AccueilLa représentation de l’histoire au sein des collections du musée de Versailles

La représentation de l’histoire au sein des collections du musée de Versailles

The representation of history in the collections of the Museum of the Palace of Versailles

Revue « Bulletin du Centre de recherche du château de Versailles »

*  *  *

Publié le lundi 19 mars 2018 par Elsa Zotian

Résumé

Imaginées à partir de 1833, inaugurées en 1837, les galeries historiques de Versailles voulues par Louis-Philippe ont été enrichies jusque sous la IVe République. Démantelées à partir de 1892, date de la prise de fonction de Pierre de Nolhac comme conservateur du musée de Versailles, elles n’ont été que partiellement présentées au public durant le XXe siècle. Constitutif du schéma directeur de l’Établissement public de Versailles, un grand chantier d’aménagement architectural et muséographique est prévu à partir de 2022. Il est précédé par un programme de recherche destiné à préparer et à orienter le projet muséographique du redéploiement des collections des galeries historiques.

Annonce

Pour son programme triennal 2017-2019, le Centre de recherche du château de Versailles a lancé un axe de recherche sur « La représentation de l’histoire au sein des collections du musée de Versailles  » et souhaite publier des articles relatifs à cette thématique sur le Bulletin du Centre de recherche du château de Versailles.

Argumentaire

Imaginées à partir de 1833, inaugurées en 1837, les galeries historiques de Versailles voulues par Louis-Philippe ont été enrichies jusque sous la IVe République. Les collections sont constituées de 7 000 peintures (dont 1 200 scènes historiques) et de 1 500 sculptures.

Démantelées à partir de 1892, date de la prise de fonction de Pierre de Nolhac comme conservateur du musée de Versailles, les galeries historiques n’ont été que partiellement présentées au public durant le XXe siècle. Constitutif du schéma directeur de l’Établissement public de Versailles, un grand chantier d’aménagement architectural et muséographique est prévu à partir de 2022. Il est précédé par un programme de recherche destiné à préparer et à orienter le projet muséographique du redéploiement des collections des galeries historiques.

Thématiques

Cinq thèmes permettront ainsi d’accompagner cette réflexion sur les moyens de rendre accessible au public ces galeries. En effet, malgré ses lacunes, cette collection constitue le témoignage fort d’une certaine vision de l’histoire de France que le musée national du château de Versailles doit aujourd’hui analyser et interroger.

I- Les préfigurations des galeries historiques de Versailles : représenter l’histoire de France

  • Choix et représentations du grand homme au XVIIIe siècle : quels modèles pour les galeries historiques 
  • Alexandre Lenoir et le musée des Monuments français

II- Un musée dans une résidence : stratégies de présentation

  • Versailles, lieu prédestiné
  • Partis muséographiques
  • Visiter les Galeries historiques, de Louis-Philippe à nos jours

III- Visions de l’histoire en France et en Europe

  • La mise en valeur des grands ensembles constitués au XIXe siècle : des grands programmes municipaux aux musées historiques placés sous le sceau du génie national en Europe
  • De la National Portrait Gallery au Deutsches Historisches Museum : les musées d’histoire en Europe

IV- Actualité de l’historiographie et de l’iconographie des galeries historiques de Versailles

  • La vision du Moyen Âge : qu’en reste-t-il  ?
  • La place de Louis XIV : le génie du lieu de nos jours comme à l’époque de Louis-Philippe
  • Et Napoléon dans tout ça  !
  • La série de portraits au XXIe siècle
  • Une histoire au service de la réconciliation nationale

V- Réinventer les galeries historiques de Versailles au XXIe siècle

  • Un discours sur l’histoire de l’art à travers la représentation de l’histoire
  • En marge d’une histoire militaire : la célébration du mérite civil
  • Le héros, le génie et le saint : quelle place pour ces figures au XXIe siècle ?
  • Galeries historiques et enseignement : des manuels scolaires à l’imaginaire collectif
  • La geste nationale et les publics d’aujourd’hui

Soumission et évaluation d’une publication

Dans un premier temps, les propositions d’articles (sous forme de résumés d’environ 5 000 signes) devront être adressées à Alexandre Maral en français ou en anglais. Ces propositions seront examinées par le comité scientifique.

Si les propositions sont retenues par le comité scientifique, les articles complets seront évalués à la fois par ce dernier et par deux évaluateurs du comité de lecture du Centre de recherche du château de Versailles (ou par des personnalités extérieures désignées par le comité de lecture ou le comité scientifique le cas échéant).

Les propositions d’articles doivent être soumises

avant le 30 septembre 2018.

Les auteurs devront fournir :

  • Nom et prénom du/des auteur(s), institution de rattachement, courrier électronique  ;
  • Titre de l’article  ;
  • Une proposition de 5 000 signes précisant le sujet et la problématique de l’article, le cadre théorique, la méthodologie, les sources et les principales références bibliographiques utilisées ;
  • Un curriculum vitae abrégé.

Les propositions pourront être présentées dans les langues suivantes : français, anglais, allemand, italien, espagnol.

Les articles définitifs seront d’environ 40 000 signes (bibliographie et notes de bas de pages comprises) et devront être envoyés au plus tard début juin 2019.

Les auteurs devront se conformer aux normes rédactionnelles du Bulletin.

Comité de pilotage

Représentants des membres fondateurs du G.I.P. CRCV et experts :

  • Laurent Avezou, professeur d’histoire au lycée Pierre-de-Fermat à Toulouse (classe préparatoire à l’École des chartes) ;
  • Philippe Boutry, président de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne ;
  • Chantal Grell, professeur à l’université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines ;
  • Barthélemy Jobert, président de l’université Paris-Sorbonne – Paris IV ;
  • Jean-Marie Le Gall, professeur à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne ;
  • Jean-Michel Leniaud, professeur à l’École nationale des chartes ;
  • Philippe Luez, conservateur général du patrimoine, directeur du musée national de Port-Royal-des-Champs ;
  • Gérard Sabatier, professeur émérite des universités, président du Comité scientifique du Centre de recherche du château de Versailles ;
  • Thierry Sarmant, conservateur en chef du patrimoine au Service historique de la Défense.

Conservateurs au château de Versailles :

  • Lionel Arsac, conservateur au département des Sculptures ;
  • Gwenola Firmin, conservateur au département des Peintures ;
  • Frédéric Lacaille, conservateur en chef au département des Peintures ;
  • Béatrice Sarrazin, conservateur général, responsable du département des Peintures.

Centre de recherche du château de Versailles :

  • Alexandre Maral, directeur ;
  • Mathieu da Vinha, directeur scientifique ;
  • Matilde Cassandro-Malphettes, secrétaire général.

Lieux

  • Versailles, France (78)

Dates

  • dimanche 30 septembre 2018

Mots-clés

  • Versailles, galeries historiques, Louis-Philippe, musée d'histoire, histoire militaire, héros, saint, historical galeries, history museum, military history, hero

Contacts

  • Mathieu Da Vinha
    courriel : mathieu [dot] da-vinha [at] chateauversailles [dot] fr
  • Alexandre Maral
    courriel : alexandre [dot] maral [at] chateauversailles [dot] fr

Source de l'information

  • Alexandre Pioch
    courriel : alexandre [dot] piochl [at] chateauversailles [dot] fr

Pour citer cette annonce

« La représentation de l’histoire au sein des collections du musée de Versailles », Appel à contribution, Calenda, Publié le lundi 19 mars 2018, https://calenda.org/436166

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal