HomeThe non-conformist child. Bodies, norms, classifications

The non-conformist child. Bodies, norms, classifications

L’enfant « non conforme ». Corps, normes, classifications

*  *  *

Published on Wednesday, May 16, 2018 by Anastasia Giardinelli

Summary

A la suite du colloque « Les nouvelles nosographies et leurs effets dans les champs social, médical et thérapeutique » (2016) nous proposons d’ouvrir notre réflexion sur les difficultés des enfants et des adolescents telles qu’elles sont aujourd’hui pensées, formulées, repérées, accueillies et éventuellement prises en charge dans les lieux où on s’occupe d’eux. Comment les enfants et leurs proches vivent-ils ces difficultés ? Quels sont les modèles explicatifs et classificatoires dans lesquels ces difficultés se trouvent inscrites et quelles sont leurs effets sur leur prise en charge ? Comment les politiques mises en œuvre rencontrent-elles ces difficultés avec quels objectifs et dans quelle visée ? Lorsque on attend de l’enfant un comportement adapté et normé, comment exprime-t-il une conduite et une pensée personnelles, et quelles formes prend sa souffrance ?

Announcement

Argumentaire

A la suite du colloque « Les nouvelles nosographies et leurs effets dans les champs social, médical et thérapeutique » (2016) nous proposons d’ouvrir notre réflexion sur les difficultés des enfants et des adolescents telles qu’elles sont aujourd’hui pensées, formulées, repérées, accueillies et éventuellement prises en charge dans les lieux où on s’occupe d’eux.Comment les enfants et leurs proches vivent-ils ces difficultés ? Quels sont les modèles explicatifs et classificatoires dans lesquels ces difficultés se trouvent inscrites et quelles sont leurs effets sur leur prise en charge ? Comment les politiques mises en œuvre rencontrent-elles ces difficultés avec quels objectifs et dans quelle visée ?

Lorsque on attend de l’enfant un comportement adapté et normé, comment exprime-t-il une conduite et une pensée personnelles, et quelles formes prend sa souffrance ?

La question transversale d’un diagnostic spécifique fondé sur la notion de « trouble » à partir des nouvelles nosographies s’est imposée depuis les années 90. Elle est soulevée quelles que soient les difficultés, TDAH, dyslexie ou autres (Maleval, 2003). Quels effets ce repérage des « troubles », ainsi que le formulent aujourd’hui la CIM 10, le DSM 5, induit-il sur les professionnels, mais également sur les familles et sur l’enfant lui-même (Chagnon, 2006) ? Que ce soit dans les contextes scolaire, médical ou social, la recherche de causes organique, neurologique, cérébrale aux troubles mentaux a pour effet que le corps de l’enfant est examiné sous toutes ses formes et parfois traité médicalement, incluant alors un déni de la souffrance psychique. Du diagnostic anténatal au corps de l’enfant obèse, de l’enfant malade, hyperactif, violent ou genré, quelles normes la société crée-t-elle et impose-t-elle au corps et aux comportements de l’enfant ? A quels impératifs répondent ces normes ?

Parmi de nombreux axes de travail nous faisons le choix de retenir les plus actuels dans les discours et les pratiques. Les constructions explicatives et descriptives dans les discours des experts y croiseront les univers où l’enfant évolue comme l’école ou la famille, et également les domaines qui font l’objet de l’intérêt que l’adulte ou la société portent à l’enfant comme les apprentissages, l’adaptation, les habiletés sociales, l’autonomie, l’usage des écrans, de l’internet, des réseaux sociaux…

Thématiques des ateliers

Axe 1 : À l’école et les apprentissages

Avec l’apprentissage encore trop centré sur les acquisitions scolaires, les dispositifs conceptuels et pratiques qui s’en dégagent mettent l’accent sur les remédiations et les prises en charge médicalisées, l’exemple de l’hyperactivité, des « troubles des apprentissages » le montre bien. Quels effets les catégorisations telles qu’ « élèves à besoins particuliers » induisent-elles ? Que faire des enfants qui ne s’intègrent pas ? Que dire des pratiques issues du Canada, telles que calmer les enfants avant de les mettre au travail ? Que penser de la médicalisation des difficultés scolaires ?

Axe 2 : Dans le domaine du handicap

Le champ du handicap a été bouleversé depuis 2005avec l’introduction de nouvelles catégories auparavant traitées dans le champ de la santé mentale ou de la remédiation pédagogique. Il s’agit d’en examiner les répercussions, spécifiquement en ce qui concerne le handicap psychique, et l’objectalisation de l’enfant qui peut en résulter (Misès, 2004 ; Ciccone, Korff-Sausse, & Missonnier, 2013), ainsi que l’accent mis sur les troubles du spectre autistique et les attentes des parents face à des enfants qui ne correspondent pas à leurs espérances.

Axe 3 : Conduites « inadaptées »

La dimension comportementale peut englober l’instabilité psychomotrice tout comme la maladresse gestuelle telles les dyspraxies, ainsi que les passages à l’acte psychopathique : comment mettre en lumière la visée normative qui guide la conception des difficultés de l’enfant (Gori, 2006). Quelles sont les relations entre adaptation et fonctionnement mental de l’enfant ?

Axe 4 : Dépendances : effets des « TIC »

Technologies de l’Information et de la Communication

Axe 5 : Médicalisation de l’inadaptation de l’enfant

Avec le développement des neurosciences et des sciences cognitives, la pathologisation et la médicalisation des difficultés de l’enfant tendent à s’imposer (Schmit et al., 2003) : ainsi le cas de la dépression et du deuil chez l’enfant, la question des « troubles explosifs avec intermittences », les comportements auto-calmants…

Axe 6 : Travail thérapeutique (table ronde) Anne Brun Sylvain Missonnier

Quelles références guident le travail avec les parents et la famille de l’enfant (Bresson, & Mellier, 2015), parmi les psychothérapies institutionnelles, la prise en charge sociale, les attentes sociétales, la prévention des comportements déviants… Où en est-on ?

Modalités de soumission

Les propositions de communication (500 à 700 mots, 5 mots-clés), seront adressées au plus tard le 15 mai 2018 à claire.metz@unistra.fr

Elles s’inscriront dans un des 6 thèmes précédents.

Réponse mi-juin 2018

Responsables scientifiques 

  • Pr Marie-Frédérique BACQUE 
  • Claire METZ (dir)
  • Marie-Claude CASPER
  • Marie-Paule CHEVALERIAS
  • Liliane GOLDSZTAUB
  • Mélanie JACQUOT
  • Khadija NIZARI-BIRINGER
  • Olivier PUTOIS
  • Laure RAZON (Sulisom – Strasbourg)

Places

  • Faculté de Psychologie - 12, rue Goethe
    Strasbourg, France (67000)

Date(s)

  • Friday, June 01, 2018

Contact(s)

  • Claire METZ
    courriel : claire [dot] metz [at] unistra [dot] fr

Information source

  • Claire METZ
    courriel : claire [dot] metz [at] unistra [dot] fr

To cite this announcement

« The non-conformist child. Bodies, norms, classifications », Call for papers, Calenda, Published on Wednesday, May 16, 2018, https://calenda.org/441468

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal