AccueilDes cadavres dans nos poubelles

Des cadavres dans nos poubelles

Corpses in the garbage - human remains and areas of detritus from Prehistory to the present day

Restes humains et espaces détritiques de la Préhistoire à nos jours

*  *  *

Publié le mardi 23 janvier 2018 par João Fernandes

Résumé

Dans les contextes contemporains comme dans les contextes archéologiques, de nombreux restes humains sont mis au jour au sein de structures contenant des rejets détritiques. Ces dépôts ne témoignent sans doute pas que d’un simple abandon, ou d’une privation de sépulture. Ils sont souvent liés à une volonté délibérée de connoter négativement le corps mort – en tout ou en partie - , ou de l’assimiler à un déchet. Pour quelles raisons ? Où, quand et dans quels contextes, repère-t-on ces dépôts ? Nous proposons de poser pour la première fois de façon transdisciplinaire et diachronique la question de la présence de restes humains au sein d’espaces détritiques.

Annonce

Argumentaire

Dans les contextes contemporains comme dans les contextes archéologiques, de nombreux restes humains sont mis au jour au sein de structures contenant des rejets détritiques. Ces dépôts ne témoignent sans doute pas que d’un simple abandon, ou d’une privation de sépulture. Ils sont souvent liés à une volonté délibérée de connoter négativement le corps mort – en tout ou en partie - , ou de l’assimiler à un déchet. Pour quelles raisons ? Où, quand et dans quels contextes, repère-t-on ces dépôts ? Le refus de funérailles semble dans certains cas doublé d’un outrage. Est-ce toujours et partout le cas ? Comment, par qui et pourquoi certains individus sont-ils délibérément jetés dans des dépotoirs ou les décharges ? Qui sont-ils ? L’interprétation de ces configurations – qu’elles soient anciennes et issues de découvertes archéologiques ou récentes et faisant l’objet de procédures judiciaires - est toujours difficile, ce qui a jusqu’à présent limité une perception plus globale de ce phénomène. C’est la raison pour laquelle nous proposons de poser pour la première fois de façon transdisciplinaire et diachronique la question de la présence de restes humains au sein d’espaces détritiques, convaincues que c’est une approche à large échelle, associant différents points de vue disciplinaires, qui permettra de mieux cerner les motivations qui conduisent à jeter volontairement des cadavres ou des restes humains à la poubelle. Il conviendra à cet égard de nous interroger autant sur le statut de ces restes que sur les différents usages des zones détritiques auxquelles ils sont associés.

Programme

Jeudi 8 février 2018

14H-19H

Accueil et ouverture : Aurore Schmitt (CNRS-UMR 7268 Ades) et Elisabeth Anstett (CNRS-UMR 7268 Ades & Iris)

Panel n° 1

  • Pieces of People in the Pavlovian, Erik Trinkaus (Washington University, department of anthropology)
  • Les dépôts de corps en fosse de plan circulaire au Néolithique ( milieu du 5e / milieu du 4e millénaire av. J.-C ) : dépôts, rejets, résidus du rituel ? L’exemple du sud de la plaine du Rhin, Philippe Lefranc et Fanny Chenal (Inrap Grand-Est, UMR 7044, Archéologie et Histoire ancienne : Méditerranée-Europe - Archimède)

Discutante : Aurore Schmitt (CNRS, UMR 7268 Adès)

Panel n° 2

  • Humaniser et contrôler les foetus en les extrayant des déchets. Quelle destination pour les restes intermédiaires ? Gaëlle Clavandier1, Philippe Charrier2, Vincent Gourdon3,4 et Nathalie Sage Pranchère3

1CMW - UMR 5283 - Université de Lyon, CNRS, UJM, Saint- Etienne, 2CMW - UMR 5283 - Université de Lyon, CNRS, Université Lumière Lyon2, 3Centre Roland Mousnier - UMR 8596, 4Société de démographie historique

  • Des têtes d’ennemis pour nourrir un fumier symbolique (pays Kabyè, Togo) Marie Daugey (Université de Liège, Laboratoire d’Anthropologie sociale et Institut des Mondes Africains - UMR 8171)

Discutante : Dorothée Delacroix (Université Catholique de Louvain, ISPOLE-CECRI)

Vendredi 9 février 2018 — 8H30-13H30

Panel n° 3

  • Burying the victims of Europe’s border: migration and dignity in a Tunisian coastal Town, Valentina Zagaria (London School of Economics and Political Science; Anthropology Department)
  • Du cadavre au déchet : la gestion des restes humains des victimes du génocide des Tutsi en 1994. Rémi Korman (EHESS-Cespra)

Discutante : Claudia Fonseca (Federal University of Rio Grande do Sul, departmentof anthropology)

Panel n° 4

  • Allongés à la poubelle : enterrement des esclaves au Valle da Gafaria, Lagos (Portugal ; XV-XVIII siècles) Maria Teresa Ferreira*1,2, Catarina Coelho1, Ana Isabel Rufino1,2, David Navega1, João d’Oliveira Coelho1, Eugénia Cunha1, Miguel Almeida3, Sofia N. Wasterlain1,2

1Laboratório de Antropologia Forense, Centro de Ecologia Funcional, Departamento de Ciências da Vida, Universidad de Coimbra, 2Centro de Investigação em Antropologia e Saúde, Departamento de Ciências da Vida, Universidade de Coimbra, 3iDryas / Dryas Octopetala, Coimbra

  • Dépôts mortuaires et condamnation d’espace religieux dans le tunnel du sanctuaire de Pluton, à Hiérapolis de Phrygie (Turquie) Caroline Laforest (Université de Bordeaux, UMR 5199 PACEA)

Discutants : Élodie Wermuth & Nicolas Peyne (EVEHA)

Inscription obligatoire avant le 2 février 2018 en envoyant un message à l'adresse suivante : <cadavrespoubelles2018@gmail.com>

Lieux

  • Faculté de Médecine Timone, salle des Professeurs - 27 Boulevard Jean Moulin
    Marseille, France (13)

Dates

  • jeudi 08 février 2018
  • vendredi 09 février 2018

Fichiers attachés

Mots-clés

  • cadavre, espace détritique, déchet, archéologie, anthropologie culturelle

Contacts

  • Aurore Schmitt
    courriel : cadavrespoubelles2018 [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Aurore Schmitt
    courriel : cadavrespoubelles2018 [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Des cadavres dans nos poubelles », Journée d'étude, Calenda, Publié le mardi 23 janvier 2018, https://calenda.org/429791

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal