AccueilLes Amériques, une fenêtre sur le monde

Les Amériques, une fenêtre sur le monde

The Americas, a window on the world

Quatrième édition des Doctoriheales : 2019

Fourth edition of the Doctoriheales: 2019

*  *  *

Publié le mardi 02 octobre 2018 par Anastasia Giardinelli

Résumé

Les Doctoriheales sont les journées d'études des doctorants du CREDA. Elles ont pour principe de donner une plateforme aux jeunes doctorant.e.s du laboratoire afin qu’ils puissent présenter leurs travaux, recherches et hypothèses dans un cadre bienveillant. Ces journées d’étude sont donc ouvertes à tou.te.s les doctorant.e.s et étudiant.e.s de Master 2 recherche et professionnel. Q​uelle que soit l’avancée de votre projet de recherche, vous pourrez soumettre une réflexion méthodologique en lien avec votre terrain d’enquête et/ou proposer une analyse de vos hypothèses et/ou résultats. Destinées à l’origine aux jeunes chercheurs et chercheuses du CREDA, les journées sont désormais ouvertes à tou.te.s étudiant.e.s, doctorant.e.s et apprenti.e.s chercheuses et chercheurs de France et d’ailleurs.

Annonce

Les 8 et 9 janvier 2019, 28 rue Saint-Guillaume, 75007, Paris

Présentation

Les Doctoriheales sont les journées d'études des doctorants du CREDA. Elles ont pour principe de donner une plateforme aux jeunes doctorant.e.s du laboratoire afin qu’ils puissent présenter leurs travaux, recherches et hypothèses dans un cadre bienveillant. La quatrième édition de ces journées d'études aura lieu les 8 et 9 janvier 2019, afin de donner suite au cycle de discussion et d'échange autour des travaux des doctorant.e.s initié en 2014 et repris depuis 2016 sous le format actuel. Cet événement scientifique se déroulera sur deux jours et reprendra la démarche pluridisciplinaire qui se trouve au cœur des axes du CREDA et du projet d’enseignement de l’IHEAL.         

Les Doctoriheales, sont un événement majeur de la vie du laboratoire et de l'institut, au cours desquelles se mettent en valeur les activités de recherche des doctorant.e.s et des étudiants de Master du laboratoire du CREDA et de l’institut IHEAL, tout en favorisant le dialogue avec la communauté scientifique dans son ensemble.

Ces journées d’étude sont donc ouvertes à tou.te.s les doctorant.e.s et étudiant.e.s de Master 2 recherche et professionnel. Q​uelle que soit l’avancée de votre projet de recherche, vous pourrez soumettre une réflexion méthodologique en lien avec votre terrain d’enquête et/ou proposer une analyse de vos hypothèses et/ou résultats.                                                                

Destinées à l’origine aux jeunes chercheurs et chercheuses du CREDA, les journées sont désormais ouvertes à tou.te.s étudiant.e.s, doctorant.e.s et apprenti.e.s chercheuses et chercheurs de France et d’ailleurs.                

Organisation des journées d’étude

Les Doctoriheales se développeront autour de différentes tables de discussion, fondées sur les axes thématiques suivants :

1 - Les formes américaines de la vie religieuse

Des missions catholiques de la période coloniale aux missions évangéliques contemporaines engagées dans un jeu politique local ou national, du syncrétisme du Candomblé au culte de la Pachamama placés au centre de luttes pour les droits de minorités, les vies religieuses américaines semblent s’immiscer dans tous les domaines des sociétés qu’elles habitent, si bien qu’il est difficile de ne pas y voir un « fait social total ». Si l’articulation entre vie religieuse, vie politique et vie économique n’est pas un phénomène propre au continent, les formes particulières qu’elle adoptent s’inscrivent dans sa longue histoire coloniale et postcoloniale, marquée par l’évangélisation des populations autochtones, l’esclavage et la traite négrière, et plus récemment par la concurrence entre l’Église catholique et les églises pentecôtistes et néo-pentecôtistes, protestantes. La présente table cherchera à explorer la diversité des formes adoptées par le religieux hier et aujourd’hui dans les Amériques, mais aussi la spécificité de leurs inscriptions locales, en milieu urbain comme en milieu rural, au sein de classes sociales différentes et multiples.

2 - Guerre et paix en Amérique

Le processus de paix fragilisé par l’élection de Duque en Colombie, l’intervention militaire à Rio de Janeiro et la « pacification » des favelas, mais aussi les luttes indiennes contre l’agrobusiness ou l’extractivisme sont autant de témoignages de la violence qui déchire encore une partie de l’Amérique. En effet, malgré l'absence de guerres interétatiques majeures, les pays américains ont connu d'importants conflits armés internes au long du XXe siècle. Pourtant, de nombreuses initiatives surgissent pour lutter contre cette violence, en faveur de la paix, dans les urnes, dans les rues ou à travers les expériences de groupes plus ou moins grands, comme par exemple le Mouvement des Sans-Terre. Tant il est vrai que l’Amérique a été et demeure un continent violent, force est de reconnaître que les pays de la région ont aussi fait d'importants apports à l'inventaire de cadres juridiques pour entamer des transitions vers la paix. À travers différents cas d’étude, il s’agira d’analyser les tensions qui existent entre la violence -- qu’elle soit physique et exercée par les forces de l’ordre, les groupes paramilitaires ou les bandes criminelles, ou bien symbolique et inscrite dans les représentations et rituels de la société -- et les réponses qui lui sont opposées par l’État, les ONG ou encore les mouvements sociaux.

3 - « Mujer bonita es la que lucha » : Femmes en lutte et droits des femmes

Le mouvement pour la dépénalisation de l’avortement en Argentine s’inscrit dans la continuité d’une lente et longue lutte des femmes pour leurs droits en Amérique Latine. En effet, à l’échelle du continent, les statistiques montrent un nombre élevé de violence physique et sexuelle une augmentation des féminicides. Ce terme, employé par Marcela Lagarde pour qualifier juridiquement les disparitions et assassinats de travailleuses dans le nord du Mexique sans réaction de l’État, fait d’ailleurs l’objet d’une lutte pour sa reconnaissance juridique, en tant que crime d’une nature particulière, dans les pays latino-américains où il ne l’est pas encore. Toutefois, si l’on observe une avancée des droits des femmes, on observe aussi une augmentation des inégalités socio-économiques. On observe aussi que les conditions matérielles d’existence ne permettent pas l’exercice des droits humains, dont font partie les droits des femmes. Comment donc penser l’articulation entre les évolutions juridiques et les évolutions sociales liées à la place, au statut et aux droits des femmes dans les Amériques ? Quelles stratégies les femmes, des militantes des beaux-quartiers aux mères célibataires des périphéries, déploient-elles afin de faire valoir et respecter leurs droits dans les espaces domestiques et publics, dans le monde du travail, mais aussi en situation de conflit guerrier à grande ou petite échelle ?  

4 - Culture(s), patrimoines et identités

Claude Lévi-Strauss envisageait la culture comme un ensemble de systèmes symboliques au premier rang desquels se placent le langage, les règles matrimoniales, les rapports économiques, l'art, la science, la religion. Loin d’être figés, ces systèmes évoluent avec les sociétés qui les portent – ou qu’ils portent –, se mêlent ou parfois s’entrechoquent violemment comme ce fut le cas après le début de la Conquête et de la colonisation d’un “Nouveau Monde” foisonnant de diversités.

Comment se manifestent, hier et aujourd’hui, les multiples formes de la culture Américaine ? Dans quelle mesure la culture se constitue-t-elle à la fois comme un moyen de résistance politique, un vecteur d’identification nationale ou ethnique, et comme un bien symbolique investi d’une valeur dans une économie de marché globalisée ?

Du football au théâtre, des résistances indiennes et noires aux militances décoloniales, il s’agira donc d’envisager les formes et les mouvements adoptés par les cultures et les manifestations culturelles dans les Amériques du passé et du présent.

Calendrier

  • Les propositions de communication devront nous parvenir avant le 14 octobre 2018.

  • Les notifications d’acceptation et la présentation des thématiques des tables de discussion seront adressées aux intervenant-e-s au plus tard le 2 novembre 2018.
  • Les éléments des communications finales seront attendus pour le 1er décembre 2018.

Modalités de proposition

La proposition de communication comportera deux parties.

La première consistera en une brève présentation de la recherche en cours (titre, sujet, problématique et éventuelles hypothèses, terrain(s) et/ou corpus, méthode d’enquête et, si possible, avancement de la recherche; 400 mots maximum).

La seconde partie constituera véritablement la proposition de communication (maximum 200 mots), qui indiquera le titre, l’axe thématique choisi, et trois mots clés.

La durée de l’intervention envisagée est de 15 minutes, afin de donner plus de temps à la discussion.

Les langues acceptées sont le français, l'espagnol, le portugais et l'anglais.

Les communications sont à envoyer au format .pdf à l’adresse suivante :

doctoriheales2019@gmail.com

Comité d’organisation

Organisées par les doctorant.e.s du CREDA

  • Giulia Calderoni
  • Santiago Giraldo
  • Mickaël Orantin

Lieux

  • Institut des hautes études de l'Amérique latine (IHEAL) - 28 rue Saint-Guillaume
    Paris, France (75007)

Dates

  • dimanche 14 octobre 2018

Mots-clés

  • religion, guerre, paix, violence, femmes, culture(s), patrimoines, identités

Contacts

  • Giulia Calderoni
    courriel : doctoriheales2019 [at] gmail [dot] com
  • Santiago Giraldo
    courriel : doctoriheales2019 [at] gmail [dot] com
  • Mickaël Orantin
    courriel : doctoriheales2019 [at] gmail [dot] com

URLS de référence

Source de l'information

  • Cyrielle Maison
    courriel : cyrielle [dot] maison [at] sorbonne-nouvelle [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Les Amériques, une fenêtre sur le monde », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 02 octobre 2018, https://calenda.org/481523

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal