AccueilLa fabrique des inégalités au coeur des formations artistiques

La fabrique des inégalités au coeur des formations artistiques

The construction of inequality at the heart of artistic training

*  *  *

Publié le lundi 23 juillet 2018 par Elsa Zotian

Résumé

Les mondes de l’art contribuent à reproduire et légitimer les inégalités, qu’elles relèvent de la position sociale, du sexe ou de la « race ». En particulier, l’appel récurrent fait au talent, au génie ou à la vocation participe remarquablement à masquer aux unes et aux autres – artistes, intermédiaires des arts, public ou critiques – de telles déterminations sociales en les présentant comme le résultat d’un ordre naturel ou du moins mystérieux. Les formations artistiques constituent une période clé dans la mise en œuvre de telles inégalités, agissant aussi bien lors du recrutement dans la formation, la socialisation et l’apprentissage du métier mais aussi dans l’orientation professionnelle à la sortie de l’école.

Annonce

Argumentaire

Les mondes de l’art reproduisent et légitiment les inégalités, qu’elles relèvent de la position sociale, du sexe ou de la “race”.  En particulier, l’appel récurrent fait au talent, au génie ou à la vocation participe remarquablement à masquer aux unes et aux autres – artistes, intermédiaires des arts, public ou critiques - de telles déterminations sociales en les présentant comme le résultat d’un ordre naturel ou du moins mystérieux. Les formations artistiques constituent une période clé dans la mise en œuvre de telles inégalités, agissant aussi bien lors du recrutement dans la formation, la socialisation et l’apprentissage du métier mais aussi dans l’orientation professionnelle à la sortie de l’école.

L’ambition de cette 2e journée d’études – organisée dans le cadre d’un projet de recherche primé et financé par le GIS Institut du Genre – est d’identifier aussi bien les processus sociaux produisant et légitimant, au cœur de ces formations, de telles inégalités sexuées, sociales et « raciales » parmi les aspirant-e-s artistes, que les stratégies mises en œuvre par les unes et les autres, pour affronter, et parfois renverser, les obstacles rencontrés sur le chemin de leur formation artistique.Fondés sur des travaux empiriques originaux menés dans divers mondes de l’art – musique, arts plastiques, mode, danse ou photographie – et mobilisant différentes démarches d’enquête, les présentations et les échanges viseront tout à la fois à exposer les spécificités propres à chaque monde de l’art étudié et à repérer les processus sociaux transversaux favorisant ou limitant la fabrique des différences sexuées, sociales ou « raciales » dans les formations artistiques, passées et contemporaines.

Comité d’organisation

  • Marie Buscatto, Université Paris 1, IDHES
  • Marine Cordier, Université Paris-Nanterre, IDHES
  • Joël Laillier, Université Toulouse 3, CRESCO
  • Véra Léon, Université Paris Descartes, CERLIS
  • Mathilde Provansal, Université Paris 1, IDHES

Programme

9h15- 9h30 : Accueil

9h30-9h45 : Introduction de la journée, Marine Cordier (Université Paris-Nanterre, IDHES)

9h45-10h45

  • Joël Laillier (Université Toulouse 3, IDHES), Les déterminants de la réussite à l'école de danse de l'Opéra de Paris : une approche intersectionnelle
  • Anna Bull (Senior Lecturer, University of Portsmouth, UK), “Respectability” and classical music: examining the intersections of class, gender and race to understand inequalities in musical training

10h45-11h: Pause

11h-11h30 :

  • Véra Léon (Université Paris Descartes, CERLIS), Le développement des écoles de photographie au prisme de la classe et du genre. Une mixité bien tempérée

11h30 - 12h30 : Echanges avec la salle (Modératrice : Marie Buscatto, Université Paris 1, IDHES)

14h00 - 15h :

  • Séverine Sofio (CNRS, CRESPPA-CSU ), « Quel jeune arbre oserez-vous arracher? » Genre et sélection dans les pépinières d’artistes, de la Révolution à aujourd'hui
  • Nicolas Divert (Université Paris Est Créteil, LIRTES), Se former à « la mode ». Hiérarchisation de la formation et inégalités des trajectoires

15h00 - 16h00 : Echanges avec la salle (Modérateur : Serge Katz, Université de Picardie-Jules Verne, CURAPP-ESS  )

16h-16h30 : Pause

16h30-18h : Table ronde autour du film Le Concours, en présence de la réalisatrice Claire Simon (sous réserve) et de chercheur·e·s et professionnel·le·s

Lieux

  • bâtiment Max Weber, salle de conférences n° 2 - Université Paris Nanterre 200 avenue de la République
    Nanterre, France (92)

Dates

  • jeudi 18 octobre 2018

Fichiers attachés

Mots-clés

  • formation, artistes, inégalités, genre, écoles d'art

Contacts

  • Marine Cordier
    courriel : cordiermarine [at] yahoo [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Marine Cordier
    courriel : cordiermarine [at] yahoo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« La fabrique des inégalités au coeur des formations artistiques », Journée d'étude, Calenda, Publié le lundi 23 juillet 2018, https://calenda.org/459600

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal