AccueilInterpréter l’Afrique

Interpréter l’Afrique

Interpretar África

Discours et contre-discours dans les littératures d’Afrique, sur l’Afrique et de la diaspora africaine

Discursos y contra-discursos en las literaturas de África, sobre África y de la diáspora africana

*  *  *

Publié le jeudi 02 août 2018 par Céline Guilleux

Résumé

Il est organisé les 26, 27 et 28 juin 2019 un congrès international à l'université de Yaoundé I (Cameroun) sur le thème « Interpréter l’Afrique : discours et contre-discours dans les littératures d’Afrique, sur l’Afrique et de la diaspora africaine ». C'est un congrès multidisciplinaire qui se propose de questionner, sous diverses approches, l’Afrique et sa diaspora en tant qu’entité dominée, communauté d’appartenance et de destin, ou encore, communauté imaginée qui utilise la culture et les imaginaires populaires comme une mémoire de résistance et de dissidence.

Annonce

  • Université de Yaoundé I (Cameroun)
  • Dates : 26, 27 et 28 juin 2019

Argumentaire

Continent au centre de toutes les interprétations, mais aussi de toutes les polémiques en ce début de XXI è siècle, l’Afrique est généralement présentée par le discours hégémonique occidental comme un continent sans Histoire, sans Culture, sans développement et où se côtoient misères, calamités, catastrophes, guerres, pauvreté, ce qui explique logiquement le déferlement de nombreux jeunes africains vers l’Europe, l’Asie et l’Amérique du nord notamment, à la recherche d’un hypothétique paradis terrestre. Les littératures d’Afrique et de sa diaspora présentent pourtant un autre discours, un contre-discours où l’Afrique est perçue comme un continent économiquement et culturellement riche, mais spolié par un Occident toujours plus avide de ses ressources naturelles. Le peuple africain apparaît donc comme un sujet récurrent de l’histoire littéraire universelle. Dans toutes ces littératures, l’Afrique se présente sous le prisme de groupe subalterne habité par un permanent désir d’émancipation qui tour à tour a fait face aux négriers et autres esclavagistes, aux colonisateurs et actuellement fait face aux élites de la classe dirigeante qui continuent de perpétuer ce que Donato Ndongo a appelé « l’exploitation du noir par le noir ».

Le présent Congrès International se propose donc de questionner, sous diverses approches, l’Afrique et sa diaspora en tant qu’entité dominée, communauté d’appartenance et de destin, ou encore, communauté imaginée qui utilise la culture et les imaginaires populaires comme une mémoire de résistance et de dissidence. Dans l’ensemble, les objectifs de ce Congrès sont de donner une esquisse de réponse, entre autres, aux questions suivantes : Quelles sont les représentations de l’Afrique, de l’Africain, de l’Afro-européen, de l’Afro-asiatique, de l’Afro-américain, de l’Afro-hispanoaméricain dans la littérature ? Quelles en sont les images et les diverses formes de représentation littéraires ? Quels sens peut-on donner au concept peuple africain et des pratiques populaires qui traversent les littératures d’Afrique et de la diaspora africaine ? Quels sont les usages historiques, politiques, idéologiques, culturels et même socioéconomiques de l’Afrique dans les textes littéraires ? Quelles thématiques traversent le texte littéraire africain et de la diaspora africaine ? Quelles dynamiques populaires et sociales en relation avec les différentes périodes littéraires se rattachent au peuple africain ? Quelles sont les stratégies d’insoumission et d’insubordination, de subversion des couches sociales dominées dans les contextes de la domination coloniale et postcoloniale ?

Les propositions de communication peuvent se structurer autour de l’un des grands axes thématiques suivants :

  • Histoire et Géographie de l’Afrique dans la littérature
  • Francophonie et littérature francophone
  • Hispanisme, Afro-hispanisme et Littératures africaines d’expression espagnole
  • Littératures africaines en langues européennes
  • Littératures Afro-hispanoaméricaines
  • Langues, identités, genre et classes sociales
  • Discours postcolonial, subalternité, identité et sociologie littéraire
  • Le peuple africain dans les littératures africaines en langues européennes
  • Le peuple africain dans les littératures africaines de la diaspora
  • Migrations des africains à travers le monde dans la littérature
  • La culture africaine (musique, cinéma et arts visuels), etc.

Soumission des propositions

Les propositions de communication sont attendues au plus tard le 31 octobre 2018

aux adresses suivantes : onomo.sosthene@yahoo.fr; otabelamewoloj@missouri.edu; jodesio@yahoo.fr. Elles comporteront les noms et prénoms de l’auteur, son institution, son adresse électronique, le titre de la communication, un résumé de 250 mots et une brève notice biobibliographique de l’auteur.

Calendrier

  • Date limite pour la soumission des propositions : 31 octobre 2018
  • Notification d’acceptation : au plus tard le 30 novembre 2018
  • Date limite d’inscription : 15 mars 2019
  • Date du Congrès : 26, 27 et 28 juin 2019

Inscription

  • Enseignants et chercheurs étrangers: 50 euros
  • Enseignants et chercheurs nationaux : 30.000 FCFA
  • Doctorants étrangers : 20 euros
  • Doctorants nationaux : 10.000 FCFA

Informations pratiques

Langues des communications et des démarches : français, anglais, espagnol et portugais

Déplacement et hébergement : Les frais de déplacement et d’hébergement sont à la charge des participants. L’organisation donnera des suggestions pour l’arrivée et l’hébergement à Yaoundé.

Comité d'organisation

  • Sosthène ONOMO ABENA (Université de Yaoundé I, Cameroun)
  • Joseph Désiré OTABELA MEWOLO (Université de Missouri – Columbia, USA)
  • André MAH (Université de Yaoundé I, Cameroun)
  • Pierre Paulin ONANA ATOUBA (Université de Yaoundé I, Cameroun)
  • Damas ONDOA EDZENGTE (Université de Yaoundé I, Cameroun)
  • Ebénézer BILLE (Université de Yaoundé I, Cameroun)
  • Romuald MAHOP MA MAHOP (Université de Yaoundé I, Cameroun)
  • Georges MOUKOUTI ONGUEDOU (Université de Maroua, Cameroun)
  • Michel Yves ESSISSIMA (Université de Maroua, Cameroun)
  • Appolinaire ZAMBO (Université de Bamenda, Cameroun)
  • Monique NNOMO NGAMBA (Université de Yaoundé I, Cameroun)
  • Wilfried MVONDO (Université de Yaoundé I, Cameroun)
  • Stanislas MBASSI (Université de Yaoundé I, Cameroun)
  • Guy Merlin NANA TADOUN (Université de Yaoundé I, Cameroun
  • MBESSE AKAMSE (Université de Yaoundé I, Cameroun)
  • Charles Didier NOA BELA (Université de Yaoundé I)
  • Rodrigue FOTSO TOCHE (Université de Yaoundé I, Cameroun)
  • Justin Olivier MBALLA (Université de Yaoundé I, Cameroun)
  • Honoré PIATA TAKALA (Université de Yaoundé I, Cameroun)
  • Dominique MVOA (Université de Yaoundé I, Cameroun)
  • Martin ENGUENE ENGUENE (Université de Yaoundé I, Cameroun)
  • Edouard Parfait NDJE (Université de Yaoundé I, Cameroun)
  • Fabiola ECOT AYISSI (CEIBA, Yaoundé – Cameroun)

Comité scientifique

  • Victorien LAVOU ZOUNGBGO (Université de Perpignan, France)
  • Sosthène ONOMO ABENA (Université de Yaoundé I, Cameroun)
  • Théophile AMBADIANG (Universidad Autónoma de Madrid, Espagne)
  • Justo BOLEKIA BOLEKÁ (Universidad de Salamanca, Espagne)
  • Landry-Wilfrid MIAMPIKA (Universidad de Alcalá de Henares, Espagne)
  • Carme FIGUEROLA (Universitat de Lleida, Espagne)
  • Faye MBARE NGOM (Morgan StateUniversity, USA)
  • Clément AKASSI (Howard University, USA)
  • Mamadou BADIANE (Université de Missouri – Columbia, USA)
  • Joseph Désiré OTABELA MEWOLO (Université de Missouri – Columbia, USA)
  • André MAH (Université de Yaoundé I, Cameroun)
  • Véronique Solange OKOME BEKA (Institut Culturel Hispano Lusophone, Gabon)
  • Jean-Arsène YAO (Université Félix Houphouet Boigny, Côte d’Ivoire)
  • Teresa CAÑEDA ARGÜELLES (Universidad de Alcalá de Henares, Espagne)
  • Luis MANCHA SAN ESTEBAN (Universidad de Alcalá de Henares, Espagne)
  • Jean Claude MBARGA (Université de Yaoundé I, Cameroun)
  • Pierre Paulin ONANA ATOUBA (Université de Yaoundé I, Cameroun)
  • Damas ONDOA EDZENGTE (Université de Yaoundé I, Cameroun)
  • Stephen MFORTEH (Université de Yaoundé I, Cameroun)
  • Etienne DASSI (Université de Yaoundé I, Cameroun)
  • Martin ELOUGA (Université de Yaoundé I, Cameroun)
  • Cécile DOLISANE EBOSSE (Université de Yaoundé I)
  • Barnabé MBALA ZE (Université de Yaoundé I, Cameroun)
  • Monique NNOMO NGAMBA (Université de Yaoundé I, Cameroun)
  • Raymond MBASSI ATEBA (Université de Maroua, Cameroun)
  • Georges MOUKOUTI ONGUEDOU (Université de Maroua, Cameroun)
  • Boniface OFOGO NKAMA (Écrivain et narrateur oral, Espagne)

Coordination

  • Sosthène ONOMO ABENA (Université de Yaoundé I – Cameroun)

Catégories

Lieux

  • Faculté des arts, lettres et sciences humaines, Université de Yaoundé
    Yaoundé, Cameroun

Dates

  • mercredi 31 octobre 2018

Fichiers attachés

Mots-clés

  • diaspora, littérature

Contacts

  • Joseph Desire Otabela Mewolo
    courriel : jodesio [at] yahoo [dot] fr
  • Sosthène Onomo Abena
    courriel : onomo [dot] sosthene [at] yahoo [dot] fr

Source de l'information

  • Joseph Desire Otabela Mewolo
    courriel : jodesio [at] yahoo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Interpréter l’Afrique », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 02 août 2018, https://calenda.org/463319

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal