AccueilPéter Esterházy, un con(m)te hongrois postmoderne

Péter Esterházy, un con(m)te hongrois postmoderne

Péter Esterházy, the a postmodern Hungarian tale of a postmodern Hungarian count

*  *  *

Publié le vendredi 28 septembre 2018 par Céline Guilleux

Résumé

Péter Esterházy, maître incontestable de la prose hongroise contemporaine, s’est éteint en 2016. Depuis Trois anges me surveillent, ses romans figurent parmi les textes les plus importants de la littérature postmoderne et sont disponibles dans l’Hexagone, essentiellement chez Gallimard. Ce colloque international, le premier dans l’espace francophone, a pour objectif de lui rendre hommage en réunissant des spécialistes de l’auteur, des traducteurs, des chercheurs en littérature comparée et des historiens. Articulée autour de quelques axes fondamentaux, comme la narratologie, l’histoire des idées, la traduction et l’intertextualité, la manifestation cherche à porter un regard critique français sur l’œuvre de l’écrivain magyar.

Annonce

Présentation

Péter Esterházy, maître incontestable de la prose hongroise contemporaine, s’est éteint en 2016. Depuis Trois anges me surveillent, ses romans figurent parmi les textes les plus importants de la littérature postmoderne et sont disponibles dans l’Hexagone, essentiellement chez Gallimard. Ce colloque international, le premier dans l’espace francophone, a pour objectif de lui rendre hommage en réunissant des spécialistes de l’auteur, des traducteurs, des chercheurs en littérature comparée et des historiens. Articulée autour de quelques axes fondamentaux, comme la narratologie, l’histoire des idées, la traduction et l’intertextualité, la manifestation cherche à porter un regard critique français sur l’œuvre de l’écrivain magyar.Colloque international Inalco/CREE/Institut hongrois

Programme

Jeudi, 4 octobre

Matin

  • 9h30: Accueil des participants et ouverture du colloque
  • 10h-10h20 Anne-Rachel Hermetet (Université d'Angers), Pour une Hongrie postmoderne : portraits de Péter Esterházy dans la critique française
  • 10h20-10h40 Zoltán Z. Varga (Académie hongroise des Sciences), De l'autofiction à l'écriture autobiographique : figures de soi dans l’œuvre d'Esterházy
  • 10h40-11h Tibor Gintli (ELTE, Budapest), Les fonctions de la narration anecdotique dans Trois anges me surveillent

11h-11h30 : Discussion, suivie de pause café

  • 11h30-11h50 Györgyi Földes (Académie hongroise des Sciences), Où est la femme dans Une femme? Le corps langagier de Péter Esterházy et la traduction française
  • 11h50-12h10 Sándor Kálai (Université de Debrecen), Un roman populaire à la Esterházy? La version de cape et d'épée
  • 12h10-12h30 Tibor Bónus (ELTE, Budapest), Témoignage et perspectivisme : La version selon Marc
  • 12h30 : Discussion

Après-midi

  • 15h-15h20 Jean-Pierre Liotard-Vogt/Éva Sziklai (Inalco), De la bouffonnerie comme stratégie de survie en régime communiste : considérations sur le discours historique dans la Petite pornographie hongroise
  • 15h20-15h40 Henri de Montéty (chercheur), « Mi a mi ? » dixit Péter Esterházy. La recherche de l’identité hongroise
  • 15h40-16h Andrea Seidler (Université de Vienne), Europe without boundaries: the representation of Central Europe in Péter Esterházy's The Glance of Countess Hahn-Hahn (Down the Danube)

16h-16h30 : Discussion, suivie de pause café

  • 16h30-16h50 Agnès Járfás (traductrice), « Sous des formes exactes ou altérées » : traduire les citations dans l’œuvre de Péter Esterházy
  • 16h50-17h10 Piotr Bilos (Inalco), Pas question d'art : Le phénomène de la vie en tant que telle. L'écriture comme contrepartie.
  • 17h10-17h30 : Discussion

18h-19h : Postmoderne ? Table ronde sur l’œuvre de Péter Esterházy

Participants :

  • Tibor Bónus (ELTE),
  • Anne-Rachel Hermetet (Université d'Angers),
  • Francesca Isidori (journaliste, critique littéraire),
  • Agnès Járfás (traductrice),
  • Katharina Loix van Hooff (Gallimard)

Vendredi, 5 octobre

  • 10h-10h20 Anna Keszeg (Université de Debrecen), Les vêtements et les choses. Le système des objets dans Harmonia cælestis de Péter Esterházy
  • 10h20-10h40 Jean-Léon Muller (Inalco), De Harmonia cælestis à Revue et corrigée ou l’histoire, du postmodernisme au tragique
  • 10h40-11h Dorottya Szávai (Université Pázmány, Budapest), Intertextes et autotextes dans Harmonia caelestis et Revu et corrigé dans une perspective centre-européenne

11h-11h30 : Discussion, suivie de pause café

  • 11h30-11h50 Jean-François Laplénie (Paris IV), Les intertextes allemands et autrichiens dans Harmonia caelestis : jeux de voilement et de dévoilement.
  • 11h50-12h10 András Kányádi (Inalco), La nuit de Saint Pierre et le mont des cadavres
  • 12h10-12h30 Paul-Victor Desarbres (Paris IV), L'imposteur en gloire : réécriture de l'Électre de Bornemisza dans Harmonia caelestis
  • 12h30 : Discussion et clôture du colloque

Lieux

  • 92 rue Bonaparte
    Paris, France (75006)

Dates

  • jeudi 04 octobre 2018
  • vendredi 05 octobre 2018

Mots-clés

  • littérature comparée, Hongrie, Europe centrale, histoire culturelle, intertextualité

URLS de référence

Source de l'information

  • Andras Kanyadi
    courriel : kanyadia [at] yahoo [dot] com

Pour citer cette annonce

« Péter Esterházy, un con(m)te hongrois postmoderne », Colloque, Calenda, Publié le vendredi 28 septembre 2018, https://calenda.org/484797

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal