HomeVulnerabilities and digital incivility

Vulnerabilities and digital incivility

Vulnérabilités et incivilités numériques

*  *  *

Published on Wednesday, February 21, 2018 by João Fernandes

Summary

Les communications numériques en milieu professionnel, qu’il s’agisse du monde politique, comme de celui du monde socio-professionnel se transforment sous l’effet de l’usage intensif des messageries électroniques, des réseaux sociaux et autres outils digitaux. Une préoccupation croît, avec celle des usages ; elle concerne la multiplication des incivilités numériques, sources de risques psychosociaux au travail, qui peuvent faire le lit de maltraitances plus graves comme le harcèlement. Parfois l’incivilité précède de peu la violence des échanges dont la régulation devient problématique. Ces phénomènes encore peu pris en compte par les organisations de travail feront l’objet d’un regard prospectif à l’occasion de cette journée d’études interdisciplinaire mêlant des chercheurs en sciences de l'information et de la communication, en Psychologie sociale et du travail et en droit.

Announcement

Programme

Accueil 8H45

9H00 Introduction par Valérie Carayol

  • 9H30 « Bad buzz : incivilités, viralité et vulnérabilité politique sur Twitter pendant la campagne présidentielle de 2017 » Alex Frame (Université de Bourgogne)
  • 10H "Travailler ses clics pour affecter ses publics : entre tactiques ordinaires et stratégies organisationnelles" Camille Alloing (IAE Poitiers)
  • 10H30 "Désinformation et propagande d’extrême droite sur les réseaux socionumériques: constats et solutions » Nikos Smyrnaios (Université de Toulouse 3)

11H Pause

  • 11H20  Incivilités numériques au travail : Vers l’émergence de nouvelles normes sociales d’interaction ?  Hélène Labarre, Annabelle Dominique et Marie-Line Félonneau (Université de Bordeaux)
  • 11H50 « Ethique de l’attention et régulation des usages numériques : effets sur la vulnérabilité communicationnelle au travail » Corinne Louis-Joseph & Christine Lagabrielle (Université de Toulouse 2)

12H 20 Pause déjeuner sur place (Buffet)

  • 13H 45 « Incivilités numériques au travail : comment les professionnels de la Qualité de vie au travail envisagent-ils le phénomène?"  Aurélie Laborde (Université Bordeaux Montaigne)
  • 14H 15 « Du harcèlement au cyber harcèlement: quelles reconfigurations des pratiques  de communication ? » Delphine Dupré (Université Bordeaux Montaigne)
  • 14H45 « (Dé)connexion, harcèlement, vie privée, quelle approche du droit du travail? » Loïc Lerouge (Université de Bordeaux)

15H 15  Débat avec la salle, sur les questions évoquées dans la journée.

16H 30 Fin de la journée

Les intervenants

Camille Alloing est Maître de conférences en Sciences de l’information et de la communication à l’IAE de l’Université de Poitiers. Il consacre ses travaux universitaires à l'étude des pratiques de production et consommation de l’information en ligne, spécifiquement sur des terrains organisationnels. Il a publié en 2016 un ouvrage dédié à la question de l’(e)réputation (CNRS Editions), et en 2017 avec Julien Pierre "Le Web affectif" (INA Editions).

Valérie Carayol est Professeure des universités en Sciences de l’information et de la Communication à l'université Bordeaux Montaigne, où elle est responsable de l’équipe COS du laboratoire MICA (EA 4426). Elle consacre ses travaux à la communication organisationnelle et notamment aux questions de temporalités en lien avec les pratiques des TIC au travail. Elle co-pilote un programme de recherche sur les incivilités numériques Civilinum financé par la Région Nouvelle Aquitaine,avec Aurélie Laborde. Elle a publié en 2017 un ouvrage en c-écriture intitulé « La laisse électronique : Les cadres débordés par les TIC » (Ed. MSHA)

Annabelle Dominique est  Docteure en Psychologie sociale  et coordinatrice pédagogique au Collège des Sciences de l'Homme de l’Université de Bordeaux.

Delphine Dupré est doctorante contractuelle au sein du laboratoire MICA de  l'Université Bordeaux Montaigne. Sa thèse, dirigée par Valérie Carayol et Aurélie Laborde, porte sur les incivilités par messagerie électronique dans les relations managériales et s’inscrit dans le projet précité Civilinum.

Marie-Line Félonneau est Professeure de Psychologie sociale et environnementale à l’université de Bordeaux et membre du laboratoire de Psychologie EA 4139 https://labpsy.u-bordeaux.fr .Ses recherches portent notamment sur les déterminants psychosociaux du rapport du sujet à son environnement tant local que global. Elle a participé en 2017 au  Handbook of Evironmental Psychology and Quality of Life Research, Springer.

Alex Frame est Maître de conférences en sciences de l’information et de la communication à l’Université de Bourgogne, où il fait partie du centre de recherche Texte-Image-Langage (EA4182). Ses recherches portent sur les rapports dialectiques entre cultures et communication dans les domaines suivants : communication interculturelle, communication politique, communication des organisations, médias numériques et mondialisation.

Hélène Labarre est actuellement  étudiante en Master 2 «  Ingénierie et Recherche Psychosociales ». Elle mène simultanément une recherche action sur les usages pédagogiques du numérique et une recherche sur les processus psychosociaux sous tendant le déni environnemental.

Aurélie Laborde est Maître de conférences en sciences de l’information et de la communication à l'université Bordeaux Montaigne et membre du COS (laboratoire MICA EA 4426). Elle co-pilote le programme de recherche sur les incivilités numériques Civilinum avec Valérie Carayol et anime un groupe de discussion sur les incivilités numériques au travail dans le cadre du réseau SQVT Nouvelle Aquitaine.

Christine Lagabrielle est Professeure de Psychologie sociale du travail et des organisations à l’Université Toulouse Jean Jaurès. Une partie de ses recherches s’inscrit dans le champ de la santé au travail. Elle a coordonné en 2014 un ouvrage collectif sur « Risques Psychosociaux et santé au travail ».

Loïc Lerouge est juriste, Chargé de recherche HDR au CNRS (UMR 5114), Centre de droit comparé du travail et de la sécurité sociale (COMPTRASEC), à l’Université de Bordeaux Il est responsable de l'axe "Santé physique et mentale des travailleurs et des personnes" du laboratoire COMPTRASEC. En tant que chercheur dans le champ du droit comparé des risques psychosociaux au travail, du harcèlement au travail, il a publié de nombreux articles et ouvrages sur ces sujets http://comptrasec.u-bordeaux.fr/les-membres/lo-c-lerouge.

Corinne Louis-Joseph est cadre informatique dans une société de services. Elle mène une recherche dans le cadre d’études en Psychologie sur les incivilités numériques.

Nikos Smyrnaios est Maître de conférences à l’Université Toulouse III Paul Sabatier, chercheur au Laboratoire d’études et de recherches appliquées en sciences sociales (Lerass). Il est l’auteur avec Emmanuel Marty de « Profession "nettoyeur du net". De la modération des commentaires sur les sites d’information français », Réseaux, no 205, La Découverte, 2017, p. 57-90.

Places

  • Salle Jean Borde - 10 Esplanade des Antilles
    Pessac, France (33607)

Date(s)

  • Thursday, March 15, 2018

Keywords

  • communication, organisation, TIC, travail, risques psycho-sociaux, psychologie sociale

Contact(s)

  • Valérie Carayol
    courriel : valerie [dot] carayol [at] u-bordeaux-montaigne [dot] fr

Reference Urls

Information source

  • Valérie Carayol
    courriel : valerie [dot] carayol [at] u-bordeaux-montaigne [dot] fr

To cite this announcement

« Vulnerabilities and digital incivility », Study days, Calenda, Published on Wednesday, February 21, 2018, https://calenda.org/434435

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal