AccueilAutour de Pan Yuliang

Autour de Pan Yuliang

Around Pan Yulian

*  *  *

Publié le jeudi 08 juin 2017 par Céline Guilleux

Résumé

Avec Éric Lefebvre (direc­teur, Musée Cernuschi, Paris) et Francesca Dal Lago (his­to­rienne de l’art spé­cia­li­sée en art moderne et contem­po­rain chi­nois), cette table ronde est modé­rée par Nikita Yingqian Cai (com­mis­saire de l’expo­si­tion Pan Yuliang : un voyage vers le silence, direc­trice asso­ciée et com­mis­saire d’expo­si­tion en chef du Guangdong Times Museum).

Annonce

Cet événement se dérou­lera en anglais

Programme

15h

Table ronde modé­rée par Nikita Yingqian Cai (com­mis­saire de l’expo­si­tion Pan Yuliang : un voyage vers le silence, direc­trice asso­ciée et com­mis­saire d’expo­si­tion en chef du Guangdong Times Museum)

Éric Lefebvre et Francesca Dal Lago pren­dront la parole tour à tour pour pré­sen­ter un axe de réflexion autour de Pan Yuliang avant de lais­ser la place aux ques­tions et à la dis­cus­sion.

Dans le cadre du festival des 15 cents coup, la rencontre sera suivie d’une lecture de poèmes de poètes chinois dit de l’ « Ecole Française ».

  • Être femme et artiste en Chine durant la période moderne, entre natio­na­lisme et émancipation.

A la fin de l’empire, en 1911, s’ouvre en Chine une période de gran­des trans­for­ma­tions socia­les et cultu­rel­les dans laquelle la femme vient à occu­per un rôle cen­tral, bien qu’elle soit lar­ge­ment ins­tru­men­ta­li­sée par le gou­ver­ne­ment qui en fait le sym­bole de l’éveil et de la moder­ni­sa­tion natio­nale. Si jusque là celle-ci était com­plè­te­ment contrô­lée et sou­mise au pou­voir mas­cu­lin du père et du mari – ce que sym­bo­lise la pra­ti­que patriar­cale des pieds bandés –, pen­dant la période Républicaine (1911-1937), la femme béné­fi­cie de pos­si­bi­li­tés d’éducation et de déve­lop­pe­ment per­son­nel sans pré­cé­dent dans l’his­toire de Chine. Dans cette pré­sen­ta­tion, j’abor­de­rai la ques­tion de l’émancipation fémi­nine durant cette période à tra­vers l’exem­ple de quel­ques femmes ayant pro­fité de cette oppor­tu­nité his­to­ri­que inouïe pour deve­nir artis­tes.

Francesca Dal Lago est une his­to­rienne de l’art indé­pen­dante spé­cia­li­sée dans l’art et la pro­duc­tion visuelle de la Chine du XXème siècle. Diplômée en langue et civi­li­sa­tion chi­noi­ses à l’Université de Venise, elle as sou­tenu une thèse en his­toire de l’art à l’Institute of Fine Arts de l’Université de New York, et a vécu et tra­vaillé lon­gue­ment en Chine, aux Etats-Unis, Canada et en Hollande. En 1993, elle a été com­mis­saire pour la pre­mière par­ti­ci­pa­tion d’artis­tes Chinois à la Biennale de Venise. Elle a ensei­gné l’his­toire de l’art de la Chine à l’Université de McGill, à Montréal, et a été cher­cheuse à l’Université de Leyde, Pays Bas. Elle a rédigé plu­sieurs arti­cles sur dif­fé­rents sujets en lien avec l’art de la Chine moderne et contem­po­raine (art de la révo­lu­tion Culturelle, artis­tes contem­po­rains, pro­pa­gande visuelle du Parti Communiste Chinois, etc.). Depuis son arri­vée à Paris en 2011, elle tra­vaille sur la pré­sence d’artis­tes chi­nois en France et en Europe pen­dant la période d’entre les deux guer­res et sur les ques­tions de métho­do­lo­gie d’expo­si­tion d’art Chinois dans les musées occi­den­taux.

  • Présence des artis­tes chi­nois à Paris, actions et expo­si­tions

Eric Lefebvre est direc­teur du Musée Cernuschi - Musée des Arts de l’Asie de la ville de Paris, depuis 2015.
De 2004 à 2013, il a été conser­va­teur des col­lec­tions chi­noi­ses au Musée Cernuschi, avant de rejoin­dre le musée Guimet (MNAAG), où il a été conser­va­teur des pein­tu­res et cal­li­gra­phies chi­noi­ses 2013 à 2015. Il a été com­mis­saire de nom­breu­ses expo­si­tions consa­crées à l’art chi­nois, notam­ment Artistes chi­nois à Paris, de Lin Fengmian à Zao Wou-ki (Paris, 2011), L’Ecole de Shanghai (1840-1920), Peintures et cal­li­gra­phies du musée de Shanghai (Paris, 2013), Seis sécu­los de pin­tura chi­nesa : cole­ção do Musée Cernuschi (São Paolo, 2013), Paris-Chinese Painting, Legacy of Chinese XXth cen­tury mas­ters (Hong-Kong, 2014), Splendeur des Han, Essor de l’Empire Céleste (Paris, 2015), Walasse Ting, le voleur de fleurs (2016).

Eric Lefebvre est titu­laire d’un doc­to­rat en his­toire de l’art de l’Université de la Sorbonne. Sa thèse porte sur les col­lec­tions de Ruan Yuan (1764-1849) comme exem­ple de trans­mis­sion du patri­moine cultu­rel dans la Chine pré-moderne. Ses champs de recher­che sont l’his­toire des col­lec­tions d’art chi­nois dans la Chine impé­riale tar­dive et l’Europe moderne, et l’his­toire de la pré­sence artis­ti­que chi­noise à Paris au XXe siècle. Entre 2002 et 2014, il a ensei­gné régu­liè­re­ment à l’Université de la Sorbonne.

Catégories

Lieux

  • Villa Vassilieff - 21 avenue du Maine
    Paris, France (75015)

Dates

  • samedi 10 juin 2017

Contacts

  • Constance Doreau
    courriel : info [at] villavassilieff [dot] net

URLS de référence

Source de l'information

  • Constance Doreau
    courriel : info [at] villavassilieff [dot] net

Pour citer cette annonce

« Autour de Pan Yuliang », Informations diverses, Calenda, Publié le jeudi 08 juin 2017, http://calenda.org/408410