AccueilReprésentations du tourisme dans le cinéma de fiction

Représentations du tourisme dans le cinéma de fiction

The representations of tourism in cinema fiction

*  *  *

Publié le vendredi 16 mars 2018 par Céline Guilleux

Résumé

Les liens entre le tourisme et le cinéma ont récemment donné lieu à plusieurs explorations systématiques. D’un côté, on a montré comment le cinéma – et en particulier le cinéma des premiers temps – jouait sur l’attraction des voyages virtuels, au point que l’expérience filmique peut être rapportée à une expériencetouristique (Gunning, 1995). De l’autre, on a analysé comment le cinéma avait influencé ou déterminé certaines pratiques touristiques (film inducedtourism, Beeton, 2005), que ce soit en promouvant des destinations ou en instituant les lieux de tournages en attractions touristiques (Vicky, Christina, Barcelone, W. Allen, 2008). Ce numéro de Via@ propose d’explorer une troisième piste, en examinant comment le cinéma de fiction met et a mis en scène les acteurs, les pratiques et les lieux touristiques.

Annonce

Guest Editors

  • Jean-François Staszak, Université de Genève
  • Alfonso Fernández Tabales, Universidad de Sevilla
  • Carmen Puche Ruiz, Universidad de Sevilla

Argumentaire

Les liens entre le tourisme et le cinéma ont récemment donné lieu à plusieurs explorations systématiques. D’un côté, on a montré comment le cinéma – et en particulier le cinéma des premiers temps – jouait sur l’attraction des voyages virtuels, au point que l’expérience filmique peut être rapportée à une expériencetouristique (Gunning, 1995). De l’autre, on a analysé comment le cinéma avait influencé ou déterminé certaines pratiques touristiques (film inducedtourism, Beeton, 2005), que ce soit en promouvant des destinations ou en instituant les lieux de tournages en attractions touristiques (Vicky, Christina, Barcelone, W. Allen, 2008).

Ce numéro de Via@ propose d’explorer une troisième piste, en examinant comment le cinéma de fiction met et a mis en scène les acteurs, les pratiques et les lieux touristiques. De EuropeanRest Cure (Edwin S. Porter 1904) et Le coffret de Tolède (L. Feuillade, 1914) à la trilogie des Camping (F. Onteniente 2006, 2010, 2016) ou Minuit à Paris (W. Allen 2012) en passant par Vacances romaines (W. Wyler, 1953), Vacances à Venise (D. Lean 1955) et les Vacances de Monsieur Hulot (J. Tati 1953), nombreux sont les films qui font du tourisme et des touristes leur motif principal, encore plus nombreux ceux où ils apparaissent comme un motif secondaire. Beaucoup sont des comédies (National Lampoon’s Vacation, H. Ramis, 1983; Ferie d'agosto, P. Virzì, 1995), mais on trouve aussi du tourisme dans le drame (Soleit et ombre, J. Roques, J. Lasseyne, 1922 ; Lost in Translation, S. Coppola, 2003), la science-fiction (Passengers, M. Tyldum, 2016), voire le cinéma pornographique (EinlasterhafterSommer, G. Loubeau, 1982).

Un premier enjeu est d’examiner quels touristes, quelles pratiques, quelles destinations touristiques le cinéma – selon l’époque, le lieu ou le genre – choisit de montrer. Il s’agit d’identifier et de caractériser certains motifs touristiques récurrents ou non, probablement stéréotypés, présents dans le cinéma et qui peut-être lui sont propres, d’examiner d’où ils viennent et comment ils évoluent.

Une fois ces motifs identifiés, un deuxième enjeu réside dans leur analyse filmique. Comment tels touristes, telles pratiques ou tels lieux touristiques sont-ils mis-en scène dans tels films, et pourquoi ? Quels sont leurs rôles dans la dramaturgie ? En quoi constituent-ils des ressources cinématographiques, et pour faire quoi ? Quelles sont les visions du tourisme que nous propose le cinéma ? Le mot vision est-il d’ailleurs le bon ?

Un troisième enjeu consiste ensuite à demander dans quelle mesure et de quelle façon les films qui montrent des touristes ont ou ont eu des conséquences sur les acteurs, les pratiques et les lieux touristiques eux-mêmes. Qu’est-ce que Camping a changé au camping, les Bronzés (P. Leconte, 1978) au bronzage, Manolo la nuit (M. Ozores, 1973) aux night-clubs de la Costa del Sol ou EatPray Love (R. Murphy, 2010) aux repas, prières et amours des touristes pendant leurs vacances ? Quels sont les acteurs, les lieux ou les pratiques que ces films ont pu transformer , à partir du rôle du touriste « made in Hollywood » que Rodanthi Tzanelli (2007) a perçu ? Dans quelle mesure les films figurant des motifs touristiques ont changé les représentations qu’on se fait des touristes, des pratiques ou des lieux touristiques, voire les jugements à leur propos et les attitudes à leur égard, que l’on reproduit pendant ses voyages (Monsieur Morimoto, N. Sornaga, 2008 ; Minuit à Paris, W. Allen, 2011) ? Ces questions invitent à compléter l’analyse des films par celle de leur réception et de leurs éventuels effets sur leurs audiences, transformées en touristes-interprètes, protagonistes pendant leur visite.

L’objectif de ce numéro n’est pas de nous faire mieux connaître le cinéma, mais bien de nous faire mieux comprendre le tourisme. Mais que nous apprend donc sur le tourisme sa mise en scène dans lecinéma ? Dans l’espoir de quelle plus-value ? L’examen de ces œuvres de fiction peut-il révéler à propos du tourisme des éléments que l’observation des « vrais » lieux, acteurs et pratiques touristiques laisserait dans l’ombre ? Il y a là un dernier enjeu, d’ordre méthodologique et épistémologique.

Pour répondre à ces questions, qu’il est bien sûr possible voire souhaitable de croiser, toutes les disciplines sont évidemment bienvenues, et tous les films, de toutes les époques et de tous les pays, se prêtent à l’exercice. On évitera toutefois les approches trop monographiques et privilégiera l’analyse de corpus cinématographiques plutôt que celle d’une œuvre isolée.

Modalités de soumission

Les propositions devront être adressées par courrier électronique

avant le 28 avril 2018

aux adresses : redaction[at]viatourismreview.com; maria.gravari-barbas[at]univ-paris1.fr

Voir le document « Recommandations aux auteurs » : https://viatourism.revues.org/1164.

Comité de rédaction

Directeur de la Publication

  • Maria Gravari-Barbas, Professeur, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Directeur honoraire

  • Rémy Knafou, Professeur émérite, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Secrétaire de rédaction

  • Camille Rouchi, Maître de conférences, Université de Bretagne occidentale

Membres

  • Salvador Anton Clave, Profesor, Universitat Rovira i Virgili (Tarragone)
  • Philippe Bachimon, Professeur, Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse
  • Francesca Cominelli, Maître de conférences, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
  • Frederico Couto Marinho, Profesor, Universidade Federal de Minas Gerais
  • Fiorella Dallari, Professore, Università di Bologna
  • Anya Diekmann, Chargée de cours, Université Libre de Bruxelles
  • Bernard Debarbieux, Professeur, Université de Genève
  • Jean-Michel Decroly, Professeur, Université Libre de Bruxelles
  • Alfonso Fernández-Tabales, Profesor, Universidad de Sevilla
  • Carine Fournier, Maître de conférences, Université de Bretagne occidentale
  • Tim Freytag, Professor, Universität Freiburg
  • Nelson Graburn, Professor emeritus, University of California
  • Maria Gravari-Barbas, Professeur, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
  • Sébastien Jacquot, Maître de conférences, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
  • Estela Marine, Maître de conférences, Universitat de Lleida
  • Alessia Mariotti, Ricercatore confermato, Università di Bologna
  • Jean-François Staszak, Professeur, Université de Genève
  • Hervé Théry, Professeur invité, Universidade de São Paulo
  • Antonio Zárate-Martín, Profesor, Universidad Nacional de Educación a Distancia (Madrid)

Comité scientifique

  • Adyr Balestreri Rodrigues, Universidade de São Paulo, Brasil, Geografia
  • Mohamed Berriane, Université Mohammed V, Rabat, Maroc, Géographie
  • Roberto Cellini, Università degli Studi di Catania, Italia, Economia politica
  • Tiziana Cuccia, Università degli Studi di Catania, Italia, Politica Economica
  • Susan Fainstein, Harvard University, United States of America, Urban planning
  • Michael Di Giovine, University of Chicago, United States of America, Anthropology
  • Daniel Hiernaux, Universidad Autónoma Metropolitana Iztapalapa, México, Geografía
  • Eric T. Jennings, University of Toronto, Canada, History
  • Lucie K. Morisset, Université du Québec à Montréal, Canada, Histoire de l’architecture et de l’urbanisme
  • Claudio Minca, Wageningen University, Netherlands, Geography
  • Yoel Mansfeld, University of Haifa, Israel, Tourism Planning & Development
  • Douglas Pearce, University of Wellington, Victoria, New Zeland, Tourism Management
  • Christine Petr, Institut d’Etudes politiques de Rennes, France, Marketing
  • David Picard, Universidade Nova de Lisboa, Portugal, Antropologia
  • Mike Robinson, Director, The Ironbridge Institute College of Arts and Law, The University of Birmingham, United Kingdom, Political Science
  • Jarkko Saarinen, University of Oulu, Finland, Geography
  • Ouidad Tebaa, Doyenne de la Faculté des Lettres de l’université Cadi Ayyad, Marrakech, Maroc, Lettres et Etudes culturelles
  • Tatjana Thimm, Hochschule Konstanz, Deutschland, Tourismusmanagement
  • Jordi Tresserras Juan, Universitat de Barcelona, España, Ciències Polítiques
  • José Fernando Vera Rebollo, Director del Instituto Universitario de Investigaciones Turísticas de la Universidad de Alicante, España, Geografía

Bibliographie

BEETON, S. (2005). Film-induced Tourism.Bristol, Buffalo, Toronto: Channel View Publications, Aspects of Tourism.

GUNNING, T. (1995). “The Whole World within Reach: Travel Images without Borders”, en COSANDEY, R., ALBERA, F. (1995). Cinéma sans frontiers 1896-1918. Images Across Borders. Lausanne: Ed. Payot.

TZANELLI, R. (2007). The cinematic tourist: explorations in globalization, culture, and resistance. London: Routledge.

Filmographie

COPPOLA S., Lost in translation, 2003

CORBUCCI S., Rimini Rimini, 1987 

FEUILLADE L., Le coffret de Tolède, 1914

JEAN-BAPTISTE L., La première étoile, 2009 ; La deuxième étoile, 2017

LEAN D., Vacances à Venise, 1955

LECONTE P., Les bronzés font du ski, 1979

LOUBEAU G., Einlasterhafter Sommer, 1982

MALLOY E. et MALLOY B., Snow, Sex& Sun,2001

MURPHY R., Eat Pray Love, 2010

ONTENNIENTE F., Camping, 2006 ; Camping 2, 2010 ; Camping 3, 2016

OZORES M., Manolo la nuit, 1973

PORTER Edwin S. , European Rest Cure, 1904

RAMIS H., National Lampoon’s Vacation, 1983

ROQUES J., Lasseyne J., Soleil et ombre, 1922

SORNAGA N., Monsieur Morimoto, 2007

TATI J., Vacances de Monsieur Hulot, 1953

TYLDUM M., Passengers, 2016

VANZINA C., Vacanze di Natale, 1983

VIRZI P., Ferie d'agosto, 1996 

WYLER W., Roman Holiday, 1953

WOODY A., Vicky, Christina, Barcelone, 2008

WOODY A., Minuit à Paris,2012

Dates

  • samedi 28 avril 2018

Mots-clés

  • tourisme, cinema

Contacts

  • Camille Rouchi
    courriel : camille [dot] rouchi [at] univ-paris1 [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Camille Rouchi
    courriel : camille [dot] rouchi [at] univ-paris1 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Représentations du tourisme dans le cinéma de fiction », Appel à contribution, Calenda, Publié le vendredi 16 mars 2018, https://calenda.org/436466

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal