Calenda - Le calendrier des lettres et sciences humaines et sociales

Habiter la montagne

Vivere la montagna

Living the mountain

*  *  *

Publié le jeudi 07 juin 2018 par Céline Guilleux

Résumé

Ce colloque a pour ambition d’interroger et de préciser la notion d’ « habiter la montagne » à partir d’apports théoriques et pratiques relevant de territoires alpins et/ou de montagne. Il propose d’examiner les réponses développées par les habitants permanents ou temporaires et les initiatives juridiques, économiques, sociales, environnementale et culturelles déployées de manière individuelle ou collective face à ces contraintes. L’appel est ouvert à la géographie, à l’aménagement, à l’urbanisme, à la sociologie, à l’histoire, à l’anthropologie, à l’économie, au droit…

Annonce

Colloque Habiter la montagne - 11, 12 juillet 2018 à Milan

Le programme de recherche Vulnérabilité, Innovation, Vieillissement, Emploi, Habitabilité - VIVEHab - du Laboratoire d’Excellence Innovation et TERritoire de Montagne - LabEx ITeM - organise les 11 et 12 juillet 2018 à Milan en partenariat avec le Département de Sociologie et Recherche Sociale de l’Université de Milan Bicocca un colloque international sur le thème « Habiter la montagne ».

Argumentaire

Depuis toujours, la montagne est un territoire sous contraintes : pentes, rareté de l'espace, saisons contrastées, éloignement relatif des autres. Ce contexte particulier est à la fois source de profits (tourisme, etc.), générateur de contraintes d’aménagement (Attali, Dalmasso, Granet- Abisset, 2014) et de pressions sur des milieux fragiles, de conflits d’usages mais également source d’innovation sociale (Klein, 2016) et de créativité en termes d’occupation de l’espace, de gestion des ressources, d’organisation du travail (pluri-activité…), de résidence, de gouvernance et de rythmes de vie (alternance…) spécifiques tout au long de saisons contrastées.

Les contraintes « montagnardes » obligent à l’innovation et à l’adaptation permanente des populations présentes (Terrier, 2011), des organisations, des emplois et des services avec des spécificités en termes de saisonnalité, de faible densité et de vulnérabilité sociale. Elles définissent une « condition montagnarde » et une « habitabilité » spécifiques - au sens du géographe Eric Dardel où « l’habiter » est à la fois un mode de connaissance du monde et un « type de relations affectives loin d’une approche abstraite ou technocratique de l’espace » (Dardel, 1952) – que nous chercherons à définir dans une approche chronotopique (Drevon et al., 2017).

Ce colloque a pour ambition d’interroger et de préciser la notion d’ « Habiter la montagne » à partir d’apports théoriques et pratiques relevant de territoires alpins et/ou de montagne. Il propose d’examiner les réponses développées par les habitants permanents ou temporaires et les initiatives juridiques, économiques, sociales, environnementale et culturelles déployées de manière individuelle ou collective face à ces contraintes.

La vulnérabilité (Soulet, 2005) et la précarité des hommes, des organisations et des territoires seront également examinées dans leur modes de reproduction, leur dépassement par l’innovation ordinaire (Alter, 2000) sociale et technologique, voire leur transformation en ressources et atouts particuliers (Gumuchian, Pecqueur, 2007), qui participent de l’habitabilité (mémoire, culture, emploi et économie, tissu associatif, etc.) et d’un bien-être soutenable dont on cherche actuellement à définir les indicateurs (Le Queau, 2014, Lepage, 2011).

Dans une période d’incertitudes et face aux enjeux de changement climatique, les savoir-faire développés en montagne dans le sens de l’adaptation et de l’habitabilité, les formes souples, agiles, légères, alternatives et temporaires d’organisations, peuvent intéresser d’autres territoires dans d’autres contextes et à d’autres échelles.

L’appel à communication est ouvert à la géographie, à l’aménagement, à l’urbanisme, à la sociologie, à l’histoire, à l’anthropologie, à l’économie, au droit… Nous attendons des propositions autour des thématiques suivantes qui ne sont pas exclusives : Multirésidentialité, vieillissement, adaptation au changement climatique, mobilités, accessibilité, saisonnalités, architecture, aménagement, tourismes, évolution des stations et des villages de montagne, urbanisation de la montagne, multi-activité et emplois saisonniers,…

Modalités de soumission

Les propositions de communication – en français, anglais ou italien – ne devront pas excéder 5000 signes (espaces et bibliographies compris), police Times New Roman 12 (interligne 1.5) avec trois lignes de biographie et bibliographie de l’auteur ou des auteurs indiquant les institutions de rattachement et les domaines de recherche.

Les propositions sont à envoyer au plus tard le 27 mai 2018

aux adresses suivantes : viverelamontagna2018@gmail.com

Les auteurs seront informés des résultats de la sélection le 1 juin 2018. Le programme définitif sera disponible à partir du 11 juin 2018. Une valorisation est prévue et le texte complet des communications (20 000 signes espace compris) est attendu pour le 1er septembre 2018.

Comité d'organisation

  • Florent Cholat, géographe, Université Grenoble Alpes / Università degli studì di Milano Bicocca
  • Matteo Colleoni, sociologue, Università degli studì di Milano Bicocca
  • Luca Daconto, sociologue, Università degli studì di Milano Bicocca
  • Luc Gwiazdzinski, géographe, Université Grenoble Alpes

Comité scientifique

  • Università degli studì di Milano Bicocca : Matteo Colleoni, Luca Daconto
  • Université Grenoble Alpes : Pierre Le Quéau, Catherine Gucher, Florent Cholat, Luc Gwiazdzinski
  • Libera Università di Lingue e Comunicazione : Manuela DeCarlo, Marco Maggioli
  • École Polytechnique Fédérale de Lausanne : Vincent Kaufmann
  • Polytecnico di Milano : Stefano Stabilini, Paola Pucci

Bibliographie

ALTER N., 2000, l’innovation ordinaire, Paris, PUF

ATTALI M., DALMASSO A., GRANET-ABISSET A-M., 2014, Innovation en territoire de montagne, Grenoble, PUG

BOURDEAU-LEPAGE L., TOVAR E., , 2011, Bien-être en Île-de-France : derrière une hausse générale, des disparités territoriales croissantes. Métropolitiques.eu, Métropolitiques

DARDEL E., 1952, L’Homme et la Terre : nature de la réalité géographique, Editions du CTHS (1990)

DREVON G. et al., 2017, Chronotopies, Lecture et écriture des mondes en mouvement, Collection l’innovation autrement, Grenoble, Elya

GUMUCHIAN H., PECQUEUR B., Dir., 2007. La ressource territoriale, Paris, Economica

GWIAZDZINSKI L., 2012, « Enjeux et pistes méthodologiques pour aborder l’aménagement de la montagne post-carbone », in Vivre en montagne en 2050, Actes de la conférence 8 décembre 2011, Fondation Cimes, pp.15-22.

KLEIN J.L., CAMUS A., JETTE C., CHAMPAGNE C., ROY M., 2016, La transformation sociale par l’innovation sociale, Quebec, Presses de l’Université du Québec

LE QUEAU P., FARGEON V. LEROY A. OFFREDI C., OTTAVIANI F., 2014, « L’étude IBEST : une mesure du bien-être comme tension », avec dans Innovations sociales, Innovations économiques, Presses Universitaires de Louvain, 2014. Actes du XXXIVJournées de l’AES (Association d’Economie Sociale): Innovations sociales, Innovations économiques, organisées par le Centre de recherche en économie de Grenoble (Ea 4625).

SOULET M.-H., « La vulnérabilité comme catégorie de l’action publique », Pensée plurielle, 2005/2, n° 10, p. 49-59

TERRIER C., 2011, Aménagement des territoires et géographie de la population présente, Population et avenir n°705, 2011/5

Lieux

  • Milan, Italie

Dates

  • dimanche 27 mai 2018

Mots-clés

  • montagne, habiter, vieillissement, emploi, service, vulnérabilité, ressource, innovation

Contacts

  • Florent Cholat
    courriel : viverelamontagna2018 [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Florent Cholat
    courriel : viverelamontagna2018 [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Habiter la montagne », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 07 juin 2018, https://calenda.org/443504

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal