux-arts de Rennes

17h00-18h00 : visite collective de l’exposition “demain est annulé… de l’art et des regards sur la sobriété »

Fondation groupe EDF, 6 rue Juliette Récamier, 75007 Paris

Nathalie Bazoche, Responsable du développement culturel, Fondation groupe EDF

Nous visiterons l’exposition sur la sobriété en compagnie de Nathalie Bazoche pour une expérience immersive et réflexive. L’exposition présente 23 artistes interrogeant notre rapport à la sobriété et ouvrant des pistes pour affronter le changement climatique. Peut-on rêver d’un monde plus sobre ? Comment la sobriété peut-elle favoriser une société plus équilibrée et solidaire ? L’innovation technique peut-elle être au service du progrès écologique et social ?

Subjects

Places

  • Campus Nation, Université Sorbonne Nouvelle - 8 avenue de Saint-Mandé
    Paris, France (75012)

Event attendance modalities

Full on-site event


Date(s)

  • Friday, May 24, 2024
  • Saturday, May 25, 2024

Keywords

  • musée, muséologie, sobriété, développement durable, écologie

Contact(s)

  • Julie Botte
    courriel : julie [dot] botte [at] live [dot] fr

Reference Urls

Information source

  • Julie Botte
    courriel : julie [dot] botte [at] live [dot] fr

License

CC0-1.0 This announcement is licensed under the terms of Creative Commons CC0 1.0 Universal.

To cite this announcement

« Festival de la muséologie », Conference, symposium, Calenda, Published on Tuesday, May 14, 2024, https://doi.org/10.58079/11o2i

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search