AccueilLa variation du français dans le monde : quelle place dans l'enseignement ?

La variation du français dans le monde : quelle place dans l'enseignement ?

The variations of French in the world: what place for teaching?

*  *  *

Publié le mercredi 04 février 2015 par Elsa Zotian

Résumé

L'institut Pierre Gardette de l'université catholique de Lyon, organise à l'occasion de la sortie du Dictionnaire des régionalismes de Rhône-Alpes, un colloque sur la variation du français dans le monde et sa place dans l'enseignement. Que représente la variation linguistique dans le monde francophone ? Comment est-ce que la diversité linguistique et culturelle sont prises en compte dans l'enseignement du français langue maternelle et langue seconde ou étrangère ? Quelles méthodes ou quels outils pour sensibiliser les apprenants à la variation ?

Annonce

Argumentaire

Comme c'est le cas dans toutes les régions de France et de la Francophonie, les habitants de la région Rhône-Alpes emploient des traits linguistiques particuliers qui apportent une coloration et une saveur au français qui y est parlé. Ainsi, à Lyon, quand il tombe une bonne radée, si vous ne voulez pas être trempé, mieux vaut vous réfugier dans une traboule ou entrer dans un bouchon que de vous bambaner à la vogue. En parcourant les entrées des dictionnaires de régionalismes (voir par exemple : Francard et al. 1994 ; Poirier 1998 ; Rézeau 2001), le lecteur découvre un patrimoine très riche sur le plan linguistique, mais aussi ethnologique puisqu'il apprendra, par exemple pour la région Rhône-Alpes, ce que sont et où sont dégustés les grattons, la cervelle de canut, le picodon, la rigotte, la crique, la râpée, les gaudes, les diots, la tartiflette...Et en parcourant la rubrique étymologique, il apprendra d'où viennent ces mots.

La variation géographique du français concerne l'ensemble du vocabulaire et l'ensemble de la francophonie comme le montrent les exemples suivants : magaziner « faire les boutiques » (Québec), huitante « quatre-vingts » (Suisse), décalcariser « détartrer » (Belgique), tabier « vendeur de cigarettes » (Afrique). Comment cette richesse, qui concourt à la diversité linguistique et culturelle, est-elle exploitée, prise en compte, expliquée et/ou sanctionnée dans l'enseignement en France mais aussi dans la Francophonie ? Quel est son impact sur la production langagière et sur la maîtrise des différents registres de langue et de leur utilisation dans la société ? Il y a des régionalismes qui perdurent à côté des mots du français standard, ou d'autres qui perdurent parce qu'ils n'ont pas d'équivalents.

Nous nous intéresserons à la place des régionalismes du français dans les systèmes éducatifs francophones à destination de locuteurs francophones ou à destination d'allophones. Comment la variation du français est-elle abordée par les enseignants ? Quelles sont leurs pratiques par rapport à l'écrit ou à l'oral ? Quels sont leurs besoins en formation ou en outils ? Nous souhaitons également nous interroger sur les attitudes des apprenants vis-à-vis de cette variation. Quel intérêt les apprenants portent-ils à ce type de variation et comment le mettent-ils en pratique ? Quelles sont les différences d'attitudes entre la France, la Francophonie et les pays non-francophones ?

En partenariat avec le Lirefop et l'ILCF avec le soutien de la commission de la recherche de l'Université Catholique de Lyon.

Programme

Matinée

(amphithéâtre Jean-Paul II)

8h30 - 9h : Accueil des participants

9h - 9h15 : Ouverture par Pierre Gire, Directeur de la Recherche de l'UCLy

  • 9h15 - 9h45 : Les régionalismes du français parlé et écrit en Rhône-Alpes, Jean-Baptiste Martin, Université Lyon, Région Rhône-Alpes
  • 9h45 - 10h15 : Le français d'Alsace : une spécificité née des traces de l'histoire et de l'engagement politique, Marie-Thérèse Maurer-Feder, Université Lyon 2
  • 10h15 - 10h45 : Variété scolaire du français et pesanteur des représentations normatives, Marie-Madeleine Bertucci, Université Cergy-Pontoise

10h45 - 11h : Pause

  • 11h - 11h30 : Pour une prise en compte des variétés linguistiques de la francophonie en classe de FLE : réflexions et propositions d'expériences didactiques avec un public italien, Hugues Sheeren, Université de Bologne
  • 11h30 - 12h15 : La variation du/des français en Suisse romande : enjeux et défis de sa présence à l'école, Jean-François De Pietro, IRDP Neuchâtel, Federica Diémoz, Université de Neuchâtel, Marinette Matthey, Université de Grenoble

12h15 - 12h30 : Questions

12h30 - 14h30 : Pause déjeuner 

Après-midi

(amphithéâtre Amagat)

  • 14h30 - 15h : Quelle variation lexicale en FLS ?, Christelle Cavalla, Université de la Sorbonne Paris Cité
  • 15h - 15h30 : L'acquisition de la variation sociospatiale par des apprenants FLE et le sentiment d'appropriation du français, Alexei Prikhodkine, Université de Genève

15h30 - 15h45 : Pause

  • 15h45 - 16h15 : Quelles approches utilisées pour enseigner les accents francophones en Français Langue Etrangère à l'Université ?, Fanny Auzeau, ILCF Catho Paris, Paris 3 La Sorbonne
  • 16h15 - 16h45 : L'influence des accents régionaux francophones sur la compréhension du français parlé chez des apprenants de FLE, Anika Falkert, Université d'Avignon

16h45 - 17h15 : Échanges et conclusion

Lieux

  • Université Catholique site Bellecour - 25 rue du Plat
    Lyon, France (69002)

Dates

  • vendredi 20 mars 2015

Mots-clés

  • variation du français, enseignement, français langue étrangère, français langue seconde, français langue maternelle

Contacts

  • bénédicte Pivot
    courriel : bpivot [at] univ-catholyon [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • bénédicte Pivot
    courriel : bpivot [at] univ-catholyon [dot] fr

Pour citer cette annonce

« La variation du français dans le monde : quelle place dans l'enseignement ? », Colloque, Calenda, Publié le mercredi 04 février 2015, https://calenda.org/316767

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal