AccueilGenre, médias et communication

Genre, médias et communication

Gender, media and communication

*  *  *

Publié le jeudi 08 février 2018 par Anastasia Giardinelli

Résumé

Le séminaire Genre, médias et communication présente une série de travaux s'attachant à la question du genre dans la communication et les médias. Des dispositifs d'écriture numérique aux représentations médiatiques en passant par les discours institutionnels, le genre est l'un des rapports sociaux qui organise le monde social et les pratiques au même titre que la classe sociale ou la catégorisation ethnoraciale. Aussi ce séminaire se propose-t-il d'ouvrir un espace de discussion autour des dimensions identitaires et performatives du genre, des modèles de masculinité et de féminité promus et négociés dans les médias et de la sexuation des usages médiatiques.

Annonce

Présentation

Le séminaire Genre, médias et communication présente une série de travaux s'attachant à la question du genre dans la communication et les médias. Des dispositifs d'écriture numérique aux représentations médiatiques en passant par les discours institutionnels, le genre est l'un des rapports sociaux qui organise le monde social et les pratiques au même titre que la classe sociale ou la catégorisation ethnoraciale. Aussi ce séminaire se propose-t-il d'ouvrir un espace de discussion autour des dimensions identitaires et performatives du genre, des modèles de masculinité et de féminité promus et négociés dans les médias et de la sexuation des usages médiatiques. L'objectif est de décrypter les modalités de la représentation et de l’expression du genre, à travers l'analyse des modes de catégorisation, des performances et des traces (ou de l'absence de traces) corporelles dans différents dispositifs médiatiques (web, presse, télévision, cinéma). Deux dimensions connexes seront abordées lors des séances. Avec la médiatisation des controverses sur le mariage pour tous, la parentalité, la parité ou encore le port du voile à l'école se dessine une articulation du genre avec les variables de la sexualité, de la race, de la religion, etc., qu'il nous paraît nécessaire d'explorer. Par ailleurs, il nous semble pertinent d'appréhender les modalités de représentation et les formes d'expression du genre selon les différents médias, reposant sur des dispositifs de médiation qui n'accordent pas la même place à la corporalité. L'attention sera également portée aux outils et méthodes spécifiques à l'analyse du genre dans les médias (analyse linguistique, analyse de discours, analyse sémiotique, analyse sociologique des représentations). Seront privilégiées les approches qui convoquent les sciences de l'information et de la communication ainsi que les disciplines voisines (histoire, cultural studies, sociologie, sciences politiques, psychologie).




Programme de séances

Vendredi 9 février, 16h - 18h

IMI, salle De Vinci, 62 bd de Sébastopol, 75003 Paris (métro Réaumur Sébastopol ou Étienne Marcel).
  • Jamil Dakhlia (Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle, IRMECCEN) : « Marine, Brigitte, Ségolène et les autres... ou la politique au féminin people » dans le cadre du séminaire Genre, Médias et Communication organisé par l’équipe EPIN du laboratoire COSTECH (UTC) et le laboratoire IRMECCEN (Sorbonne Nouvelle).

« Marine, Brigitte, Ségolène et les autres... ou la politique au féminin people »

Les magazines people abondent en stéréotypes de genre, décrivant avec force clichés (dans tous les sens du terme) un « éternel féminin » assigné aux affects, à l’apparence et au care. Ces lieux communs sont plus flagrants encore à chaque fois qu’ils sont mis en tension avec une représentation de la sphère politique : ils s’appliquent alors de façon indiscriminée aux femmes politiques et aux conjointes d’hommes politiques. Adossée à une analyse du discours de la presse de célébrités et de Paris Match pendant et entre les campagnes présidentielles de 2012 et 2017, cette intervention ne visera pas seulement à montrer sous quelles formes de tels poncifs peuvent être reconduits mais également comment d’autres facteurs les infléchissent, tels que les propriétés du médium presse magazine, la relation énonciative spécifiques proposée par chaque titre, le public visé ou encore la conjoncture politique. Il s’agira aussi et surtout d’interroger la négociation de valeurs qui s’opère dès que les personnalités prises en charge présentent des écarts à des schémas de genres traditionnels : ethos « viriliste » (Coulomb-Gully 2012) et extrémisme politique dans le cas de Marine Le Pen ou Marion Maréchal, ou âge plus élevé que celui de son conjoint (Brigitte Macron).

Vendredi 16 mars 2018, 16h - 18h

ISCC – Salle Akoun (20 rue Berbier du mets - 75013 Paris)
  • Keivan Djavadzadeh (Lille 2, Cresppa-LabToP) « “They mad ’cause I’m a girl”. Genre, race et sexualité dans l’industrie musicale hip hop ».

Vendredi 4 mai 2018, 16h - 18h

IMI - Salle Descartes
  • Julie Abbou (Aix-Marseille Université, LPL) : « Pratiquer une politique de la grammaire : Média obliques, cultures politiques subversives, républicanisme linguistique, gender-washing  et autres lieux d'achoppement politique du genre en langue ».

Lieux

  • Institut du Management et de l'Information (IMI) - 2e étage - Salle De Vinci - 62 bd de Sébastopol
    Paris 03 Temple, France (75003)

Dates

  • vendredi 09 février 2018
  • vendredi 16 mars 2018
  • vendredi 04 mai 2018

Mots-clés

  • genre, médias, communication, intersectionnalité, sciences de l'information et de la communication

Contacts

  • virginie julliard
    courriel : virginie [dot] julliard [at] utc [dot] fr

Source de l'information

  • virginie julliard
    courriel : virginie [dot] julliard [at] utc [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Genre, médias et communication », Séminaire, Calenda, Publié le jeudi 08 février 2018, http://calenda.org/433242