AccueilLa psychanalyse et le soin psychique en institution

La psychanalyse et le soin psychique en institution

Psychoanalysis and psychic care in institutions

*  *  *

Publié le jeudi 22 février 2018 par João Fernandes

Résumé

Ce colloque vise à donner la parole à ceux qui, dans les institutions de soin, s’efforcent de travailler avec ces enjeux parfois divergents. Qu’ils soient cliniciens ou gestionnaires, en charge d’un dispositif thérapeutique, d’un service, d’une institution, responsables de l’organisation des soins, ils travaillent à soutenir une posture clinique chez les professionnels du soin, à inventer des cadres où l’accueil de la subjectivité demeure au cœur des préoccupations des politiques institutionnelles. Un demi-siècle après « Le psychanalyste sans divan », où Paul-Claude Racamier, René Diatkine, Serge Lebovici, s’interrogeaient sur la place des savoirs et des pratiques psychanalytiques dans les institutions de soin psychiatrique, où en est-on aujourd’hui ? Quelle est encore la place de la psychanalyse dans la santé mentale contemporaine ?

Annonce

Appel à contribution SESSION POSTER

Argumentaire

La référence à la psychanalyse invite les professionnels du soin psychique à adopter une posture clinique, faite d’attention portée à la singularité des personnes accueillies et soignées, de respect d’une temporalité psychique irréductible, d’intérêt pour les aspects inconscients et conflictuels de la vie psychique. La relation de soin est considérée dans sa dimension intersubjective : le professionnel qui s’y implique est lui-même aux prises avec une vie pulsionnelle, une conflictualité interne et externe, des aménagements défensifs, des attitudes relevant de mouvements « contre-transférentiels » inconscients, une position subjective face à la vie psychique groupale et institutionnelle. Il est d’usage de considérer que ces exigences cliniques s’accordent mal aux politiques de soin contemporaines, où les logiques de rentabilité, d’évaluation, de qualité, de responsabilité, de traçabilité, réduiraient la créativité et l’intersubjectivité ; où les démarches d’autonomisation, de réinsertion, de réadaptation, de réhabilitation, de remédiation, d’éducation thérapeutique, se feraient forcément au détriment de l’accueil de la subjectivité et du soin relationnel. Ce colloque vise à donner la parole à ceux qui, dans les institutions de soin, s’efforcent de travailler avec ces enjeux parfois divergents. Qu’ils soient cliniciens ou gestionnaires, en charge d’un dispositif thérapeutique, d’un service, d’une institution, responsables de l’organisation des soins, ils travaillent à soutenir une posture clinique chez les professionnels du soin, à inventer des cadres où l’accueil de la subjectivité demeure au cœur des préoccupations des politiques institutionnelles. Un demi-siècle après « Le psychanalyste sans divan », où Paul-Claude Racamier, René Diatkine, Serge Lebovici, s’interrogeaient sur la place des savoirs et des pratiques psychanalytiques dans les institutions de soin psychiatrique, où en est-on aujourd’hui ? Quelle est encore la place de la psychanalyse dans la santé mentale contemporaine ?

Modalités d’envoi des propositions

Les jeunes chercheurs (Master 2, doctorants), chercheurs (docteurs) et professionnels souhaitant contribuer à cette journée sont invités à envoyer leur proposition de communication affichée (poster), comportant :

  • un titre ;
  • un résumé (200 mots environs) ;
  • une bibliographie ;
  • et une courte biographie

Avant le 30 mars 2018

A l’adresse suivante : colloque.psychanalyse@gmail.com

Merci de préciser dans l’objet du mail « Proposition de communication affichée » Les posters sont prévus en langue française Les résultats de la sélection seront communiqués par mail le 5 Avril 2018 au soir.

Comité scientifique

  •  Florent Poupart, MCF en psychologie clinique, Université Toulouse Jean Jaurès
  •  Michelle Catteeuw, PAST en psychologie clinique, Université Toulouse Jean Jaurès
  •  Mathilde Coulanges, ATER en psychologie clinique, Université Toulouse Jean Jaurès
  •  Anne Pézet, Doctorante en psychologie clinique, Université Toulouse Jean Jaurès

Lieux

  • Grand Amphithéâtre - 5, Allées Antonio Machado
    Toulouse, France (31)

Dates

  • vendredi 30 mars 2018

Mots-clés

  • psychanalyse, institution, soins, clinique

Source de l'information

  • Mathilde Coulanges
    courriel : coulange [at] univ-tlse2 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« La psychanalyse et le soin psychique en institution », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 22 février 2018, https://calenda.org/434300

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal