AccueilCrises du « care » ?

Crises du « care » ?

Crises in care? Critical perspectives based on feminist theories

Regards critiques à partir des théories féministes

*  *  *

Publié le vendredi 06 avril 2018 par Céline Guilleux

Résumé

Cette journée d’études est organisée dans le cadre du séminaire public de l’équipe du Centre de recherches sociologiques et politiques de paris – Genre, travail, mobilités (Cresppa-GTM) par Aurélie Damamme et Efthymia Makridou. Elle se déroulera jeudi 12 avril 2018 de 09h30 à 17h00 au CNRS, site Pouchet, salle des conférences.

Annonce

Programme

  • 9h30 : Accueil
  • 9h45 : Introduction : « Interroger la prétendue nouveauté des crises du care », Aurélie Damamme et Efthymia Makridou

Session 1 : Les aventures féministes du travail

Le « travail » tient une place centrale dans les recherches féministes en conduisant même à une redéfinition extensive de celui (avec la production du vivre ensemble (Hirata et Zarifian, 2000 ; Galerand et Kergoat, 2014). Depuis les années 70, les enjeux théoriques et politiques ont changé, de même que les concepts et les problématiques développés : travail domestique, travail reproductif, division sexuelle du travail et consubstantialité des rapports sociaux, travail du care... Le champ d’études sur le travail n’a pas cessé d’évoluer. Où est-on aujourd’hui ? Quelles sont les continuités et les ruptures dans ces problématiques ?

  • 10h00 : « Travail domestique et relation de service », Dominique Fougeyrollas (Irisso-CNRS, Université Paris Dauphine)
  • 10h45 : « Dessiner les contours du travail de care : corps, morale et émotions », M. Teresa Martín Palomo (Université de Grenade, Espagne)

Discussion animée par Helena Hirata (CRESPPA-GTM, CNRS)

12h30-13h30 : Pause déjeuner

Session 2 : Emancipation et résistances

La critique du travail pose toujours la question de l’émancipation. Comment les apports féministes sur le travail influencent-elles aussi nos conceptions de l’émancipation (Cukier, 2013 ; Galerand et Kergoat 2008) ? Dans quelle mesure et de quelle manière la question de l’émancipation est-elle traitée dans les théories du care ? Quelle place est faite aux résistances (Glenn, 2009) ? Peut-on y discuter l’approche en termes de fausse conscience souvent opposée aux travailleuses du care exprimant leur satisfaction au travail, voire leur amour des personnes dont elles s’occupent à domicile ou en institution (Molinier, 2013) ?

  • 13h30 : « Care et coercition : le tournant de l’auto-préservation », Mira Younes (Université Paris 13, UTRPP)
  • 14h15 : « Ethique du care, fausse conscience et émancipation », Patricia Paperman (Université Paris 8, LEGS/CNRS)

15h00 : Pause

  • 15h15  : « Travail du care, droit à l’émancipation et émancipation par le droit : le Syndicat des Auxiliaires parentales de France (UNSA) », Caroline Ibos (Université Rennes 2, LEGS/CNRS)

Discussion animée par Marie Garrau (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

Lieux

  • CNRS, site Pouchet, salle des conférences - 59/61 rue Pouchet
    Paris, France (75849)

Dates

  • jeudi 12 avril 2018

Mots-clés

  • crise, care, féministe, travail, genre, travail domestique, travail de care, corps, morale, émotion, émancipation, résistance, coercition, auto-préservation, fausse conscience, éthique

Source de l'information

  • Nadia Achamsi
    courriel : nadia [dot] achamsi [at] cnrs [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Crises du « care » ? », Journée d'étude, Calenda, Publié le vendredi 06 avril 2018, https://calenda.org/439285

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal