AccueilHommage au professeur Yoro K. Fall

ColloqueHistoire

Dates

Catégories

Hommage au professeur Yoro K. Fall

A tribute to the Professor Yoro K. Fall

*  *  *

Publié le vendredi 02 février 2018 par Anastasia Giardinelli

Résumé

L'université Cheikh Anta DIOP en partenariat avec différentes structures (SAES, SUDES, WARC, ...) organise un colloque en hommage au professeur Yoro Khary Fall. Son œuvre scientifique est dominée par sa thèse publiée en 1982 : l’Afrique à la naissance de la cartographie moderne. Les cartes majorquines (XIVe-XVe siècles), Paris, Karthala, CRA, 295 pages. On peut y ajouter quelques ouvrages collectifs dont il est co-auteur et des dizaines d’articles qui touchent à l’histoire, l’archéologie, les religions, la cartographie, l’économie, l’historiographie, la géographie, le droit, …

Annonce

Présentation

L’Université Cheikh Anta Diop Dakar (Laboratoire d’études historiques sur les inventions culturelles, département d’Histoire, direction de l’animation culturelle scientifique, …) en partenariat avec l’Alliance nationale pour la Solidarité (ANS), le Bureau régional de Dakar de l’UNESCO (BREDA), Enda Tiers-monde, Histoire Générale du Sénégal (HGS), la maison d’édition Karthala, le M 23, le Syndicat autonome de l’Enseignement supérieur (SAES), le Syndicat unitaire et démocratique des enseignants du Sénégal (SUDES), le Fonds des Nations Unies pour l’Education, la Science et la Culture (UNESCO), le West african research Center (WARC), le Groupe initiative Afrique, organise un colloque en hommage au Professeur Yoro Khary FALL (13 juillet 1949- 13 septembre 2016), Dakar, UCAD 2 (28-30 novembre 2018)
Immenses ont été la douleur et la tristesse en ce jour de pénombre du 13 septembre 2016 d’apprendre le rappel à Dieu, suite à une longue maladie, du Professeur Yoro K. FALL. Immense fut cette perte. L’homme, en effet, était un savant, un homme multidimensionnel comme l’attestent les nombreux et riches témoignages faits à l’annonce de l’évènement par ses maîtres, collègues, amis et disciples.

L’homme en quelques mots

Dès le premier contact, l’homme force le respect et l’admiration par son sens de l’écoute, sa diction, son choix des mots et des formules nobles pour appuyer son argumentaire, son incroyable esprit de synthèse et d’analyse qui coulent de source et révèlent un ruisseau de connaissances. Ses disciples le savent : il avait élevé le sens de la méthode, la patience apurée de l’historien et la quête inlassable du savoir au rang de sacerdoce.

Pour illustrer ces propos un témoignage mérite qu’on s’y arrête. Il s’agit de celui de son maître, Jean Devisse, qui ne tarit pas d’éloges à son égard, dans la préface à sa thèse : « Le travail réalisé par Yoro Fall a déjà étonné plus d’un de ses lecteurs. Il unit, en effet, une exigeante connaissance de la cosmographie et de la géographie anciennes à un maniement sérieux et clair de la sémiotique, les qualités de l’historien soucieux de ses preuves et la passion du chercheur africain désireux de comprendre l’évolution de son continent, l’exigence d’un regard afrocentré sur le passé et l’attention prêtée au regard des autres sur un moment de ce passé, l’acquisition de techniques difficiles et analytiques – la lecture des cartes et de leurs symboles, la paléographie, l’apprentissage du catalan ancien - et une rigueur dans la synthèse qui annonce l’un des jeunes maîtres de la recherche scientifique sénégalaise. » (1982, p. 5)
Par-delà le mérite de l’homme, autant de qualités intellectuelles s’expliquent par la formation reçue.

Un cursus exceptionnel

En 1969, il est lauréat du concours général sénégalais. Ses études supérieures sont faites successivement à l’Université de Dakar, à l’Université de Paris I Panthéon-Sorbonne et à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales. Même s’il se spécialise en Histoire et en Archéologie, il n’en étudie pas moins le Droit, l’Economie, l’Espagnol, les Mathématiques, la Pédagogie, la Papyrologie, la Topographie, la Géodésie, l’Anthropologie physique, etc.

Il s’initie patiemment à différentes langues pour mener à bien ses études : Français, Anglais, Espagnol, Portugais, Arabe, Italien, Catalan ancien, Latin, Grec ancien, Wolof, etc.

Une thèse de doctorat d’histoire soutenue, en 1978, sur « Technologie et idéologie au Moyen Age : l’école cartographique majorquine et la représentation de l’Afrique : XIVe et XVe siècles » couronne ce cursus.

Un parcours d’enseignant et de chercheur Yoro a commencé à enseigner très tôt, dès 1971. Il a été successivement instituteur, Professeur de collège et Enseignant-chercheur à l’Université de Dakar. De 1979 à 1994, il conduit, en maître incontesté, au département d’Histoire, les enseignements en Histoire et Archéologie du Moyen Age (Afrique, Islam et Europe), au profit de plusieurs générations d’historiens.
Différentes missions d’enseignement vont l’amener pratiquement à faire le tour du monde : Université d’Aix-Marseille, de Genève, de Paris I, de Barcelone, de Lisbonne, de Paris VIII, de Mexico, … Partout, dans ces missions, il impressionne et séduit son auditoire.

Parallèlement à ses charges d’enseignant-chercheur, il est nommé Inspecteur général de l’Education nationale du Sénégal (1984-1994).

Domaines et contributions

On l’a compris : l’histoire et l’archéologie médiévale sont le cœur de métier de son enseignement. En archéologie, par exemple, en plus de la France, il fait des fouilles et des prospections au Sénégal, en Gambie, au Mali, en Guinée-Bissau, en Mauritanie et au Mali. En outre, ses enseignements et recherches portent sur la cartographie, les relations internationales, l’anthropologie économique et sociale, l’histoire de la santé et de l’alimentation, la philosophie et l’épistémologie des sciences et technologies, etc.

Carriere dans la diplomatie et les relations internationales

Dès 1980, il cumule sa carrière d’enseignant-chercheur avec une autre conduite, cette fois-ci, dans le domaine de la diplomatie et des relations internationales. A partir de 1995, il se consacre, en effet, d’une manière quasi-exclusive, à cette deuxième carrière menée essentiellement à l’UNESCO. Il commence, dans cette institution, à Paris, comme assistant de rédaction du volume IV de l’Histoire Générale de l’Afrique. Il est, à ce titre, membre de plusieurs commissions et instances dont la présidence lui revient d’ailleurs assez souvent.

Ses responsabilités civiques

L’homme est également connu pour ses responsabilités civiques et son engagement citoyen.

Dans le domaine des media, il a produit, réalisé ou participé à la conception d’émissions radiophoniques (« Jeunesse et culture », « Regard neuf ») ; de revues (« Palabres », « Options ») ; de films (« La Colonne », « The Piri Reis Map ») ; etc.
Dans le domaine de la défense des droits de l’homme, il est connu pour avoir été membre fondateur ou membre de plusieurs centrales syndicales, syndicats et associations : Syndicat des enseignants du Sénégal (SES), SUDES, SAES, Rencontre africaine pour la défense des droits de l’homme (RADDHO), Commission Africaine des Promoteurs de la Santé et des Droits de l’Homme (CAPSDH), etc.

Principaux travaux et publications scientifiques

Son œuvre scientifique est dominée par sa thèse publiée en 1982 : l’Afrique à la naissance de la cartographie moderne. Les cartes majorquines (XIVe – XVe siècles), Paris, Karthala, CRA, 295 pages. On peut y ajouter quelques ouvrages collectifs dont il est co-auteur et des dizaines d’articles qui touchent à l’histoire, l’archéologie, les religions, la cartographie, l’économie, l’historiographie, la géographie, le Droit, …
Comme fonctionnaire de l’UNESCO il participe à l’élaboration de plusieurs textes, essentiellement normatifs.

Axes du colloque

Plus d’un an après sa disparition, ses amis, maîtres, collègues et disciples ont décidé de lui rendre hommage à travers un colloque international qui se déroulera à l’UCAD II du 28 au 30 novembre 2018.
A but indicatif, les axes suivants ont été retenus :

  • Histoire, historiens et historiographie
  • Carte et cartographie
  • L’Afrique dans la longue durée
  • Patrimoine matériel et immatériel, sauvegarde de la culture et de la biodiversité
  • Droits de l’homme et participation citoyenne,
  • (Re)lectures de l’œuvre de Yoro K. FALL
  • Connexion, centre-périphérie et encerclement de l’Afrique
  • Témoignages et notices biographiques sur Yoro K. FALL,
  • Langues, littérature et sociétés africaines, …

Modalités de soumission

Les langues du colloque sont les suivantes : Anglais, français, arabe, espagnol, portugais, catalan, wolof.
Les propositions de communication d’un page maximum accompagnée d’une bio express de cinq lignes sont à soumettre aux adresses suivantes :

  • Idrissa1.ba@ucad.edu.sn,
  • Amadoufalilou.ndiaye@ucad.edu.sn,
  • Khady.niang@ucad.edu.sn
  • thide62@yahoo.fr

La date limite pour la réception de ces propositions est fixée au

31 mars 2018.

Le retour d’expertise se fera un mois après.

Comité de parrainage

  • Son Excellence Macky SALL, Président de la République,
  • Xavier Perez de Cuellar, Ancien SG des Nations Unies,
  • Professeur Amadou Moctar MBOW, Ancien SG de l’UNESCO
  • Professeur Djibril Tamsir NIANE
  • Professeur Ibrahima THIOUB, Recteur de l’Université Cheikh Anta DIOP de Dakar
  • Professeur Iba Der THIAM
  • Professeur Abdoulaye BATHILY
  • Professeur Boubacar BARRY
  • M. le Ministre Amadou SAR
  • Pascal PEYROU, Groupe initiative Afrique

Comité scientifique

  • Professeur Daha Chérif BA
  • Professeur Idrissa BA
  • Professeur Hamady BOCOUM
  • Professeur Jean-Pierre Chrétien
  • Professeur Cyr DESCAMPS
  • Hamidou DIA
  • Professeur Souleymane Bachir DIAGNE
  • Professeur Alioune DIANE
  • Professeur Babacar DIOP
  • Professeur Mamadou DIOUF
  • Professeur Babacar FALL
  • Professeur Mamadou FALL
  • Professeur Rokhaya FALL
  • Professeur Cheikh Faty FAYE
  • Professeur Ousseynou FAYE
  • Professeur Omar GUEYE
  • Professeur José da Silva HORTA
  • Professeur Saliou MBAYE
  • Professeur Mohamed MBODJ
  • Professeur Elikia MBOKOLO
  • Professeur Françoise MARI
  • Professeur Penda MBOW
  • Professeur Mor NDAO
  • Professeur Amadou Falilou NDIAYE
  • Professeur Babacar SALL
  • Professeur Ebrimah SALL
  • Professeur Ousmane SENE
  • Professeur Abdou SOW
  • Alioune TINE

Comité d’organisation

  • Le département d’histoire,
  • La direction de l’animation culturelle scientifique de l’UCAD,
  • Le Ministère de la Culture du Sénégal,
  • Histoire Générale du Sénégal,
  • L’ANS,
  • Le Système d’information de la FLSH de l’UCAD,
  • La Direction de l’Information et de la Communication de l’UCAD, …

Catégories

Lieux

  • Université Cheikh Anta DIOP de Dakar
    Dakar, République du Sénégal

Dates

  • samedi 31 mars 2018

Contacts

  • Idrissa BA
    courriel : Idrissa1 [dot] ba [at] ucad [dot] edu [dot] sn
  • Amadou NDIAYE
    courriel : amadoufalilou [dot] ndiaye [at] ucad [dot] edu [dot] sn
  • Khady NIANG
    courriel : khady [dot] niang [at] ucad [dot] edu [dot] sn

Source de l'information

  • Idrissa BA
    courriel : Idrissa1 [dot] ba [at] ucad [dot] edu [dot] sn

Pour citer cette annonce

« Hommage au professeur Yoro K. Fall », Colloque, Calenda, Publié le vendredi 02 février 2018, https://calenda.org/431450

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal