AccueilLe décrochage scolaire à la loupe : rapport aux spécificités territoriales

*  *  *

Publié le mardi 17 juillet 2018 par Anastasia Giardinelli

Résumé

Améliorer la lutte contre deux phénomènes aussi complexes que l’échec et le décrochage scolaires en Tunisie et dans le monde représente la préoccupation majeure des intervenants de ce deuxième congrès international. En fait, les acteurs impliqués dans la réforme curriculaire et professionnalisante du système éducatif tunisien sont confrontés à un enjeu de taille. Une telle tâche implique les synergies et la coordination sérieuses de tous les sujets intéressés par une réforme radicale de l’école tunisienne. Dans la même optique, cette rencontre entend exploiter maintes études exploratoires nationales et internationales dans le but de repenser le système éducatif et interroger diverses origines de l’échec et du décrochage scolaires en vue d’en réduire le taux. Tous les efforts coordonnés s’inscrivent dans une perspective de prévention visant à la fois, en urgence et à long terme, la qualité de l’enseignement et l’accompagnement des apprenants en difficulté, c’est-à-dire le plus à risque d’abandon scolaire.

Annonce

Argumentaire

En partant des données statistiques sur le décrochage scolaire en Tunisie, à peu près 100 000 apprenants abandonnent l’école chaque année et environ 100 000 élèves sont menacés d’exclusion scolaire. Cet indice nous amène à pointer du doigt les réformes déjà menées au sein du système éducatif tunisien. Celles-ci ne sont parvenues ni à évacuer l’inégalité scolaire ni à garantir les mêmes chances de réussite à tous les apprenants. Ajoutons que cette réussite scolaire n’est pas uniquement tributaire de la bonne maîtrise d’une langue ou d’une compétence donnée, mais plutôt de la manière dont ces connaissances(savoirs), compétences(savoir-faire) et attitudes(savoir-être) sont conceptualisées et dispensées à l’école. Ces modalités doivent être conçues en fonction des disparités socioculturelles des apprenants. Rappelons que la réforme éducative de 2002, basée sur la généralisation de l’approche par compétence, n’a pas réussi à porter ses fruits, c’est-à-dire n’a pas débouché sur les résultats entrevus. En effet, les apprenants ont acquis des connaissances à la place des savoir- faire et des compétences assignées à chaque discipline. Cela serait dû à un problème d’accompagnement des apprenants en difficulté, de formation des enseignants et de moyens alloués, mais aussi à des dispositifs pédagogiques et organisationnels inadaptés, inefficaces et non-coordonnés.

Le « Rapport national sur les enfants non scolarisés », établi par l’UNICEF en mai 2014 sur la déscolarisation en Tunisie a montré que les défaillances du système éducatif tunisien représentent les causes premières des deux phénomènes de l’abandon et de l’échec scolaires. Cette étude nationale a identifié des facteurs déterminants de ces deux problèmes éducatifs tels que les faiblesses des curricula et du système de formation des professionnels, la non- adéquation des programmes au marché de travail et aux besoins hétérogènes des apprenants et des dysfonctionnements au niveau de la gouvernance du système éducatif. Un autre projet portant le nom « Tunisie-Expertise internationale en ingénierie éducative et formation axée sur l’approche curriculaire » a été récemment mené en Tunisie (dès décembre 2016 à novembre 2017) sous la collaboration de l’UNICEF, le département de coopération en éducation du CIEP et les inspecteurs et cadres éducatifs du Ministère de l’Éducation. Celui-ci a eu pour objectif d’améliorer l’enseignement/l’apprentissage en apportant un appui en expertise internationale éducative, c’est-à-dire une aide technique en ingénierie curriculaire et en ingénierie de formation. Les missions de ce projet s’accordent à repenser les programmes et les manuels scolaires tunisiens mais également à réformer le système de formation continue des enseignants. Ces activités ont abouti à l’élaboration du nouveau Curriculum Général de l’Education lancée depuis le mois de juin 2017. Le curriculum rénové cherche à donner forme aux diverses

rubriques du livre blanc, introduit les compétences de vie et les compétences du XXIème siècle et ambitionne de donner un nouveau sens à l’école tunisienne.

Cette rencontre scientifique tentera de creuser davantage ce champ de réforme et entend tirer parti d’un vaste champ d’expériences d’échec scolaire dans certains pays du Maghreb et du monde en entier. Elle fera la lumière sur les diverses préconisations que ceux-ci introduisent en termes de lutte contre l’abandon précoce de la scolarité. Mettre aussi la main sur les résultats de multiples recherches scientifiques nationales, spécialement orientées vers l’exploration de nouveaux dispositifs aspirant à un système éducatif mieux adapté, juste et non-sélectif, occupe le devant de la scène de ce colloque.

En somme, le deuxième congrès international se propose d’interroger les pratiques enseignantes et d’éveiller la conscience professionnelle des enseignants sur les grands dangers que peuvent courir les apprenants à risque de décrochage, en particulier, ceux qui affichent un taux d’absentéisme énorme et qui témoignent constamment de grandes difficultés d’apprentissage par rapport à leurs pairs. Bref, l’intérêt principal de ce congrès international est de sensibiliser davantage les enseignants sur leur nouveau rôle d’éveilleurs de conscience, d’animateurs de chantiers d’apprentissage édificateurs et de meneurs de jeu au sein d’une école conviviale et bienveillante.

Principaux axes du colloque :

  • L’influence de l’écart entre la culture familiale et l’environnement immédiat, dont l’école, sur la qualité des
  • Le climat scolaire/ le bien être : la dégradation de l’ambiance des établissements renforce le sentiment de l’exclusion de l’apprenant et renforce ses sentiments de non-appartenance. Cela mènera à la nécessité de mettre en place une série de conditions permettant de prévoir l’émergence de certains problèmes.
  • L’impact du modèle pédagogique adopté par l’enseignant sur la réussite scolaire
  • Le rôle que peuvent jouer L’éducation physique, les activités sportives et culturelles dans le renforcement de la motivation extrinsèque/intrinsèque de l’élève ainsi que son engagement actif dans l’espace d’apprentissage.
  • L’influence des I.C dans la vie des élèves : à l’ère du numérique, il s’avère primordial de rejoindre les élèves dans l’environnement des nouvelles technologies tout en veillant à instaurer chez eux une véritable éthique d’usage. Les avancées de ce domaine peuvent contribuer à leur réussite.
  • La formation des futurs enseignants : quels contextes permettant le transfert des apports de la formation académique dans un processus de formation professionnelle du

Conditions de participation

  • Le comité scientifique du congrès reçoit les propositions de communication qui ne dépassent pas 500 mots et s’accompagnent des CV des communicants.
  • La participation ne doit pas dépasser 20 pages et doit respecter les critères internationaux de participation au colloque international.
  • Les travaux doivent être innovants, en rapport exclusif avec les axes préétablis.
  • Les travaux déjà publiés sont refusés.
  • La langue de participation : l’arabe, le français et l’anglais
  • Frais de participation : 200 Euros (hébergement pension complète et inscription au colloque)

Echéancier du colloque

  • Le 15 août 2018 : date limite de la soumission des résumés.

  • Le 31 août 2018 : date de notification de la décision du comité scientifique.
  • Le 15 novembre 2018 : date limite de la soumission du texte intégral.
  • Le 15 décembre 2018 : envoi des convocations

Vous êtes tenus d’envoyer vos participations et vos CV aux adresses mail suivantes :

chaker.salhi@gmail.com

Présidents honoraires du colloque:

Monsieur le recteur de l’Université de Gafsa. : le professeur Rached Ben Younis

Présidents du colloque

  • Nejib Zaoui
  • Ali Felhi

Le coordinateur général du congrès 

  • Chaker Salhi

Lieux

  • Tozeur, Tunisie

Dates

  • mercredi 15 août 2018

Fichiers attachés

Mots-clés

  • Échec scolaire, Education, reforme curriculaire, politiques publiques, climat scolaire

Contacts

  • Chaker Salhi
    courriel : chaker [dot] salhi [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Chaker Salhi
    courriel : chaker [dot] salhi [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Le décrochage scolaire à la loupe : rapport aux spécificités territoriales », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 17 juillet 2018, https://calenda.org/455311

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal