AccueilUne Préhistoire sans dualismes ?

Une Préhistoire sans dualismes ?

Prehistory without dualisms? Rethinking the relations between humans and non-humans

Repenser les relations entre humains et non-humains

*  *  *

Publié le mardi 13 mars 2018 par Anastasia Giardinelli

Résumé

En Préhistoire, les études revendiquent volontiers leur interdisciplinarité, voire leur transdisciplinarité. Cette recherche de nouveaux moyens, de nouvelles méthodes ne concerne pourtant pas de manière homogène les différentes disciplines fréquentées par ce champ chronologique. Les méthodes qui relèvent de l’ingénierie ou de la technoscience ont un avantage certain pour satisfaire l’appétit des préhistoriens. Parallèlement, les reconfigurations qui s’opèrent depuis de nombreuses années aux intersections de l’Anthropologie, des études portant sur la technique et de la sociologie des sciences ne pénètrent pas vraiment ce champ disciplinaire, du moins en France et particulièrement pour le Paléolithique. 

Annonce

Argumentaire

En Préhistoire, les études revendiquent volontiers leur interdisciplinarité, voire leur transdisciplinarité. Cette recherche de nouveaux moyens, de nouvelles méthodes ne concerne pourtant pas de manière homogène les différentes disciplines fréquentées par ce champ chronologique. Les méthodes qui relèvent de l’ingénierie ou de la technoscience ont un avantage certain pour satisfaire l’appétit des préhistoriens. La machine demeure l’instrument de différenciation du Passé et du Présent, de l’objectivité et de la subjectivité. Par contact, ces distinctions imprègnent au même degré les autres domaines de la Préhistoire, même si ils ressortent d’approches envisagées comme qualitatives.

Parallèlement, les reconfigurations qui s’opèrent depuis de nombreuses années aux intersections de l’Anthropologie, des études portant sur la Technique et de la sociologie des sciences ne pénètrent pas vraiment ce champ disciplinaire, du moins en France et particulièrement pour le Paléolithique. Cela pose donc une question : jusqu’où l’interdisciplinarité est elle souhaitée ? On voit bien le risque que pourraient encourir les préhistorien.ne.s à remettre en question les grands dualismes qui fondent leur discipline (Nature/culture, Sujet/Objet, Technique/Social, Passé/Présent …). Voyons plutôt en cela une grande chance.

Sommes-nous capables de comprendre des vestiges sans coloniser le passé par une projection aveugle de notre ontologie naturaliste ? Devons-nous continuer à exploiter les rennes, les figurer de manière réaliste, tout en gérant rationnellement les ressources minérales par le biais de stratégies socio-économiques adaptatives et résilientes ? Est-il possible de défaire quelques nœuds de notre « constitution moderne » ?

Tous les outils sont pourtant à portée de la main, que l’on se tourne vers l’Anthropologie symétrique, déclinée en archéologie symétrique, les Material Culture Studies, l’Agency, les analyses permises par le tournant ontologique, le renouveau porté par la revue Techniques & Cultures … Toutes les cartes sont disponibles pour réorganiser en profondeur les rapports entre Humains et Non-humains, pour les libérer des catégories assignées de force. Beaucoup de collègues ne s’en privent d’ailleurs pas (C. Gosden, M. Shanks, L. Malafouris, M.-A. Dobres, C. Tilley …) sans constituer pour autant un champ de réflexion unifié.

Le gué est pourtant difficile à franchir. Plusieurs parmi nous portent les envies transmises par les travaux de P. Descola, B. Latour, de T. Ingold ou bien d’autres, sans parvenir à franchir le Rubicon. D’autres ont déjà commencé à investir l’autre rive.

Face à l’ampleur de la tâche, pourquoi ne pas se retrouver autour de ces questions ? La meilleure solution serait de se réunir dans le cadre d’une journée d’études. Nous pourrions décrire comment chacun a franchi le cap, avec quels outils conceptuels, avec l’aide de qui. Expliquer comment ces outils ont permis de reconfigurer sa relation à l’objet d’étude et donc sa perception du passé. L’objectif serait concrètement de partager, de mettre en commun les techniques développées par chacun.e pour intégrer ces champs de réflexion. Nous pourrions alors envisager la diversité des perspectives portées par ces courants qui ont en commun la volonté de rétablir une symétrie dans les relations.

De manière conviviale, plusieurs présentations pourraient avoir lieu pour générer des discussions collectives. Selon les propositions reçues, cette journée serait organisée par thème ou par courant théorique. Il est donc nécessaire de bien présenter ces deux points dans le cadre d’un résumé d’une demi page. L’idéal serait de constituer un groupe de travail qui par la suite se réunirait périodiquement autour de ces questions. A l’issue de cette réunion, nous discuterons également de l’intérêt de la publier et de la forme d’une telle publication.

Modalités de soumission

Les propositions d'une demi page sont à envoyer à Damien Pesesse

jusqu'au 31 mai 2018

(damien.pesesse@univ-rennes2.fr - Université de Rennes 2, UMR6566 Creaah).

Elles devront précisier les thèmes considérés et se situer théoriquement : références aux auteurs, au(x) courant(s) de pensée. Une courte bibliographie peut être jointe.

Cette rencontre aura lieu le mercredi 21 novembre à Rennes, dans la Maison des Sciences de l’Homme de Bretagne, salle 005. Une journée supplémentaire, le 22 novembre, pourra être organisée selon le nombre de propositions reçues. Du temps sera offert pour que les présentations puissent explorer profondément les sujets abordés et pour que de copieuses discussions prennent le temps de se développer. Dans cette optique, la participation à cette journée d’étude est réservée aux intervenant.e.s.

Comité scientifique

Damien Pesesse (Université de Rennes 2, UMR6566 Creaah).

Lieux

  • Maison des Sciences de l'Homme de Bretagne
    Rennes, France (35)

Dates

  • jeudi 31 mai 2018

Mots-clés

  • Préhistoire, Anthropologie, Symétrie

Contacts

  • Damien Pesesse
    courriel : damien [dot] pesesse [at] univ-rennes2 [dot] fr

Source de l'information

  • Damien Pesesse
    courriel : damien [dot] pesesse [at] univ-rennes2 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Une Préhistoire sans dualismes ? », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 13 mars 2018, https://calenda.org/435841

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal