AccueilLa mer au XXe siècle

La mer au XXe siècle

The sea in the 20th century - globalisation, science, networks and heritage

Globalisation, science, réseaux et patrimoine

*  *  *

Publié le mercredi 24 janvier 2018 par Céline Guilleux

Résumé

Les organisateurs de cette conférence invitent la communauté scientifique à présenter des travaux de recherche et à débattre sur le rôle de la science, de la technologie et du patrimoine dans le monde maritime dans des contextes de « déglobalisation » / globalisation du XXe siècle. Il s’agira de comprendre la fonction des principaux espaces et des acteurs, et d’analyser les politiques publiques nationales et internationales à différentes échelles (du local à l’international), dans un contexte de guerres, de crises, de croissance économique et de colonisation/décolonisation.

Annonce

Argumentaire

A partir de l’analyse du processus de globalisation à l’époque contemporaine, la littérature a démontré l’importance de croiser et de confronter différentes approches théoriques et méthodologiques pour l’entendement de la globalisation et du rôle de la mer dans ce processus. L’histoire transnationale et globale, ainsi que les théories de la coopération et de l’auto-organisation, ont mis par exemple en évidence les facteurs et les agents déterminants de la globalisation, que ce soit les États et les institutions comme un ensemble d’acteurs non officiels qui ont joué un rôle dans la dynamisation des réseaux qui se croisent et qui se reconfigurent sur différentes échelles.

La mer, les villes portuaires et tous les agents interconnectés ont occupé une place privilégiée pour l’entendement du processus de globalisation, en construisant, à différentes échelles, une identité propre et complexe du monde maritime dans les périodes modernes et contemporaines. Durant le XXe siècle, la recherche a identifié des processus de « déglobalisation »/globalisation marqués par la reconfiguration des stratégies nationales et internationales d’exploitation du monde maritime et par l’affirmation de nouvelles puissances mondiales. L’analyse de la science, de la technique, de la technologie et de la relation avec le patrimoine, ont revêtit un caractère fondamental dans l’explication des processus de globalisation et dans l’entendement de l’histoire maritime.

L’invention, l’innovation, la production et la circulation du savoir scientifique et technologique et l’implantation de nouvelles techniques et de nouvelles méthodes sont fondamentales dans la transformation des infrastructures, des moyens de transport et de communication. Elles permettent d’autre part la redéfinition des stratégies d’entreprise liées, par exemple, aux compagnies de navigation et à la construction navale, et la restructuration des relations et des réseaux nationaux et internationaux, dans des contextes politiques, économiques, sociaux, culturels et scientifiques distincts. Divers protagonistes et institutions ont permis la création, la dynamisation et la circulation d’une science appliquée au secteur maritime, en créant une culture scientifique propre.

La relation des villes portuaires avec le patrimoine maritime s’est entretemps révélée comme une des stratégies les plus fructueuses pour la réorientation et le rapprochement des communautés liées à ses bandes côtières. Ce patrimoine, doté d’un langage propre, présente un immense potentiel socioéconomique et culturel, à travers les nombreux processus de « refonctionnalisation » et de réappropriation qui lui incombent.

Les organisateurs de cette conférence invitent la communauté scientifique à présenter des travaux de recherche et à débattre sur le rôle de la Science, de la Technologie et du Patrimoine dans le monde maritime dans des contextes de « déglobalisation »/globalisation. Il s’agira de comprendre la fonction des principaux espaces et des acteurs, et d’analyser les politiques publiques nationales et internationales à différentes échelles (du local à l’international), dans un contexte de guerres, de crises, de croissance économique et de colonisation/décolonisation.

Suggestion d'axes thématiques

  • Modernisation scientifique et technologique ;
  • Contexte de changement et de reconfiguration technologique ;
  • Politiques publiques ;
  • Internationalisation de la science et internationalisme scientifique ;
  • Circulation du savoir et transfert de technologie ;
  • Réseaux nationaux et internationaux ;
  • Espaces et acteurs ;
  • Monde du travail ;
  • Construction navale ;
  • Ports et infrastructures ;
  • Patrimoine maritime;
  • Processus de Patrimonialisation de la Culture Maritime.

Modallités de soumission

Les propositions doivent inclure le titre de la communication, un résumé (jusqu’à 300 mots) et une note biographique (qui inclue la filiation institutionnelle, le niveau académique et les cinq publications les plus récentes et les plus significatives). Elles devront être envoyées à l’email suivant : seaxxcentury@gmail.com

Calendrier

  • Admission des propositions: jusqu’au 31 mai 2018

  • Notification d’acceptation : jusqu’au 15 juin 2018
  • Envoi du programme provisoire : 30 juin 2018
  • Fermeture du programme : 31 juillet 2018
  • Conférence : 6 et 7 décembre 2018

Inscriptions

  • Etudiants (jusqu'au 30 septembre 2018) - 20 €
  • Etudiants (au 1er octobre 2018) - 40 €
  • Autres participants (jusqu'au 30 septembre 2018) - 40 €
  • Autres participants (au 1er octobre 2018) - 60 €

Langues

Portugais, Anglais, Français et Espagnol

Organisation

  • Ângela Salgueiro (IHC-CEHFCI-Université de Évora et NOVA FCSH)
  • José Picas do Vale (IHC- NOVA FCSH)
  • Yvette Santos (IHC- NOVA FCSH)

Comité Scientifique

  • Álvaro Garrido (CEIS20-Université de Coimbra)
  • Amélia Polónia (CITCEM-Université de Porto)
  • Ângela Salgueiro (IHC-CEHFCI-Université de Évora et NOVA FCSH)
  • Cezar Honorato (POLIS-Université Fluminense de Rio de Janeiro)
  • José Picas do Vale (IHC- NOVA FCSH)
  • Maria Fátima Nunes (CEHFCI-Université de Évora et IHC-NOVA FCSH)
  • Miguel Suárez Bosas (Université de Las Palmas de Gran Canaria)
  • Yvette Santos (IHC- NOVA FCSH)

Lieux

  • Lisbonne, Portugal

Dates

  • jeudi 31 mai 2018

Mots-clés

  • mer, science, patrimoine

Contacts

  • Yvette Santos
    courriel : seaxxcentury [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Yvette Santos
    courriel : seaxxcentury [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« La mer au XXe siècle », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 24 janvier 2018, http://calenda.org/429933