AccueilLa violence familiale

La violence familiale

Family violence

*  *  *

Publié le mardi 29 mai 2018 par Céline Guilleux

Résumé

La violence familiale revêt, dans d’innombrables sociétés, un statut social assez particulier. Étant confinée à l’espace domestique, sa gestion est réservée au groupe familial, rendant difficile voire inexistante l’intervention des institutions publiques. Dans un contexte domestique, on parle de violence domestique, et par cet état de fait, la société instaure une dualité dans la perception de la violence. Une violence domestique / familiale qui se construit sur une légitimité préinscrite par un droit social ancestral. Ce droit social concède à l’un des membres de la famille le recours à la force pour maintenir le groupe familial sous sa domination et imposer sa volonté et ses désirs.

Annonce

Université Hassan II

Le 01 et 02 novembre 2018

Organisé par le laboratoire Pluridisciplinaire Modernité, Communication, Interculturalité (MCI)

La faculté des lettres et sciences humaines Mohammedia

Argumentaire

La violence familiale revêt, dans d’innombrables sociétés, un statut social assez particulier. Etant confinée à l’espace domestique, sa gestion est réservée au groupe familial, rendant difficile voire inexistante l’intervention des institutions publiques. Dans un contexte domestique, on parle de violence domestique, et par cet état de fait, la société instaure une dualité dans la perception de la violence. Une violence domestique/familiale qui se construit sur une légitimité préinscrite par un droit social ancestral. Ce droit social concède à l’un des membres de la famille le recours à la force pour maintenir le groupe familial sous sa domination et imposer sa volonté et ses désirs. Dans nombre de sociétés, y compris la société marocaine, la violence en tant que pratique ou méthode de socialisation, et en tant que langage visant à maintenir la personne en situation de soumission et d’obéissance, existe et se pratique largement dans tous les champs de la vie quotidienne. Ce qui laisse à penser que cette pratique n’est que la conséquence de son enracinement dans le milieu familial. Il est à rappeler notamment, que la violence dont on parle existe depuis toujours dans le milieu familial. Elle se transmet de génération en génération, et assez souvent, elle est utilisée comme moyen ultime pour maintenir la cohésion du groupe familial. Néanmoins, elle devient un sujet social préoccupant et cela pour plusieurs raisons, d’abord en raison des changements dans la structure de la famille, et particulièrement le passage de celle-ci de la forme élargie à la forme nucléaire. Cette nouvelle forme de famille se trouve dans une sorte d’isolement du grand groupe familial et vit un repli sur elle-même, et par la force des choses, elle affronte seule la gestion des difficultés quotidiennes sans recours possible à la contribution des autres membres de la famille élargie. Le fait aussi que la société moderne œuvre pour établir l’égalité du genre essentiellement dans le mariage, l’accès à l’éducation et au travail, qu’elle s’active aussi pour reconnaître l’enfant comme une identité à part entière et pour le respect de ses droits, remet en cause toute un mode de socialisation construit sur la violence et la subordination et engendre en même temps de nouvelles confrontations dans la sphère familiale.

La violence familiale nécessite une approche pluridisciplinaire, elle requiert le concours de spécialités diverses, et invite en premier lieu les chercheurs ainsi que l’ensemble des intervenants dans le domaine. Le colloque se donne pour objectif la réflexion sur les différents comportements et actes jugés violents envers les membres de la famille et leurs conséquences néfastes sur l’individu et le groupe.

Le colloque réunira des contributions se rattachant aux axes suivants : 

  • Les types de violences familiales et représentations sociales
  • Les formes discursives de la violence au sein de la famille
  • Causes et conséquence de la violence famille sur les jeunes
  • Les formes de prise en charge de la violence familiale

Modalités de soumission

Les propositions de communication (une page maximum) feront mention du titre et de son rattachement à la problématique du colloque, de la nature de l’approche disciplinaire et scientifique.

Les participants sont invités à faire parvenir leurs propositions de communication

avant le 01/07/ 2018

à l’adresse appelcolloquemci@gmail.com.

Une réponse sera adressée pour 10 /07/201. Dernier délai pour l’envoi de la version définitive de la représentation est le 30 septembre 2018.

Une version écrite de la communication sera demandée au moment du colloque, en vue d’une publication collective des actes.

Comité scientifique

  • Hakima Mounir (Laboratoire LIRTES- Université Paris Est Créteil),
  • Pierrine Robin (Laboratoire LIRTES-Université Paris Est Créteil),
  • Frédérique Montandon (Laboratoire LIRTES- Université Paris Est Créteil),
  • Hakime Laala (Laboratoire MCI, FLSH- Mohammedia Université Hassan II-Casablanca),
  • Elhoussine Baadi (Laboratoire MCI, FLSH- Mohammedia Université Hassan II-Casablanca),
  • Walid Hamdi (Université Gafsa, Tunisie)

Comité d’organisation 

  • Hakima Mounir (Laboratoire LIRTES- Université Paris Est Créteil)
  • Hakime Laala (FLSH- Mohammedia Université Hassan II-Casablanca),
  • Elhoussine Baadi (FLSH- Mohammedia Université Hassan II-Casablanca),
  • Najate NERCI (Laboratoire MCI, FLSH- Mohammedia Université Hassan II-Casablanca)

Coordination

  • Abdelhamid Ibn el Farouk (Laboratoire Langues, Enseignement et Cultures FLSH- Mohammedia Université Hassan II-Casablanca)
  • Hakima Mounir (Laboratoire LIRTES- Université Paris Est Créteil), Hakime Laala (Laboratoire MCI FLSH- Mohammedia Université Hassan II-Casablanca),
  • Elhoussine Baadi (FLSH- Mohammedia Université Hassan II-Casablanca),
  • Najate NERCI (Laboratoire MCI, FLSH- Mohammedia Université Hassan II-Casablanca)

Catégories

Lieux

  • Faculté des lettres et des sciences humaines - Avenue Hassan II
    Mohammedia, Maroc

Dates

  • dimanche 01 juillet 2018

Mots-clés

  • violence, intrafamilliale, famille, interculturel, intervention sociale

Contacts

  • Hakima Mounir
    courriel : amounir [at] u-pec [dot] fr
  • Hakima Laala
    courriel : hakimalaala [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Hakima Mounir
    courriel : amounir [at] u-pec [dot] fr

Pour citer cette annonce

« La violence familiale », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 29 mai 2018, https://calenda.org/442094

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal