HomeThe scapegoat - as a tool for analysis of contexts

The scapegoat - as a tool for analysis of contexts

Le bouc émissaire, un analyseur de contextes

*  *  *

Published on Wednesday, March 29, 2017 by João Fernandes

Summary

Pour sa quatrième édition, la journée d’études organisée par le collectif CERBERES proposera cette année une exploration de la figure et du processus du bouc émissaire dans différents contextes. En effet, notre attention sera portée sur les contextes dans lesquels la substitution (situations d’apprentissage) ou la relation d’objets (Gestalt thérapie) révèlent le phénomène du bouc émissaire dans une relation groupale ou individuelle. Le contexte des arts participe aussi à la mise en lumière du phénomène du bouc émissaire. À partir d’un film (« Coup de Chaud »-2015) et d’un livre (« Mangez le si vous voulez » de Jean Teulé, 2010), la rivalité mimétique et la violence du groupe se dévoileront et permettront de comprendre en quoi les persécutions collectives peuvent mener à l’exclusion voire à la mise à mort.

Announcement

Argumentaire

Le Bouc émissaire est appréhendé par le collectif CERBERES comme un processus et un phénomène individuel,  groupal, sociétal…. En tant que « phénomène inévitable dont les effets ne sont pas inéluctables », il touche tous les espaces, tous les temps, n’épargne aucun groupe, aucune institution, aucune entreprise, aucun statut, aucune fonction a priori…

Pour sa 4° édition, la journée d’études organisée par le collectif CERBERES proposera cette année une exploration de la figure et du processus du bouc émissaire dans différents contextes. En effet, notre attention sera portée sur les contextes dans lesquels la substitution (situations d’apprentissage) ou la relation d’objets (Gestalt thérapie) révèlent le phénomène du bouc émissaire dans une relation groupale ou individuelle.

Le contexte des arts participe aussi à la mise en lumière du phénomène du bouc émissaire. A partir d’un film (« Coup de Chaud »-2015) et d’un livre (« Mangez le si vous voulez » de Jean Teulé, 2010), la rivalité mimétique et la violence du groupe se dévoileront et permettront de comprendre en quoi les persécutions collectives peuvent mener à  l’exclusion voire à la mise à mort.

Mais auparavant, nous réfléchirons à partir d’un concept insuffisamment convoqué, celui de «discours public du dominé» qui pourtant, lorsqu’il s’impose, contribue à alimenter les tabous groupaux et à construire la figure du bouc émissaire. A travers ces approches conceptuelles et contextualisées, il s’agira d’apporter un éclairage et une grille de compréhension sur les processus de stigmatisation, de discrimination et d’exclusion.

La journée d’étude est fondée sur les apports théoriques, certes, mais aussi sur le partage et les échanges. Aux  communications plénières mises en discussion avec les auditeurs de la salle, s’adjoindra la discussion de proximité, plus détendue mais tout aussi dense, lors des work coffee (trois endroits et thèmes en parallèle).

Animatrices de la journée, Sandrine Wattier et Anne Dekonninck

Programme

9h30 : Accueil institutionnel et scientifique : Francis Danvers

9h45 : Dialogue introductif :

Du discours public du dominé à la figure du bouc émissaireValérie Melin / Rémi Casanova, animatrice Sabine Fombelle.

  • 10h15 : Communication 1 : Exclusion et sacrifice : le processus du bouc émissaire à travers l’ouvrage de Jean Teulé « Mangez-le si vous voulez ». Sandrine Mayetala.
  • 10h35 : Communication 2 : Approche didactique des boucs émissaires non humains : usages d’outils numériques en situation d’apprentissage, François Annocque.

11h : Work Coffee n°1

11h45 : Mise en commun des work coffee et perspective, Rémi Casanova

12h30 : ..... Repas ..... (repas partagé tiré du sac)

  • 13h45 : Communication 3: Le phénomène du Bouc émissaire en psychothérapie gestaltiste de la relation d’objets : la mentalisation, les situations inachevées, les reproductions, Françoise-Marie Noguès
  • 14h15 : Communication 4 : De la stigmatisation à la mise à mort : le processus du bouc émissaire vu à travers le film « coup de chaud »Sabine Fombelle

14h45 : Work Coffee n°2

15h30 : Mise en commun des work coffee et perspective, Rémi Casanova

  • 15h45 : Les boucs émissaires du moment Francis Danvers / Rémi Casanova / Valérie Melin / Sabine Fombelle / François Annocque / Sandrine Mayetala

16h : Conclusion : François Annocque / : Francis Danvers

16h15 : fin des travaux

Le repas du midi (chacun apporte ce qu’il veut partager) sera encore l’occasion de discuter entre les participants.

Informations

Inscription préalable vivement souhaitée : cerbereslille3@gmail.com

Liens utiles : http://bouc-émissaire.com/

Et sur les précédentes rencontres :

https://live3.univ-lille3.fr/tag/bouc-emissaire-2

Université Lille 3 station de pont de bois

Places

  • Métro Pont de Bois - Domaine Pont de Bois
    Villeneuve-d'Ascq, France (59)

Date(s)

  • Wednesday, May 10, 2017

Keywords

  • bouc émissaire, sacrifice, relation d'objets, exclusion, stigmatisation, victime, outils numériques, film, pgro

Contact(s)

  • Rémi Casanova
    courriel : cerbereslille3 [at] gmail [dot] com

Information source

  • Rémi Casanova
    courriel : cerbereslille3 [at] gmail [dot] com

To cite this announcement

« The scapegoat - as a tool for analysis of contexts », Study days, Calenda, Published on Wednesday, March 29, 2017, https://calenda.org/400250

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal