StartseiteRencontres du groupe « Petites paysanneries »

StartseiteRencontres du groupe « Petites paysanneries »

Rencontres du groupe « Petites paysanneries »

"Petites Paysanneries" group debates

*  *  *

Veröffentlicht am Dienstag, 20. März 2012 bei Elsa Zotian

Zusammenfassung

La prochaine rencontre du groupe « Petites paysanneries », coordonné par Michel Streith, (CNRS, UMR7533 Ladyss), et Mohamed Raouf Saïdi, (Ladyss), accueillera Umberto Santino, sociologue, Centre sicilien de documentation « Giuseppe Impastato » de Palerme pour une conférence intitulée « Mafias et petites paysanneries en Sicile ».

Inserat

Le groupe « Petites paysanneries » est un projet collectif qui ambitionne de (re)découvrir la question de la petite paysannerie, dans une perspective pluridisciplinaire, pluridimensionnelle et comparative, par le croisement des regards de chercheurs du Nord et du Sud. Il s’est progressivement mis en place à la suite d’une série de rencontres et d’échanges informels entre chercheurs, enseignants, et doctorants travaillant, au Nord et au Sud, sur différentes thématiques s’intéressant à la petite paysannerie. Il est coordonné par Michel Streith, anthropologue, (CNRS, Ladyss) et Mohamed Raouf Saïdi, sociologue (Ladyss).

Objectifs :

Le groupe « Petites paysanneries » a pour objectif de réfléchir à la question de la petite paysannerie à partir de la problématique suivante : comment appréhender cette catégorie sociale sans la réduire à un conglomérat de producteurs de biens et de matières premières, ou à un ensemble de consommateurs de dispositifs publics et de modernisation, sans la qualifier à l’aide de critères et de notions conçues pour définir ses tâches et son rôle social (circuits courts, diversification, réceptacles de qualification urbaine, réservoir de main d’œuvre…) ?

Nous constatons tout d’abord la place de la petite paysannerie dans les sociétés au Nord et au Sud de la Méditerranée au regard de son importance statistique parmi les exploitants agricoles toutes catégories confondues. Ainsi, par exemple en France, des travaux récents ont montré qu’environ un tiers des agriculteurs rentre dans la catégorie qualifiée de « petite paysannerie ». Du côté de la rive sud de la Méditerranée, l’importance de ce groupe social dépasse de loin ces proportions et, ce, malgré l’impact des processus sociohistoriques en cours (urbanisation, exode, violence, paupérisation, globalisation, tertiarisation…).

Au‐delà de ces aspects quantitatifs et en dépit de la place centrale quelle occupe en tant qu’agent économique et politique, dans la dynamique locale nationale et mondiale, de nos jours, la question de la petite paysannerie est, sinon absente de la recherche scientifique, au mieux effleurée. Après des décennies d’efforts de certains chercheurs pour en faire un « objet » de recherche à part entière, elle est aujourd’hui répartie par l’appareil statistique dans les différents fragments des typologies des exploitations ou dissoute dans les portraits de la pauvreté rurale. Nous perdons de vue un mode de vie, une organisation familiale, un ethos… un univers de représentations, d’innovations, partie prenante des jeux et des enjeux politiques locaux et globaux, qui participe de la reproduction de la vie sociale, économique, culturelle et politique de l’espace rural et du monde social en général.

Programme :

27 janvier 2012

  • Trajectoire et institutionnalisation de l’écologisation de l’agriculture familiale au Brésil : défis et opportunités par Lucimar Santiago de Abreu, docteur en Sociologie, chercheur à l’Entreprise brésilienne de recherche agricole au Brésil et enseignante de sociologie à l’Université fédérale de São Carlos.
  • Existe-t-il une petite paysannerie en France ? Le point de vue d’un paysan par Michel Apostolo, paysan dans le Var et porte-parole régional de la Confédération paysanne.

13 mars 2012

  • Résistances paysannes contemporaines aux pouvoirs dans les aires albanophones par Artan Fuga, enseignant-chercheur, Ladyss, Université de Tirana
  • Paysans et socialisme. Cas de l’ex-RDA par Michel Streith, anthropologue, Ladyss

mardi 3 avril 2012 (15h – 18h)

  • Mafias et petites paysanneries en Sicile par Umberto Santino, sociologue, Centre sicilien de documentation « Giuseppe Impastato » de Palerme



Orte

  • 200 avenue de la République (Université Paris Ouest, Ladyss, bâtiment T, salle de réunion TR11 (RdC))
    Nanterre, Frankreich

Daten

  • Dienstag, 03. April 2012

Schlüsselwörter

  • petite paysannerie, Nord, Sud, pluridisicplinarité

Kontakt

  • Michel Streith
    courriel : michel [dot] streith [at] yahoo [dot] fr
  • Mohamed Raouf Saïdi
    courriel : saidi [dot] raouf [at] free [dot] fr

Verweis-URLs

Informationsquelle

  • Florence Daniel
    courriel : florence [dot] daniel [at] mshb [dot] fr

Zitierhinweise

« Rencontres du groupe « Petites paysanneries » », Konferenzzyklus, Calenda, Veröffentlicht am Dienstag, 20. März 2012, https://calenda.org/207769

Beitrag archivieren

  • Google Agenda
  • iCal
Suche in OpenEdition Search

Sie werden weitergeleitet zur OpenEdition Search