AccueilLes ruines résonnent encore de leurs pas — La circulation matérielle et immatérielle dans les monuments grecs (VIIe siècle. - 31 a.C.).

Calenda - Le calendrier des lettres et sciences humaines et sociales

Les ruines résonnent encore de leurs pas — La circulation matérielle et immatérielle dans les monuments grecs (VIIe siècle. - 31 a.C.).

The ruins still echo their steps — The material and immaterial circulation in Greek monuments (7th century-31 BC)

*  *  *

Publié le lundi 08 août 2016 par Céline Guilleux

Résumé

Les recherches portant sur les monuments grecs ne croisent que rarement, ou de manière superficielle, celles relevant du domaine socio-historique. Toutefois, de nouveaux axes d’étude interdisciplinaires commencent à s’intéresser à la pratique des grands ensembles monumentaux et à l’occupation des espaces extérieurs. Dans leur prolongement, notre journée a pour ambition d’étudier la circulation matérielle et immatérielle à l’intérieur des édifices publics et religieux du monde grec, de la période archaïque jusqu’au début de l’Empire romain.

Studies on Greek monuments are rarely confronted with socio-historical works. However, new researches tend to prioritize interdisciplinarity. When these programs seem mainly concerned with monumental complexes and outdoor spaces, our workshop wants to focus on material and immaterial circulations inside public and religious buildings in the Greek world, from archaic times to the early Roman Empire.

Annonce

Argumentaire

Les recherches portant sur les monuments grecs ne croisent que rarement, ou de manière superficielle, celles relevant du domaine socio-historique. Toutefois, l’orientation des nouveaux axes d’étude oblige à l’interdisciplinarité, entre autres l’axe « Gestes techniques, gestes rituels, pratiques sociales » de l’Institut Ausonius (UMR 5607 CNRS-Université Bordeaux Montaigne) et le programme EFA/EFR « Des Espaces et des Rites : pour une archéologie du culte dans les sanctuaires du monde méditerranéen». Tandis que ceux-ci semblent se diriger principalement vers les grands ensembles monumentaux et les espaces extérieurs, notre journée a pour ambition d’étudier la circulation matérielle et immatérielle à l’intérieur des édifices publics et religieux du monde grec, de la période archaïque jusqu’au début de l’Empire romain. 

La circulation matérielle concerne tant les biens que les personnes et sous-tend l’analyse des aménagements intérieurs, des modalités de déplacement et de la disposition des objets. Existait-il des sens de circulation et des accès privilégiés ? Quels espaces étaient interdits ou dotés d’un accès restreint ? Comment cette restriction pouvait-elle être mise en place ? Y avait-il une occupation continue du monument ? Comment, dans un monument semi-public (palais, magasins...), la transition entre espace privé et public se manifestait-elle ? Existait-il une corrélation entre programme décoratif et circulation ? Pourquoi déplaçait-on certains objets ?  

L’analyse de la circulation immatérielle portera sur le cheminement du son, de l’air et de la lumière. L’étude pourra concerner l’acoustique, le placement de l’émetteur comme celui de son récepteur : l’auditoire. La circulation de l’air est envisagée tant au niveau des moyens de sa mise en œuvre que de son objectif (évacuation des fumées, aération sanitaire, stratégie de conservation). La lumière, quant à elle, peut être dirigée, occultée, modulée à dessins pratiques, rituels et/ou esthétiques.  

Ni tout à fait objet ni immatérielle, l’eau sera également à envisager au travers de son cheminement/acheminement, de sa distribution au sein des édifices ou de son évacuation. 

Les thèmes seront abordés sous différents angles, en employant et en croisant des sources variées selon une approche pluridisciplinaire : sources textuelles, épigraphiques, archéologiques, iconographiques, historiques.

Modalités pratiques d’envoi des propositions

Les propositions de communication de 250 mots maximum ainsi qu’une courte notice bio-bibliographique en français ou en anglais sont à envoyer à l’adresse mail suivante :

colloque[point]circulation(at)gmail[point]com

avant le 1er septembre 2016

Comité scientifique

  • Isabelle Cartron (MCF - Archéologie médiévale et responsable de l’axe « Gestes » - Université Bordeaux Montaigne) 
  • Laurence Cavalier (MCF - Histoire de l’art et archéologie antique - Bordeaux Montaigne)
  • Jacques des Courtils (Pr. - Histoire de l'art et archéologie antique - Bordeaux Montaigne)
  • Marietta Dromain (Doctorante - Archéologie - Bordeaux Montaigne)
  • Audrey Dubernet (Doctorante - Histoire de l'art - Bordeaux Montaigne)
  • Pierre Fröhlich (Pr. - Histoire grecque - Université Bordeaux Montaigne)

Argument

Studies on Greek monuments are rarely confronted with socio-historical works. However, new researches tend to prioritize interdisciplinarity, for instance « Gestes techniques, gestes rituels, pratiques sociales » of the Ausonius Institut (UMR 5607) of Bordeaux Montaigne University and the common program of the EFR/EFA (French schools at Rome and Athens) « Des Espaces et des Rites : pour une archéologie du culte dans les sanctuaires du monde ». When these programs seem mainly concerned with monumental complexes and outdoor spaces, our workshop wants to focus on material and immaterial circulations inside public and religious buildings in the Greek world, from archaic times to the early Roman Empire.

Material circulation is about furniture as well as people and means the analysis of the indoor arrangement and conditions of moving. Were there a direction of traffic and some privileged accesses ? Which were the spaces endowed with forbidden or restricted access ? How has this thesis been established ? Were the monuments continuously used ? In semi-public monuments, how could the transition between private and public spaces be clear ? Was the decorative program closely related to the circulation ? Why move objects ? 

The immaterial circulation covers the course of sound, air and light. The acoustic study will see how both the audience and the sound producer were placed. We will see how and why the air was moving around (smoke evacuation, sanitary aeration, conservation strategy). As for light, we will see how it could be pointed, shaded, and adjusted for ritual and/or aesthetic purpose.

These subjects will be studied through textual, epigraphic, archeological, iconographic and historical evidences.

Submission guidelines

Please send paper proposals (250 words, in French or in English) and a short bio

before September, 1st, 2016

to colloque[dot]circulation(at)gmail[dot]com

Scientific Commitee

  • Isabelle Cartron (MCF - Archéologie médiévale et responsable de l’axe « Gestes » - Université Bordeaux Montaigne) 
  • Laurence Cavalier (MCF - Histoire de l’art et archéologie antique - Bordeaux Montaigne)
  • Jacques des Courtils (Pr. - Histoire de l'art et archéologie antique - Bordeaux Montaigne)
  • Marietta Dromain (Doctorante - Archéologie - Bordeaux Montaigne)
  • Audrey Dubernet (Doctorante - Histoire de l'art - Bordeaux Montaigne)
  • Pierre Fröhlich (Pr. - Histoire grecque - Université Bordeaux Montaigne)
 

Lieux

  • Archéoôple d'Aquitaine - 8, esplanade des Antilles
    Pessac, France (33)

Dates

  • jeudi 01 septembre 2016

Mots-clés

  • architecture, monument, circulation

Contacts

  • Audrey Dubernet
    courriel : colloque [dot] circulation [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Audrey Dubernet
    courriel : colloque [dot] circulation [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Les ruines résonnent encore de leurs pas — La circulation matérielle et immatérielle dans les monuments grecs (VIIe siècle. - 31 a.C.). », Appel à contribution, Calenda, Publié le lundi 08 août 2016, https://calenda.org/374571

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search