AccueilMasculin/féminin : genre, condition féminine et déconstruction de la virilité dans les littératures du monde arabe (Maghreb & Machreq)

Masculin/féminin : genre, condition féminine et déconstruction de la virilité dans les littératures du monde arabe (Maghreb & Machreq)

Masculine/feminine: gender, the female condition and the deconstruction of virility in world literatures in the Arab world (Maghreb & Mashriq)

*  *  *

Publié le mardi 10 avril 2018 par Anastasia Giardinelli

Résumé

L’idéologie de la virilité, qui n’est pas propre aux pays du monde arabe, existant dans plusieurs cultures du monde, impose le plus souvent un comportement standardisé, contraignant et limitant. Le plus souvent, ce comportement se façonne en rapport avec l’autre sexe, dans la mesure où il pose des limites aux relations, mais aussi en rapport avec les représentants du même sexe, car il engendre une nécessité de reconnaissance et d’intégration. Par ailleurs, l’émergence du sujet ou de l’individu ne va pas de soi dans des sociétés qui sont plutôt enclines à privilégier la collectivité, l’appartenance communautaire. Il est donc intéressant de poser la question de la manière dont les concepts de virilité et de féminité agissent sur les individus/collectivités. On parle souvent du manque de liberté des femmes dans les pays arabo-musulmans, en raison du poids de la tutelle masculine. Mais pourrait-il y avoir une véritable liberté masculine dans un tel contexte qui cultive une dérisoire supériorité des « mâles » ?

Annonce

Argumentaire

La différence sexuelle excède, de manière explicite ou implicite, la représentation du problème de la différence en général. À ce propos, en se posant la question du fondement de la hiérarchie des sexes, l’anthropologue Françoise Héritier met en évidence l’existence de ce qu’elle nomme une « valence différentielle des sexes » universellement repérable. Dans toute société, la différence des sexes structure la pensée puisqu’elle en commande les concepts primordiaux. De l’observation de la différence anatomique et physiologique des sexes « découlent des notions abstraites dont le prototype est l’opposition identique/différent » (F. Héritier). La philosophe Nadia Tazi met en évidence le nomos du monde arabo-musulman pour parler de la prévalence du mâle : « Cette culture ne se borne pas à servir l’homme-adulte-musulman au détriment des autres […] minorisés. Elle sature et elle polarise le gender. L’homme doit se postuler comme souverainement masculin, comme Un, et il ne cesse de se définir négativement en rapport à l’autre. Son éminence est visible au point d’en devenir aveuglante : la virilité est la tache aveugle de ce monde » (La virilité en Islam, 2004). La déconstruction de l’assise virile dans l’islam répond à une interrogation actuelle. Quel que soit le signifiant de la virilité – honneur, dignité, vertu, autorité, héroïsme –, dans l’imaginaire arabo-musulman de l’au-delà et de l’ici-bas, cette notion recouvre toujours, selon Nadia Tazi, « de l’hybris, de l’hyperbole, de l’excédence » (Ibid.). L’idéologie de la virilité interdit aux femmes et aux hommes d’advenir en tant que sujet libre. De même, elle bloque tout mouvement dynamique pourtant nécessaire à l’évolution historique de la société.

L’idéologie de la virilité, qui n’est pas propre aux pays du monde arabe, existant dans plusieurs cultures du monde, impose le plus souvent un comportement standardisé, contraignant et limitant. Le plus souvent, ce comportement se façonne en rapport avec l’autre sexe, dans la mesure où il pose des limites aux relations, mais aussi en rapport avec les représentants du même sexe, car il engendre une nécessité de reconnaissance et d’intégration. Par ailleurs, l’émergence du sujet ou de l’individu ne va pas de soi dans des sociétés qui sont plutôt enclines à privilégier la collectivité, l’appartenance communautaire. Il est donc intéressant de poser la question de la manière dont les concepts de virilité et de féminité agissent sur les individus/collectivités. On parle souvent du manque de liberté des femmes dans les pays arabo-musulmans, en raison du poids de la tutelle masculine. Mais pourrait-il y avoir une véritable liberté masculine dans un tel contexte qui cultive une dérisoire supériorité des « mâles » ?

Le CEREFREA Villa Noël (Université de Bucarest) et l’Université Bordeaux Montaigne organisent le colloque international « Masculin/féminin : genre, condition féminine et déconstruction de la virilité dans les littératures du monde arabe (Maghreb & Machreq) » dans le cadre de l’axe « Francophonie et droits humains ». Le colloque est financé par le BRECO de l’OIF et l’AUF en ECO. Il fait partie des activités du projet de recherche « Masculin/féminin. Genre, condition féminine et déconstruction de la virilité dans les littératures du Maghreb » financé dans le cadre de la coopération bilatérale Roumanie-France, Programme Hubert Curien « Brâncuși », contrat no 76 BM.

Depuis sa création en janvier 2016, l’axe de recherche « Francophonie et droits humains » du CEREFREA privilégie deux domaines de recherche : d’une part la question des droits humains articulée autour de thèmes multiples et pluridisciplinaires des sciences humaines et sociales et, d’autre part, l’analyse des représentations des identités féminine et masculine telles qu’elles sont développées à travers les littératures et les arts francophones. Pour ce deuxième volet, après un colloque dédié aux « Représentations de l’étrangère dans la littérature et l’art cinématographique au Maghreb » en 2017, on propose maintenant un deuxième colloque, en partenariat avec l’Université Bordeaux Montaigne.

Les axes à privilégier, sans que cela soit limitatif :

  • virilité et féminité comme constructions sociales et comme représentations littéraires au Maghreb et au Machreq.
  • regard oriental vs regard occidental sur les genres.
  • écritures féminines, écritures masculines – différences de perspectives ?
  • rapports des genres et stéréotypies socio-culturelles.
  • déconstruction des stéréotypes de sexe et de genre dans les littératures.

Colloque international

Masculin/féminin : genre, condition féminine et déconstruction de la virilité

dans les littératures du monde arabe (Maghreb & Machreq)

7-8 septembre 2018

Bucarest

Calendrier

  • 15 mai 2018 : soumission d’un résumé d’environ 350-400 mots en français aux adresses : necula@villanoel.ro, larissa.luica@villanoel.ro, mounira.chatti@u-bordeaux-montaigne.fr. Les propositions doivent être accompagnées des noms, affiliations et adresses e-mail de tous les auteurs. Les communications peuvent émaner de différents champs disciplinaires (littérature, études de genre, sociologie/anthropologie, etc.), elles n’excèderont pas 20 minutes.
  • 30 mai 2018 : notification des résultats
  • 1eroctobre 2018 : appel à publication d’articles qui feront l’objet d’une procédure de sélection spécifique.

Comité scientifique

  • Zineb BENALI, Université Paris 8
  • Charles BONN, Université Lumière Lyon 2
  • Mounira CHATTI, Université Bordeaux Montaigne
  • Martine JOB, Université Bordeaux Montaigne
  • Samia KASSAB-CHARFI, Université de Tunis
  • Larissa LUICA, CEREFREA, Université de Bucarest
  • Simona NECULA, CEREFREA, Université de Bucarest
  • Dolores TOMA, Université de Bucarest
  • Rennie YOTOVA, OIF BRECO

Dates

  • mardi 15 mai 2018

Mots-clés

  • Littérature, Maghreb, Machreq, genre, déconstruction, féminin, masculin, virilité, condition féminine

Contacts

  • Luica Larissa
    courriel : larissa [dot] luica [at] villanoel [dot] ro
  • Necula Simona
    courriel : simona [dot] necula [at] villanoel [dot] ro

URLS de référence

Source de l'information

  • Luica Larissa
    courriel : larissa [dot] luica [at] villanoel [dot] ro

Pour citer cette annonce

« Masculin/féminin : genre, condition féminine et déconstruction de la virilité dans les littératures du monde arabe (Maghreb & Machreq) », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 10 avril 2018, https://calenda.org/438975

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal