AccueilLes stratégies françaises dans le Pacifique Sud face aux changements climatiques

*  *  *

Publié le lundi 02 juillet 2018 par Céline Guilleux

Résumé

Les changements climatiques constituent un risque majeur pour la plupart des États et territoires insulaires du Pacifique sud : l’élévation du niveau des océans, l’érosion côtière, les infiltrations d’eau salée, les sécheresses inhabituelles et les phénomènes météorologiquesextrêmes (inondations, raz-de-marée, cyclones) menacent en effet l’habitabilité de plusieursarchipels de la zone. Les territoires français du Pacifique Sud (TFP) ne sont pas épargnés par ces phénomènes : Wallis, Futuna, ainsi que plusieurs îles de Nouvelle-Calédonie et de Polynésie française sont particulièrement vulnérables aux bouleversements environnementaux, et en particulier au risque de submersion.

Annonce

Présentation du projet STRAFPACC

(2015-2018 ; CSFRS / UGA)

Les changements climatiques constituent un risque majeur pour la plupart des États et territoires insulaires du Pacifique sud : l’élévation du niveau des océans, l’érosion côtière, les infiltrations d’eau salée, les sécheresses inhabituelles et les phénomènes météorologiquesextrêmes (inondations, raz-de-marée, cyclones) menacent en effet l’habitabilité de plusieursarchipels de la zone. Les territoires français du Pacifique Sud (TFP) ne sont pas épargnés par ces phénomènes : Wallis, Futuna, ainsi que plusieurs îles de Nouvelle-Calédonie et de Polynésie française sont particulièrement vulnérables aux bouleversements environnementaux, et en particulier au risque de submersion.

Dans ce contexte, le rôle et les stratégies politiques, économiques et diplomatiques de la France et de ses territoires dans la région se trouvent questionnés. D’une part, la vulnérabilité desTFP aux changements climatiques rend nécessaire le développement de politiques locales degestion et d’adaptation aux risques environnementaux, qui ne peuvent être pleinement efficacesqu’avec le soutien de l’État et en coordination avec les politiques publiques nationales. Cettecollaboration renouvelée à l’aune des changements climatiques participe pleinement à la redéfinition des relations entre les territoires ultramarins du Pacifique et la métropole, dans lecontexte de processus d’autodétermination encore incertains. D’autre part, les questions liées à l’accueil des « déplacés climatiques », à la protection des ressources naturelles et, plus largement, à la lutte contre les changements environnementaux induisent une reconfiguration des relations diplomatiques et stratégiques entre la France et les États insulaires voisins. Si ces relations se sont progressivement normalisées depuis la fin des essais nucléaires, la France reste considérée bien plus comme un partenaire singulier de la coopération régionale, que comme une puissance riveraine. Dans ce contexte, la « diplomatie climatique » de la France pourrait avoir une forte incidence sur son rôle dans la région, alors même que le Gouvernement tend à redéfinir sa stratégie en Asie-Pacifique et les missions de ses forces armées outre-mer.

Dans ce cadre, le projet STRAFPACC se fonde sur l’hypothèse selon laquelle les stratégies de lutte contre les changements climatiques contribuent à la reconfiguration des enjeux de pouvoir,d’influence et de souveraineté dans le Pacifique sud. Dès lors, ces stratégies influent sur la situation de la France dans la région, qu’il s’agisse de ses relations avec les territoires français, deses liens diplomatiques avec les États riverains, ou de son influence dans les forums régionaux. La question environnementale pourrait être, à cet égard, le moteur de relations régionales renouvelées.

Inscriptions

Inscription gratuite et obligatoire https://www.weezevent.com/strafpacc

Programme  

Jeudi 5 juillet

  • 8h30 - Café d’accueil
  • 9h00 - Mots de bienvenue Olivier CARON - Directeur du CSFRS
  • 9h15 - Propos introductif : Présentation du projet STRAFPACC Sabine LAVOREL - Maître de conférences en droit public, Centre de Recherches juridiques (CRJ), Université Grenoble Alpes. Porteuse du projet STRAFPACC.

9h40-13h - Quelles coopérations dans le Pacifique sud face aux changements climatiques ?

  • 9h40 - Introduction de la session : Le renouveau de la coopération régionale dans le Pacifique à l’aune deschangements climatiques. Victor DAVID - Chercheur en droit public, UMR Gouvernance, Risque, Environnement, Développement (GRED) - IRD, Centre IRD de Nouméa

10h10 - Questions / Pause

10h30 - Les enjeux liés au zonage de l’espace maritime océanien

Présidence : Marta TORRE-SCHAUB, Directrice de recherche au CNRS, Université Paris I Panthéon Sorbonne

  • La coopération en matière de délimitation des zones maritimes. Sabine LAVOREL - Maître de conférences en droit public, CRJ, UGA
  • La coopération en matière de surveillance des zones maritimes, de gestion des catastrophes climatiques et d’anticipation sécuritaire environnementale. Capitaine de frégate Jérôme CHARDON - Ministère des Armées, Direction générale des relations internationales et de la stratégie, Chef du bureau Asie-Pacifique
  • La coopération en matière d'îles artificielles dans le Pacifique. Hervé Raimana LALLEMANT-MOE - Chercheur à l'Université de la Polynésie française, correspondant national du Centre International de Droit Comparé

11h30 - Questions et débat

11h45 - Les enjeux liés à la protection de l’environnement marin océanien

Présidence: Vladimir RYABININ, Secrétaire exécutif de la Commission océanographique intergouvernementale et Sous-Directeur général, UNESCO (sous réserve de confirmation)

  • La coopération en matière de pêche et de préservation des ressources halieutiques. Valérie ALLAIN - Chargée de recherche ressources halieutiques, Communauté du Pacifique (CPS), Oceanic Fisheries Programme
  • La coopération en matière de protection de l’océan. Franck CONNAN - Ministère de la Transition écologique et solidaire /Programme régional océanien de l’environnement (PROE)

12h30 - Questions et débat

13h-14h30 - Déjeuner

14h30-16h45 - Quels enjeux diplomatiques dans le Pacifique Sud face aux déplacements climatiques ? 

14h30 Etat des lieux des « mobilités climatiques » dans la région sud-pacifique

  • De l’insularité des îles : une typologie des petits Etats et territoires insulaires. François GEMENNE - Chercheur en science politique, FNRS Senior Research Associate, Université de Liège
  • Les migrations potentiellement induites par les changements climatiques dans les îles du Pacifique francophone : peut-il y avoir un modèle de migration unifié et culturellement cohérent ? Élisabeth WORLICZEK - Docteure en anthropologie culturelle et sociale, Université BOKU (Autriche)
  • Habiter et se déplacer entre les îles en Océanie dans le contexte du changement climatique: le cas de la Polynésie française. Émilie CHEVALIER - Doctorante en géographie, GEOLAB (Université de Limoges) / School of Geosciences (University of Sydney)

15h45 - Questions et débats 

16h - Enjeux des « mobilités climatiques » dans la région sud- pacifique

Présidence : Serge TCHERKEZOFF, Directeur d’études à l’EHESS

  • La coopération régionale en matière de ressources foncières et en eau dans le contexte des « mobilités climatiques » et de l'adaptation au changement climatique. Dalila GHARBAOUI - Doctorante en science politique, Observatoire Hugo (Université de Liège) / Macmillan Brown Center for Pacific Studies (University of Canterbury)
  • Une convention régionale pour protéger les droits des « déplacés climatiques » dans le Pacifique sud ? Victor DAVID - Chercheur en droit public, GRED-IRD, Centre IRD de Nouméa

17h - Questions et débats / Pause 

17h30-18h30 Quelles perspectives de coopération régionale face aux changements climatiques ?

17h30. Propos conclusifs de la première journée  Lucie Delabie. Professeure de droit public, Centre Universitaire deRecherches sur l’Action Publique et le Politique (CURAPP), Université de Picardie Jules Verne

Discutante : Nathalie MRGUDOVIC - Chercheure en science politique, Université d’Aston (Birmingham)

18h15. Débat de clôture de la première journée 

18h30. Cocktail

Vendredi 6 juillet 

09h-13h - Une (re)définition de la stratégie française dans la zone sud-Pacifique ?

9h - Stratégie française ou stratégie des territoires français du Pacifique ?

Présidence: Sarah MOHAMED-GAILLARD, Maître de conférences à l’Institutnational des langues et civilisations orientales (INALCO)

  • La mobilisation stratégique des ressources politiques environnementales dans les territoires français du Pacifique sud. Rudy BESSARD - Chercheur en science politique, Centre Montesquieu de Recherches Politiques, Université de Bordeaux / Gouvernance et Développement Insulaire, Université de Polynésie française
  • L’évolution des relations entre les territoires français du Pacifique Sud et la métropole, à l’aune des changements climatiques. Scarlett MITRAN - Analyste juridique, Centre IRD de Nouméa & Émilie CHEVALIER - Doctorante en géographie, GEOLAB (Université de Limoges) / School of Geosciences (University of Sydney)
  • Stratégie française ou stratégie européenne ?  Intervenant de la Direction générale ‘Coopération internationale etdéveloppement’ de la Commission européenne 

10h30 - Questions et débat 

10h50 - Quels acteurs pour quelle(s) stratégie(s) ? 

  • Maïna SAGE - Députée de la Polynésie française
  • Philippe GOMES - Député de la Nouvelle-Calédonie

12h - Questions et débat 

12h15 - Propos conclusifs :Vers l’établissement d’une « diplomatie climatique » française dans la zone sud-pacifique ? Christian LECHERVY - Ambassadeur, Représentant permanent de la France auprès de la Communauté du Pacifique (CPS) et du Programmerégional océanien de l’environnement (PROE)

12h45 - Questions et débat 

13h - Buffet de clôture 

Lieux

  • École Militaire - 1 Place Joffre
    Paris, France (75007)

Dates

  • jeudi 05 juillet 2018
  • vendredi 06 juillet 2018

Mots-clés

  • changement climatique, stratégie française, Pacifique Sud, migration climatique, coopération, diplomatie climatique

Contacts

  • Sabine Lavorel
    courriel : sabine [dot] lavorel [at] univ-grenobles-alpes [dot] fr
  • Emilie Chevalier
    courriel : e [dot] chevalier [at] unilim [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Emilie Chevalier
    courriel : e [dot] chevalier [at] unilim [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Les stratégies françaises dans le Pacifique Sud face aux changements climatiques », Colloque, Calenda, Publié le lundi 02 juillet 2018, https://calenda.org/447098

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal